Girl in a Band

Culture Concerts - Opéras - Soirées Rock Concert

Du vendredi 8 au samedi 9 mars 2024.

Leda Atomica Musique
Leda Atomica Musique

Girl in a Band

Leda Atomica Musique
Quand ?
Du 8 Mar 2024 au 9 Mar 2024

Du vendredi 8 au samedi 9 mars 2024.

Combien ?
Tarifs
  • Plein tarif : de 10 à 16 € (10 € par soirée
  • 16 € pass 2 jours).
  • + Adhésion obligatoire 3 €.
Où ?
Leda Atomica Musique
  • Adresse : 63 Rue Saint-Pierre - 13005 Marseille
  • Y aller

C’est un mini festival de musique rock qui aura lieu le 8 et 9 mars 2024 avec des groupes à composante féminine ainsi qu’une orga 100% féminine.

Le Leda Atomica Musique mettra le lieu ainsi que le matériel à disposition.
Des artistes plasticiennes feront aussi leur exposition.

Le Festival Girl in a Band ne s’inscrit pas dans une confrontation homme/femme ou dans dans un mouvement féministe mais veut juste rendre hommage à toutes ces artistes évoluant dans ce milieu et prouvant sans cesse que le rock n’est pas une question de genre mais d’attitude.

La programmation du vendredi soir c’est :

• Bad Tripes
Depuis 2009, Bad Tripes distille son rock vénéneux, sinistre et joyeux à grands coups de guitares, de hurlements rigolards et d’instruments vieillots et vicelards.

• Parade
Quatuor Marseillais emmené par un chanteur… Montpelliérain !
Parade présente son 2e EP intitulé « It All Went Bad Somehow ». 7 titres puissants, bouleversants, exaltants, à l’image du groupe et de notre époque, qui réclame le retour d’un rock directement connecté à nos vies, nos angoisses, nos espoirs, dérapages incontrôlés, coups de mou et passions survoltées. Un mini-album gorgé de maxi-chansons.

• Catalogue
Groupe dans la mouvance du revival post-punk, Catalogue est influencé par le foisonnement musical des années 80 de l’après punk.
De ces années, ils entendent le brassage des genres, la mécanique de la danse et l’absence de limite. Portée par une boîte à rythme têtue, la basse martèle tandis que guitares, synthés et voix façonnent les mélodies : Rock explosif et new-wave classe.

• Jim Younger’s Spirit
Fondé en 2012 à Aix en Provence, Jim Younger’s Spirit raconte des histoires sombres et tragiques, baignées de guitares fuzz, d’orgues acides, de guimbardes étranges.
Tous les titres traitent de l’histoire de Jim Younger, partenaire de braquage de Jesse James pendant la guerre de sécession, qui combattit pour la guérilla confédérée menée par Quantrill, pour finalement finir sa vie avec des idées humanistes, avant de se suicider.
Cette histoire est mise en musique sur du Rock-Psyché, mais où les différents courants Blues, Folk Americana transpirent en permanence. Alex Maas (The Black Angels) ne s’y est pas trompé et a collaboré avec le groupe sur le titre « Bloody Deeds ».

• Tessina
Duo féminin marseillais de Dream Pop créé en 2022.
C’est un univers onirique, une voix haut perchée… le même refus d’être étiqueté. Les références sont là : Mazzy Star, Coco Rosie, PJ Harvey…

La programmation du samedi soir c’est :

• Venin Carmin
Nourri de la scène underground des années 80, mais ne cachant pas son amour pour la pop, Venin Carmin propose une New Wave sans concession, à la pop rouge sang et au punk froid. Née de l’imagination déviante de Lula, Venin Carmin prend vie en duo avec Valentine.
Avec leur énergie en live et leur intrépidité à relever les défis, cette jeune entité bicéphale a déjà parcouru les scènes européennes et joué d’impressionnantes premières parties (The Young Gods, Frustration, Jeanne Added, Boy Harsher, Rendez-vous, She Past Away…). Le groupe poursuit son chemin avec espièglerie et détermination. Venin Carmin est un bonbon au poison follement addictif.

• Denuit
Electro-Wave / Nightwave
Deux âmes au cœur de la nuit. Denuit est né à l’aube dans les âmes de Lis et Ivi. Nocturne, électronique et poétique, leur musique est une danse entre lumière et obscurité. Sur les synthés nébuleux d’Ivi, la voix froide et éthérée de Lis résonne comme l’appel d’une banshee. Le duo crée sa propre potion magique : Night-Wave, où les ombres de Siouxsie, Boy Harsher et Kompromat se confondent.
Inspiré par l’esthétique cyberpunk et la poésie sombre d’Edgar Allan Poe, Denuit est un duo puissant qui vient du cœur, comme une ode à l’amour et à la vie.

• Glitch
Melodic Post Punk
Trio Marseillais au son hybride, espèce de post-punk hypnotique aux accents Noisy et aux touches New Wave, Glitch propose une musique tantôt rageuse, tantôt aérienne.
Ils se jouent de leur nom pour offrir une expérience scénique quelque peu électrique.

• Marla Singer
Rock Alternatif
L’absence d’un bassiste est une tendance. Cependant, ils sont trois à envoyer du lourd : une batteuse (Eva) et deux guitaristes (Fab et Alex).
Les hymnes de Marla Singer sont tirés du stoner chaud et sablonneux et ont des racines dans le rock massif et sans fioritures. Leur son est à la fois classique et moderne si vous aimez le rock lourd et gras des années 90. Un rock puissant mélangé à du grunge et une dose de progressif.

• Do Nuts Kill ?
Indie rock / Alternative music
Un groupe qui explore et mélange divers styles, aux compositions oscillant entre thèmes planants et riffs énergiques.
Pendant tout le festival, deux artiste plasticiennes et une dj assureront l’ambiance.

• Margaux Mullet
Margaux est une photographe phare des concerts de Marseille et des environs ou même de Paris. Elle parcourt toutes les scènes, appareil à la main à la recherche du meilleur cliché. Celui qui ferra ressentir toute la noirceur et décadence du Rock !

• Lola Kerjean
Passionnée de bande-dessinées et dessinatrice depuis son plus jeune âge, elle effectue ses études aux Beaux-Arts d’Aix-en-Provence. Depuis elle mène à Marseille plusieurs projets de micro édition, de travaux artistiques et d’illustrations, où elle mêle différentes techniques plastiques telle que la linogravure associé au travail digital.
Elle nous présentera lors de cette exposition ses chroniques illustrant son amour pour la scène rock Marseillaise ainsi que ses carnets de voyages.

• DJ Maggie Burn
Vous pouvez la voir au théâtre ou dans le groupe Ciao. Mais avant tout Mag sera notre juxbox idéal tout au long du fest.

Publié par : Ville de Marseille