Black Hole. Pourquoi je n’ai jamais été une rose

Culture Projections Cinéma Sciences humaines et sociales Séance / Projection cinéma

Samedi 11 juin 2022 à 14h30.

Musée des Civilisations d'Europe et Méditerranée Mucem
Black Hole © Emmanuel Grimaud et Arnaud Deshayes

Black Hole. Pourquoi je n’ai jamais été une rose

Musée des Civilisations d'Europe et Méditerranée Mucem
Quand ?
Le 11 Jui 2022

Samedi 11 juin 2022 à 14h30.

Combien ?
Gratuit
Où ?
Musée des Civilisations d'Europe et Méditerranée Mucem
  • Adresse : 7 Promenade Robert Laffont - 13002 Marseille
  • Voir la carte

D’Emmanuel Grimaud et Arnaud Deshayes (France, 2019, 1h09) VOSTFR

À Calcutta, dans le cabinet de l’hypnothérapeute Trupti Jayin, des patients explorent leurs vies antérieures et se retrouvent propulsés à diverses époques, pour essayer de traiter les traumatismes de leur existence actuelle. Dans le même temps, des chasseurs de fantômes, munis d’appareils électromagnétiques, enquêtent sur des maisons délabrées et tentent d’établir une communication avec les présences qui les hantent.
Black Hole oscille entre le dispositif médiumnique et le piège à fantômes, traquant les étranges chemins de la réincarnation, jusqu’au court-circuit.
Mention spéciale du Jury 2020

Emmanuel Grimaud est anthropologue au laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative (CNRS). Il est l’auteur de Bollywood Film Studio (2004), Le sosie de Gandhi (2007), Dieux et Robots (2008), Le jour où les robots mangeront des pommes (2012), L’étrange encyclopédie du docteur K (2014). Il a également réalisé des documentaires, Cosmic City (2008), Les Rois du khwaang (2013), Eau trouble (2013), Ganesh Yourself (Arte/Rouge International, 2016) et est à l’origine de plusieurs expositions, dont « RoboGarage » (Centre d’Art contemporain, Enghien-Les-Bains, 2008) et « Persona, étrangement humain » (Musée du Quai Branly, 2016).

Arnaud Deshayes a étudié à l’ENSA Paris-Cergy et au Fresnoy. Travaillant le champ cinématographique par les médias numériques (vidéo et son) et les outils analogiques (pellicule, poudre noire, objets sonores), il s’intéresse aux dispositifs, aux effets et à leur écriture ainsi qu’au regard documentaire. Il collabore régulièrement avec d’autres plasticiens, cinéastes, musiciens pour lesquels il développe un travail d’écriture sonore et peut intervenir comme artificier. Il mène actuellement une recherche sur les effets visuels avec des anthropologues (groupe Artmap).

Publié par : Ville de Marseille