A la carte avec le chef Emmanuel Perrodin

Tous les autres évènements Et sinon… Gastronomie Dégustation - repas

Le 23 février de 12h à 14h30

Friche Belle de Mai
La Friche Belle de Mai

A la carte avec le chef Emmanuel Perrodin

Friche Belle de Mai
Quand ?
Le 23 févr. 2020
  • Dimanche - 12h00-14h30

Combien ?
Tarifs - Entrée
  • A partir de 12,00 €
  • Prix Min : 12,00 € / Prix Max : 16,00 €

Les 12 plats proposés à la carte sont aux tarifs habituels du restaurant de 12 à 16 EUR Réservation conseillée au 04 95 04 95 28

Où ?
Friche Belle de Mai

Un déjeuner se joue dimanche 23 février de 12h à 14h30 aux grandes Tables de la Friche, pour le dernier jour de l’exposition « Par Hasard », exposition présentée au Centre de la Vieille Charité et à la Friche la Belle de Mai du 17 octobre au 23 février.

Ce jour-ci, à midi, pas de menu sur table mais un jeu de cartes, réalisé par Anne-Valérie Gasc et Etienne Rey.

54 cartes, 2 jokers, 4 familles, 12 figures …
Chaque figure inspire un plat cuisiné par Emmanuel Perrodin
Choisissez votre carte, tirer un plat au hasard …

À l’occasion du dernier jour de l’exposition « Par hasard » présentée au Centre de la Vieille Charité et à la Friche, les Grandes Tables invitent Anne-Valérie Gasc et Étienne Rey, artistes plasticiens résidents à la Friche dont le travail est visible au sein de l’exposition, à travailler avec le chef Emmanuel Perrodin pour la création d’un déjeuner qui entremêle le processus artistique et culinaire.

Que ce soit son célèbre Tarot associé à la cartomancie dès le XVIIIe siècle, jusqu’au plus inédit « Jeu de Marseille » créé par les Surréalistes en 1941, l’histoire de Marseille est liée à celle des jeux de cartes, qu’ils soient divinatoires ou de Belote marseillaise.

Dès lors, pour questionner le hasard à table, les deux artistes ici invités ont choisi de substituer à la carte des menus, un véritable jeu de 54 cartes réinventé au travers de leurs démarches respectives. Anne-Valérie Gasc a les rouges, Étienne Rey a les noirs : si chaque couleur invoque un concept plastique relatif à leur oeuvre spécifique (l’implosion et l’explosion pour la première, le phénomène et la perception pour le second), chaque figure qui lui est liée, renvoie à une de leurs oeuvres.

L’équipe des Grandes Tables est ainsi invitée à rejouer chaque menu par table, au grès du jeu de hasard qui l’a engendré, chaque figure inspirant un plat à la carte inventé par le chef Emmanuel Perrodin.

Du tour de magie, à la partie de Contrée jusqu’au tirage au sort… s’interroge ici le hasard dans le travail de l’art en tant qu’il se remet toujours en question, qu’il abat toujours ses cartes et repart sans cesse à zéro : le Joker est à la fois la page blanche de l’artiste, la carte vierge du chef et l’assiette vide du goûteur.

Une proposition Les grandes Tables, d’Anne-Valérie Gasc, Étienne Rey et du chef Emmanuel Perrodin.

Publié par : Ville de Marseille

Dans le cadre de

Par hasard

La Vieille Charité