Alain Boggero

Alain Boggero

Galerie Césariot
Quand ?
Du 10 au 30 janv. 2019
  • Mardi - 10h00-13h00 / 14h00-18h00
  • Mercredi - 10h00-13h00 / 14h00-18h00
  • Jeudi - 10h00-13h00 / 14h00-18h00
  • Vendredi - 10h00-13h00 / 14h00-18h00
  • Samedi - 11h00-17h00

Du mardi au vendredi de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h et le samedi de 11 h à 17 h

Combien ?
Gratuit
Où ?
Galerie Césariot

À la fermeture des chantiers navals de la Seyne-sur-mer où il travaillait comme Charpentier-tôlier, Alain Boggero s’engage à peindre les 6000 ouvriers licenciés. Et il le fait !

Puisqu’il faut classer l’inclassable, mettons l’autodidacte d’origine italienne entre expressionnisme allemand –  » c’est surtout les Allemands qui ont donné un sens à la peinture, le sens du combat  » – et réalisme socialiste. Sauf que ses ouvriers invitent à la nostalgie, camarade… Un peintre de la figuration impossible, celle qui consiste à donner vie à des visages sans faire des portraits, à faire d’un chalumeau une nature morte, d’une grue un paysage.

Du ticket de métro à la toile de deux mètres sur deux en passant par les flyers qu’il récupère à gauche et à droite, Alain Boggero couvre rageusement toutes les surfaces qui lui tombent sous la main. Il a écrit aussi une pièce de théâtre jouée devant près de 2500 spectateurs, réalisé des BD, conçu encore des tee-shirts… Lui, le peintre singulier qui aime la multitude.

Aujourd’hui, la soixantaine tout juste passée, marseillais depuis une douzaine d’années, exposé à la Cité Radieuse de Le Corbusier comme dans les galeries exigeantes de sa ville d’adoption, Alain Boggero reste en quête de reconnaissance. Pas pour lui, pour les six mille. Et tous les autres…

Publié par : Ville de Marseille