Des courts l’après-midi – Invitée Astrid de La Chapelle

Culture Projections Cinéma Séance / Projection cinéma

Samedi 29 janvier 2022 à 16h.

Cinéma Le Miroir
Des courts l'après-midi - Invitée Astrid de La Chapelle - Cinéma Le Miroir

Des courts l’après-midi – Invitée Astrid de La Chapelle

Cinéma Le Miroir
Quand ?
Le 29 Jan 2022

Samedi 29 janvier 2022 à 16h.

Combien ?
Gratuit
Où ?
Cinéma Le Miroir
  • Adresse : Centre de la Vieille Charité - 2 rue de la Charité - 13002 Marseille
  • Voir la carte

Une séance de cinéma qui invite à mettre en perspective l’exposition d’Eric Bourret actuellement au Centre de la Vieille Charité / Musées de la Ville de Marseille, avec les démarches de plusieurs cinéastes d’hier et d’aujourd’hui, pour explorer comment le documentaire de création et le film d’artiste peuvent éprouver et fabriquer une réceptivité singulière aux paysages…

Notre invitée sera Astrid de la Chapelle réalisatrice du film « Corps samples ».

Programme

• « Silêncio » de F.J. Ossang [expérimental, 2006, 20’, OSS / 100 films & documents]
Film muet avec intertitres interrogeant le monde élémentaire – en contrepoint avec une bande-son du groupe pionnier de la musique industrielle, Throbbing Gristle.

• « La marche à Brest » de Vincent Le Port [ documentaire, 2021, 7’, Stank]
En 1927, le cinéaste Oskar Fischinger parcourut pendant trois semaines les routes secondaires entre Munich et Berlin, filmant image par image les gens qu’il rencontrait sur le chemin et les lieux qu’il traversait. En 2020, j’ai reproduit ce geste au cours d’une marche d’un mois entre Paris et Brest.

• « La marche de Munich à Berlin » d’Oskar Fischinger (sous réserve) [documentaire, expérimental, 1927, 5’, Museum of Modern Art]
Été 1927 : Oskar Fischinger marche pendant 3 semaines de Munich à Berlin, portant un simple sac à dos et sa caméra. En route, il photographie des paysages et des gens de rencontre. Des 400 Km du voyage, il compose plus tard 5 fulgurantes minutes.

• « Orogenesis » de Boris Labbé [expérimental, 7’, 2016]
Un voyage vers l’abstraction, comme une hypothèse sur la façon dont les montagnes auraient pu se former.

• « Les antilopes » de Maxime Martinot [fiction, expérimental, 2020, 8’, Don Quichotte Films]
Un jour, il y a 150 ans, des milliers d’antilopes se sont jetées ensemble dans la mer.

• « Corps Samples » d’Astrid De La Chapelle [documentaire, expérimental, 2021, 14’, Rafael Andreas Soatto, Bandini FIlms]
Au départ, il y a une simultanéité. Un fossile marin de crinoïde mis à jour près du sommet de l’Everest, un célèbre alpiniste britannique qui s’évapore et un leader russe qui s’éteint sont le point de départ d’une histoire de la transformation de la matière. Dans un vaste mouvement, les matières terrestres se brassent et se métamorphosent, les échelles et les temporalités se télescopent et les corps humains se nichent au creux des grands processus terrestres.

Publié par : Ville de Marseille

Dans le cadre de

Éric Bourret – Flux

La Vieille Charité