Borealis – Dan Acher

Culture Spectacles - Cirques Art contemporain Art numérique Performance artistique

Du jeudi 8 au samedi 10 septembre 2022 de 21h à 0h.

Palais Longchamp
David Solm - Novatech4 - Borealis - Dan Acher - Lieux Publics

Borealis – Dan Acher

Palais Longchamp
Quand ?
Du 8 Sep 2022 au 10 Sep 2022

Du jeudi 8 au samedi 10 septembre 2022 de 21h à 0h.

Combien ?
Gratuit
Où ?
Palais Longchamp

Des aurores boréales urbaines au Palais Longchamp de Marseille les 8, 9 & 10 septembre.

Pour les Vikings, les aurores boréales étaient un pont qui menait les guerriers vaincus sur le champ de bataille jusqu’à la demeure des dieux. Pour les Samis, elles étaient un amas de poussières projetées par la queue du renard polaire, lors de ses sautillants trajets sur les vastes terres enneigées.

C’est dans ce riche imaginaire que s’inscrit Borealis (« Vent du nord » en grec), l’installation monumentale numérique et contemporaine de Dan Acher, « artiviste » international basé à Genève. Pour la première fois et à l’invitation de Lieux publics, Borealis sera présentée à Marseille dans un lieu d’exception, symbole du patrimoine scientifique marseillais : le Palais Longchamp.

Cette œuvre transpose le vécu d’une aurore boréale directement au cœur de villes où ce phénomène ne devrait pas avoir lieu, tout en exprimant notre besoin ancestral de communion avec la nature, et l’obsession récente de la contrôler. Une place est transformée, le rythme ralentit. Les yeux s’élèvent, les voix se baissent et l’émerveillement jaillit. Une aurore ici et maintenant, sous nos latitudes ?

Émotionnelle, Borealis de Dan Acher ouvre la discussion sur les forces de la nature et ce qu’elles ont signifié pour les humains au cours de l’histoire, sur la géo-ingénierie ainsi que les changements climatiques et leurs effets. Borealis est un symbole fort de l’humilité que l’homme doit garder face à la nature et à son imprévisibilité.

À propos de Dan Acher
Dan Acher est un artiviste international basé à Genève. Il utilise la ville comme terrain de jeu pour créer un sentiment d’appartenance et de communauté. Ses installations créent des espaces où les inconnus se rencontrent et connectent, partagent des émotions au-delà de leurs différences d’origine, de religion, de statut, d’âge, d’identité de genre ou d’orientation sexuelle.
Au centre de son travail se trouve l’art comme générateur de changement social ; ses installations transforment notre vision de la ville et du vivre-ensemble. Fondateur de Happy City Lab et Ashoka Fellow (réseau international d’entrepreneurs sociaux), il est régulièrement invité à présenter son travail et sa vision lors de workshops et conférences à travers le monde.

Publié par : Ville de Marseille