Au bois dormant

Culture Spectacles - Cirques Théâtre Spectacle

Du 5 au 24 décembre

Théâtre Badaboum
Badaboum théâtre production

Au bois dormant

Théâtre Badaboum
Quand ?
Du 5 Déc 2020 au 24 Déc 2020
  • 05/12/2020 - 14h30
  • 09/12/2020 - 14h30
  • 12/12/2020 - 14h30
  • 16/12/2020 - 14h30
  • 19/12/2020 - 14h30
  • 21/12/2020 - 14h30
  • 22/12/2020 - 14h30
  • 23/12/2020 - 14h30
  • 24/12/2020 - 14h30

Combien ?
Tarifs - Entrée
  • A partir de 5,00 €
  • Prix Min : 5,00 € / Prix Max : 8,00 €

Normal : 8 EURRéduit : 6,50 EUR (collèges, bénéficiaires du RSA et étudiants sur présentation d'un justificatif, groupe à partir de 10 personnes)Réduit : 5 EUR (adhérents, écoles et centres sociaux)Le Badaboum théâtre accepte la carte Collégien de Provence et les Chèques Vacances.Notre jauge étant limitée, il est vivement recommandé de réserver vos places par téléphone au 04 91 54 40 71.

Où ?
Théâtre Badaboum

Variations pour une belle qui someille
D’après Giambattista, les Frères Grimm, Perrault, Tchaïkovski et d’autres…

Sans cesse, il nous faut parvenir à montrer ce dont nous sommes capables. Le succès est une mise à l’épreuve dont nous devons ressortir vainqueurs : il faut réussir pour grandir. Pourtant, dans La Belle au bois dormant, la jeune héroïne devient femme… en dormant. Dormir pour devenir. Sa prouesse à elle, ce sera d’attendre, et même pendant cent ans !

Si on rappelle souvent les enfants à l’ordre quand ils sont, comme le dit l’expression, dans la lune, Au Bois dormant, Fantaisie pour une belle qui sommeille fera au contraire l’éloge du rêve, conservant toute la part de féerie des contes et l’étrangeté du songe pour mieux célébrer la nuit. La nuit, c’est-à-dire le sommeil, le rêve, et bien sûr l’obscurité… Cette obscurité qui enveloppe, déroute, transforme ce noir, qui fait peur.
Mais, dans le noir, de quoi a-t-on peur ? Qu’est-ce qui nous inquiète dans la nuit ? Ce qui se cache ou ce que l’on craint de voir ? Qu’est-ce qui, dans le noir, nous regarde, qu’on ne voit pas ?

Anne-Claude Goustiaux

Il ne suffit pas de dire que l’on y voit moins bien la nuit,
il faut comprendre pourquoi l’obscurité invite à regarder (et à sentir) autrement.
Michaël Foessel

Mise en scène : Anne-Claude Goustiaux assistée de Sylvia Poncet
Costumes : Elsa Cassili
Lumières : La Phalène
Musique : Jérome Guitard
Avec Geoffrey Coppini, Jessy Coste, Magali du Sartel

À partir de 4 ans
(Durée : 50 min)

Publié par : Ville de Marseille