Des courts l’après-midi – Novembre

Culture Projections Cinéma - documentaire Projection

Le 7 novembre à 16h

Cinéma Le Miroir
Des courts l'après-midi

Des courts l’après-midi – Novembre

Cinéma Le Miroir
Quand ?
Le 7 nov. 2020
  • Samedi - 16h00

Combien ?
Gratuit
Où ?
Cinéma Le Miroir

Le projet « des courts l’après-midi » se dédie à la diffusion de films de courts métrages européens contemporains en région Provence-Alpes-Côte d’Azur pour faire découvrir au plus grand nombre la variété et la créativité de ce jeune cinéma hors des festivals internationaux qui lui sont consacrés.

Notre dispositif de diffusion itinérant se présente comme un « service de proximité », permettant de rendre ces films visibles et accessibles par tous en organisant des projections-rencontres dans des salles de cinéma, des établissements scolaires, des centres sociaux, des maisons pour tous, sur l’ensemble du territoire de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

En favorisant la circulation de films courts européens à l’échelle régionale, nous souhaitons apporter du plaisir en donnant à partager une offre cinématographique diversifiée de qualité tout en questionnant les enjeux de société européens à partir du cinéma.

AU PROGRAMME

Invité Louis Seguin, réalisateur et critique pour la revue Les Cahiers du cinéma

• « Le vent tourne » de Laura Tuillier
(10′, 2018 , Bathysphère production)
Fiction : Un weekend d’été à la campagne. Une toute jeune fille s’éloigne de sa famille et se baigne nue dans la rivière. Elle pose ses vêtements sur une grosse pierre bienveillante. Lorsqu’elle ressort de l’eau, ils ont disparu.

• « Bus 96 » de Louis Seguin
(27′, 2019 , Hippocampe productions)
Documentaire : Pyrénées-Ménilmontant : deux amis montent dans le bus 96. Le temps d’un trajet, Hugues évoque ses projets de films. Louis l’écoute, mais il pense à autre chose. Le bus avance, et les souvenirs s’accumulent.

• « Saint-Jacques – Gay-Lussac » de Louis Seguin
(42′, 2018, Bathysphère production)
Fiction : Après sa séparation, Jimmy est revenu vivre dans le quartier de ses années étudiantes. Les rues, les cafés, les discussions entre amis, il les connaît par coeur pourtant cet après-midi tout lui semble étranger – sauf sa peine.

Publié par : Ville de Marseille