Blachon en liberté !

Culture Expositions - Rétrospectives Arts plastiques - graphiques Exposition temporaire

Du 1er juillet au 29 novembre

Musée Regards de Provence
Surf couloir - Roger Blachon.

Blachon en liberté !

Musée Regards de Provence
Quand ?
Du 1 juil. 2020 au 30 août 2020
  • Mardi - 13h30-18h00
  • Mercredi - 13h30-18h00
  • Jeudi - 13h30-18h00
  • Vendredi - 13h30-18h00
  • Samedi - 13h30-18h00
  • Dimanche - 13h30-18h00


Ouvert du mardi au dimanche.
Horaires de juillet à août de 13h30 à 18h.
Horaires de septembre à décembre 11h à 18h.

Du 1 sept. 2020 au 29 nov. 2020
  • Mardi - 11h00-18h00
  • Mercredi - 11h00-18h00
  • Jeudi - 11h00-18h00
  • Vendredi - 11h00-18h00
  • Samedi - 11h00-18h00
  • Dimanche - 11h00-18h00

Combien ?
Tarifs - Entrée
  • A partir de 2,00 €
  • Prix Min : 2,00 € / Prix Max : 6,50 €

Billet expositions temporaires : Plein Tarif : 6,50 EURTarifs réduits: 5,50 EUR - 4,70 EUR - 2 EURLe port du masque obligatoire dans l'enceinte du musée dans le respect des consignes sanitaires en vigueur.

Où ?
Musée Regards de Provence

En hommage au grand dessinateur humaniste Roger Blachon (1941-2008), et de son épouse, Mireille, prématurément disparue pendant le confinement, et de leur joie de vivre, humour et dérision, le Musée Regards de Provence organise l’exposition  » Blachon, en liberté !  » pour donner de la légèreté et de la poésie à l’atmosphère ambiante et aborder des sujets de notre vie quotidienne sous un angle divertissant et décalé.
Cette exposition révèle ses mondes onirique, poétique, naturaliste, vinicole, érotique, sportif et éclectique qui témoignent de son immense talent de coloriste et de son grand art de la mise en page aux traits vifs.
L’exposition rassemble plus de 70 dessins et illustre chaque thématique par une série de maximes et pensées écrites par l’artiste.
Ses Mondes…
Roger Blachon fut un formidable illustrateur, un humaniste, un poète, un rêveur, un voyageur d’une curiosité inouïe. Doté d’un humour contemplatif et décalé, sa création est mise en exergue par une palette colorée étonnante et parfois révélée en grand format. Cynique mais jamais amer, Blachon s’est perfectionné dans ce dessin d’humour sans parole ou juste souligné d’une phrase laconique, inspiré par ses pères spirituels : Dubout, Crumb et Blondin.
L’imaginaire débordant, ses recherches, son perfectionnement, son lyrisme artistique, la poésie des couleurs, l’élégance du trait de plume révèlent, avec tendresse toujours, avec impertinence parfois, les mondes de Blachon. Du message direct à la symbolique des images, Blachon nous montre en douceur la vénalité, la mesquinerie, l’absurdité, la faiblesse, l’amour, le rêve de l’homme et du surhomme…
Tous ses personnages ou animaux – sportifs, arbitres, public, vignerons, oiseaux, éléphants,…, sont passés affectueusement au crible et ponctuent ses scènes oniriques, poétiques, naturalistes, vinicoles, érotiques, sportifs ou éclectiques. La bonhomie c’est l’humanité  » Blachonienne « . Ses personnages ont des corps grassouillets, des formes boudinées, des volumes rondouillards. La morphologie du  » blachomme  » est enveloppée, car circonscrite par un trait précis, prise dans un contour. Blachon excelle dans la multitude, dans
l’analyse des postures et expressions de foules incroyables – une profusion rabelaisienne pointilleuse. Son côté obsessionnel et son souci du détail aboutissent à des fresques où rien n’est laissé au hasard.

Publié par : Ville de Marseille