Daniel Arsham –  « Le Modulor du Basketball »

Culture Expositions - Rétrospectives Art contemporain Exposition

Du 25/06 au 25/09/2022 de 11h à 18h.
Fermé lundi et mardi.
Exposition visible du mercredi au dimanche.

Galerie MAMO
"Le Modulor du Basketball" - Daniel Arsham

Daniel Arsham – « Le Modulor du Basketball »

Galerie MAMO
Quand ?
Du 25 Jui 2022 au 25 Sep 2022

Du 25/06 au 25/09/2022 de 11h à 18h sauf le 15 août.

Fermé lundi et mardi.

Exposition visible du mercredi au dimanche.

Combien ?
Gratuit
Où ?
Galerie MAMO
  • Adresse : Centre d'art de la Cité Radieuse - 280 boulevard Michelet - 13008 Marseille
  • Voir la carte

Le MAMO – Centre d’Art de la Cité Radieuse, fondé par Ora Ito, en partenariat avec la Galerie Perrotin, a le plaisir de présenter l’exposition in situ « Le Modulor du Basketball » de l’artiste new-yorkais Daniel Arsham, du 25 juin au 25 septembre 2022. La pratique d’Arsham explore les concepts d’Histoire en questionnant notre compréhension du passé et du futur à travers sa présentation d’objets de la culture pop dans un état d’érosion géologique.

Les objets sportifs sont un thème récurrent dans l’œuvre de l’artiste, du fait de son intérêt personnel, notamment pour le basket-ball, mais aussi car l’athlétisme et les loisirs font partie de l’expérience humaine depuis longue date. Dans « Le Modulor du Basketball », Arsham rend hommage au Corbusier en dialoguant tout à la fois avec sa langage esthétique et son geste de designer-architecte, en mêlant thèmes du sport et d’Histoire dans cette salle qui a historiquement initialement servi de gymnase, avec des références aux couleurs de l’Unité d’Habitation et aux proportions du « Modulor ».

En résonance avec l’histoire du bâtiment, Arsham examine la notion d’échelle, de dimensions, travaillée par le Corbusier en mettant en évidence l’aspect linéaire du temps, comment une échelle peut s’étendre et croître.

Le sol de la salle d’exposition (initialement gymnase) reprend les jaunes et bleus pastel du Poème de L’Angle Droit (1955) du Corbusier, ainsi que le motif du soleil, qu’Arsham a fait évoluer en représentations de ballons de basket que l’on retrouve alors sur des bannières, un drapeau, des uniformes d’équipe et le terrain de sport lui-même. La technique d’érosion caractéristique d’Arsham est appliquée à des ballons de basket sculptés et placés dans des structures tubulaires rappelant la silhouette des chaises longues emblématiques du Corbusier et à un panier de basket inspiré du symbole de la Main Ouverte du Corbusier.

Sur le toit-terrasse du MAMO, en extérieur, Arsham a installé une sélection de sculptures en bronze inspirées de différentes époques de l’histoire : des sculptures d’antiquités grecques et romaines en bronze avec des signes d’érosion en cristal sont ici exposées aux éléments pour continuer à s’éroder sur la toile de fond du bâtiment emblématique.

Publié par : Ville de Marseille