Les tables rondes de l’Arbois – 11e édition

Les tables rondes de l’Arbois – 11e édition - Culture Conférences - Débats Sciences et techniques Table ronde - rencontres - débat - Le Palais des Congrès - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Les « Tables rondes de l’Arbois » (évènement de culture scientifique organisé par Aix-Marseille Université, en partenariat avec la Métropole) quittent Aix-en-Provence pour migrer vers Marseille pour leur 11e édition qui aura lieu à l’auditorium du Palais des Congrès (Parc Chanot), les 25 et 26 avril prochains, sur la thématique « Méditerranée ».

Il s’agit de rencontres autour de personnalités du monde scientifique, politique, universitaire… réunies avec la volonté de faire partager leur savoir au plus grand nombre. Ces conférences sont ouvertes à tout public et gratuites sur inscription. Parmi les invités de cette nouvelle édition : Hubert Védrine, Maryline Crivello, Henry de Lumley, Yadh Ben Achour, Edhem Eldem…

Avant-première du film « Photo République »

Avant-première du film « Photo République » - Culture Projections Cinéma - documentaire Projection - Théâtre de l'Oeuvre - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

« Photo République », un film de Nawyr Haoussi Jones (fiction, drame, 30 min, 2019, Yes We Cannes Production).

« Photo République », c’est la boutique d’André, une boutique où, chaque jour, il développe les souvenirs de ses clients immortalisés sur pellicule. Mais, le jour où Elyssa vient faire réviser un vieil argentique prétendument acheté aux Puces, c’est son passé à lui qui ressurgit…
Débat, discussion avec l’équipe du film après le film.
Distribution : Elyssa Leydet Brunel, André Chan, Nadj Haoussi, Lou Andréa, Jacques Mandréa

« Deyra Manana » (Merci beaucoup en afghan), un film de Nawyr Haoussi Jones (fiction, drame social, policier, 45 min, 2017, Yes We Cannes Production)
Marseille, été 2017 : dans une ville en pleine effervescence, deux flics mènent une enquête qui les confrontera à une réalité sociale difficile où même l’amour se réduit à une chimère : mal-être dans un monde du travail qui renie l’humain, pression psychologique au point de pousser un homme à devenir un autre, mépris à l’égard des petites gens, des « miséreux »… Ils découvriront ce que la gentrification peut produire de pire…

« Faites battre votre coeur avec un rêve et votre avenir sera radieux », telle est la devise de Nawyr Haoussi Jones, fondateur du collectif « Yes we Cannes ». Une phrase et un jeu de mots qui en disent long sur les ambitions qui animent ceux qui, chacun avec leur univers, ont suivi Nawyr dans ce projet. « Yes we Cannes », c’est la conviction, chevillée au corps, que tout est possible, que le rêve, pour peu qu’on s’en donne la peine, est à portée de main.
Mais le rêve, pour tous ces jeunes réalisateurs, ne supplante pas le réel, au contraire : « Yes we Cannes » c’est aussi l’ambition d’un cinéma engagé et réaliste, en prise avec les gens, leur histoire, leur quotidien, leurs difficultés, leurs déceptions, leurs joies. Un cinéma qui suscite l’émotion et, surtout, qui crée du lien social, un partage en somme. Il ne s’agit pas de rester enfermé dans sa tour d’ivoire, loin de ces gens dont on prétend retranscrire, par le prisme de la fiction, les émotions. Le cinéma, au sein du collectif, se vit comme un échange : avec les associations qui participent aux projets, avec tous ceux qui s’impliquent bénévolement lors des tournages et, avant tout, avec le public qui assiste aux projections, débat, critique, suggère et, ainsi, fait germer l’envie de continuer, d’écrire, de tourner pour raconter de nouvelles histoires.

Une semaine … pas plus !

Une semaine … pas plus ! - Culture Théâtre - Café-théâtre Théâtre Pièce de théâtre - Théâtre de la Gare - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Paul fait croire à Sophie que son meilleur ami Martin vient de perdre sa mère et qu’il va venir s’installer chez eux. Il veut en réalité la quitter et pense que cette colocation va faire exploser son couple car il manque de cette  » composante essentielle en totale voie de disparition : le courage  » pour le lui avouer. .

Il demande alors à son meilleur ami Martin de venir habiter avec eux dans l’espoir que Sophie ne supportera pas cette proximité et finira par s’en aller. Martin s’installe, malgré lui, mais ce sera « une semaine, pas plus… ». Démarre alors un ménage à trois totalement explosif avec son lot de mensonges, de coups bas et autres plaisirs quotidiens.

Avec  » Une semaine… pas plus !  » , Clément Michel signe une comédie désopilante et d’une grande finesse qui sort des sentiers battus.
On laisse aux amateurs d’humour le plaisir de découvrir les multiples et étonnants rebondissements.

Clément Michel ne craint pas de tomber dans l’invraisemblance, mais il évite les facilités. Il réussit à surprendre sans cesse jusqu’au dénouement, ce qui est rare dans la comédie.

On se réjouit de voir Paul se dépêtrer dans ses mensonges et le  » pauvre  » Martin jouer, bien malgré lui, le rôle du colocataire insupportable.

Scène ouverte cultures urbaines / Dimanches de la Canebière (avril)

Scène ouverte cultures urbaines / Dimanches de la Canebière (avril) - Culture Spectacles - Cirques Hip-Hop - Rap Danse Spectacle - Théâtre de l'Oeuvre - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Tous les derniers dimanches du mois, le Théâtre de l’Œuvre lève le rideau sur une scène ouverte !

Rap, hip hop, slam, beat box, battle, mille façons de dire et d’écouter la jeunesse au Théâtre de l’Œuvre. Chaque proposition durera 10-15 minutes et permettra à quiconque le souhaite de faire vivre la scène !

Dans le cadre des Dimanches de la Canebière.

Scène ouverte aux écoles de flamenco de la Région Sud

Scène ouverte aux écoles de flamenco de la Région Sud - Culture Spectacles - Cirques Flamenco - Sevillana - Rumba Danse Spectacle - Théâtre de l'Oeuvre - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Vous en avez tous entendu parler, Marseille et la Région Sud auront leur festival : FLAMENCO AZUL ! Et pour sa première édition, il se déroulera sur 3 gros temps forts entre le 18 avril et le 5 mai 2019. Vous savez également que le Centre Solea est le porteur de ce projet ambitieux, à la fois populaire, savant et solidaire.

C’est dans ce cadre là qu’il nous est apparu essentiel de proposer, au sein de notre festival, une scène ouverte aux meilleurs élèves de flamenco, toute discipline confondue (chant, danse et guitare), de la Région Sud… Des élèves passionnés et souvent brillants, mais qui n’ont pas encore eu l’occasion de se confronter à l’épreuve du format tablao. (Un guitariste et un chanteur professionnels seront à la disposition des participants.)

Goodbye Pénélope – Cie Sostanza

Goodbye Pénélope – Cie Sostanza - Culture Théâtre - Café-théâtre Théâtre Pièce de théâtre - Théâtre de l'Oeuvre - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Soirée danse persane à l’occasion du Nourouz Persan (printemps persan).

Avec Virginia Recolin Ghanem. Grâce à une grande maîtrise du mouvement oriental, son art met en relation l’esthétique et la musique arabes.

Scène ouverte / Dimanches de la Canebière (mars)

Scène ouverte / Dimanches de la Canebière (mars) - Culture Spectacles - Cirques Musique Théâtre Spectacle - Théâtre de l'Oeuvre - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Tous les derniers dimanches du mois, le Théâtre de l’Œuvre lève le rideau sur une scène ouverte !

Venez vous exprimer et partager, chanter, danser, monologuer, grimer, rimer, slamer, embrasser le public à coeur ouvert… Chaque proposition durera de dix à quinze minutes et permettra aux amateurs, aux professionnels et à quiconque le souhaite de faire vivre la scène !

Dans le cadre des Dimanches de la Canebière.

Erwin Wurm

Erwin Wurm - Culture Expositions - Rétrospectives Sculpture Audiovisuel - photographie - numérique Exposition temporaire - Musée Cantini - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Erwin Wurm, artiste d’origine autrichienne est fameux pour ses personnages, maisons et surtout véhicules obèses, ses objets déformés, surdimensionnés, ses saucisses anthropomorphes et autres sculptures qui perturbent notre appréhension du monde réel sur un mode surréaliste voir dadaïste, à la fois familier et étranger, comme une sorte de miroir d’un monde déboussolé qu’il aborde avec une profonde empathie et beaucoup d’humour.

Les oeuvres choisies dialoguent avec les caractères spécifiques à chacun des musées qui les accueillent. Les propositions d’Erwin Wurm dialoguent avec les caractères spécifiques à chacun des musées qui les accueillent : la Chapelle du Centre de la Vieille Charité, la peinture et la sculpture classique au musée des Beaux-Arts, la modernité surréalisante au musée Cantini, l’esplanade du Château Borély (sous réserve).

Cette exposition est traversée de pensées fondamentales sur l’écologique et la condition humaine. La métaphore de l’obésité est à l’image du dérèglement du désir ou de sa disparition dans sa propre consommation. Un humour corrosif s’en dégage qui dialogue avec l’année de la gastronomie.

OpenMyMed : Opus sur la création de Mode en Méditerranée

OpenMyMed : Opus sur la création de Mode en Méditerranée - Culture Expositions - Rétrospectives Mode Exposition temporaire - Le Château Borély, musée des Arts Décoratifs et de la Mode - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

30 jeunes créateurs méditerranéens (11 pays représentés) et anciens lauréats du concours OpenMyMed Prize 2010/18,
créé par la Maison Mode Méditerranée (MMM), investissent le Château Borély et se mesurent à ses collections.

Une Direction Artistique confiée à Yacine Aouadi, couturier et premier invité d’honneur du Festival OpenMyMed,
et Matthieu Pabiot, styliste et Président de la maison de Couture Aouadi.

1000 créateurs de goûts – Pierre Maraval

1000 créateurs de goûts – Pierre Maraval - Culture Expositions - Rétrospectives Audiovisuel - photographie - numérique Exposition temporaire - Musée Regards de Provence - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Ils font les saveurs de la Métropole.

Dans le cadre de MPG2019 Année de la Gastronomie en Provence, la Métropole Aix-Marseille-Provence, partenaire majeur de l’évènement, propose avec le Musée Regards de Provence un focus métropolitain sur l’exposition « 1000 créateurs de goûts » réalisée par l’artiste Pierre Maraval.

Pour le lancement de l’année Marseille Provence Gastronomie 2019, l’artiste Pierre Maraval a réalisé l’exposition « 1000 créateurs de Goûts » exposée dans son intégralité du 20 au 24 mars 2019 au Mucem. Cette exposition réunit les portraits de mille personnalités appartenant à toutes les filières de la gastronomie en Provence qui oeuvrent pour une alimentation responsable et de qualité : cuisiniers, pâtissiers, boulangers, vignerons, producteurs, agriculteurs, épiciers…

De Marseille à Istres en passant par Aix-en-Provence, Aubagne, Martigues ou Salon-de-Provence, se sont 36 portraits de femmes et hommes qui font les saveurs sur le territoire, que la Métropole propose de découvrir gratuitement du 20 mars au 20 avril sur la façade du musée Regards de Provence ainsi qu’à l’intérieur du musée. A l’issue, cette exposition prendra la route pour une itinérance au coeur des différents territoires de la Métropole Aix-Marseille-Provence jusqu’à la fin de l’année.