Collections permanentes du Musée des beaux-arts (Fermé jusqu’à nouvel ordre)

Culture Expositions - Rétrospectives Peinture Sculpture Arts et Beaux-arts Expostion permanente

Du 2 janvier au 31 décembre, du mardi au dimanche ­de 9h à 18h

Musée des Beaux-Arts - (MBA)
Auguste RODIN - Plâtre - Don de l’artiste en 1898 - Musées de Beaux Arts - Ville de Marseille

Collections permanentes du Musée des beaux-arts (Fermé jusqu’à nouvel ordre)

Musée des Beaux-Arts - (MBA)
Quand ?
Du 2 janv. 2020 au 31 déc. 2020
  • Mardi - 09h00-18h00
  • Mercredi - 09h00-18h00
  • Jeudi - 09h00-18h00
  • Vendredi - 09h00-18h00
  • Samedi - 09h00-18h00
  • Dimanche - 09h00-18h00


Du mardi au dimanche ­de 9h à 18h
Fermeture hebdomadaire le lundi exceptés les lundis de Pâques et Pentecôte
Fermeture les jours férié­s suivants : 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre, 2­5 décembre ­

.

Combien ?
Gratuit
Où ?
Musée des Beaux-Arts - (MBA)

En application des mesures gouvernementales de lutte contre l’épidémie de Covid-19, les Musées de Marseille sont fermés à du 30 octobre et jusqu’à nouvel ordre. Entre le 29 mai et le 29 octobre, vous avez été près de 150 000 à parcourir nos établissements. Nous espérons pouvoir vous accueillir très prochainement. En attendant, retrouvez les collections et des contenus en ligne sur musees.marseille.fr

Le Musée des Beaux-Arts de Marseille présente des peintures et sculptures, italiennes, françaises, flamandes et hollandaises, du XVIe au XIXe siècles.

Les oeuvres de Lavinia Fontana, Guerchin, Lanfranco, Pannini et Tiepolo, illustrent l’évolution de la peinture en Italie de la fin de la renaissance au XVIIIe siècle. Les écoles du Nord sont représentées par des tableaux de Jordaens, Stomer, et la Chasse au sanglier, chef-d’oeuvre de Rubens. Les tableaux de Champaigne, Vouet, Lesueur témoignent du renouveau de la peinture française pendant le règne de Louis XIII et ceux de Nattier, Vernet, Greuze, Hubert Robert ou David, du triomphe de l’école française au siècle des Lumières.

Une des caractéristiques de la collection du musée des Beaux-Arts est de témoigner du dynamisme des arts en Provence du XVIIe et XVIIIe siècles. Les oeuvres du peintre Louis Finson, ami de Caravage, de Jean Daret, Nicolas Mignard ou Michel Serre rappellent combien la Provence a su, durant deux siècles, attirer et retenir les artistes de l’Europe du Nord et du Sud. Un exceptionnel ensemble de peintures, sculptures et dessins du plus grand artiste baroque français, Pierre Puget, né à Marseille en 1620 et mort dans cette même ville en 1694, après avoir mené une brillante carrière entre la France et l’Italie, est la parfaite illustration de cet heureux mélange des influences artistiques en Provence.

L’École française du XIXe siècle est également l’un des temps forts de la collection permanente. Aux côtés des plus grands maîtres, Courbet, Corot, Daubigny, Millet et Puvis de Chavannes, figurent les représentants de l’école de Marseille comme Loubon, Guigou, ou Ziem qui vont imposer leur vision originale des paysages lumineux du Midi.
La Voix intérieure, chef-d’oeuvre de Rodin, donné par le sculpteur au musée, les bustes des célébrités du Juste Milieu ou le Ratapoil de Daumier, sont les oeuvres les plus célèbres de la galerie de sculpture du XIXe siècle.

► La Peste dans les collections permanentes du musée des Beaux-Arts
Du 19 septembre 2020 au 31 mai 2021

Le musée des Beaux-Arts conserve les deux grandes toiles de Michel Serre représentant le Cours et l’Hôtel de Ville pendant la peste.
Réalisées à peine un an après la tragédie par un témoin actif des faits, leur auteur avait été commissaire de son quartier, ce sont des documents majeurs de l’iconographie de l’épidémie. A leur côté, le Saint Roch intercédant la Vierge de David, et le Génie de l’Immortalité de Chardigny, rappellent l’importance des commandes faites aux artistes dès la fin du siècle pour commémorer le souvenir de la Peste dans la ville.

Chroniques de la peste de 1720, visites commentées les samedis à 10h (sur réservation uniquement au 04 91 14 59 35).

Publié par : Ville de Marseille