Il Cimento dell’Armonia e dell’Inventione

Culture Spectacles - Cirques Danse

Du vendredi 28 au samedi 29 juin 2024 à 21h.

Le Zef - Scène Nationale de Marseille - À cour - Site du Merlan
Il Cimento dell’Armonia e dell’Inventione - Photographies : © Anne Van Aerschot, Nasa Earth Observatory

Il Cimento dell’Armonia e dell’Inventione

Le Zef - Scène Nationale de Marseille - À cour - Site du Merlan
Quand ?
Du 28 Juin 2024 au 29 Juin 2024

Du vendredi 28 au samedi 29 juin 2024 à 21h.

Combien ?
Tarifs
  • Tarif unique : 10 €.
Où ?
Le Zef - Scène Nationale de Marseille - À cour - Site du Merlan
  • Adresse : Avenue Raimu - 13014 Marseille
  • Y aller

Anne Teresa De Keersmaeker, Radouan Mriziga / Rosas, A7LA5

L’emblématique œuvre de Vivaldi, Les Quatre Saisons, offre à Anne Teresa De Keersmaeker et Radouan Mriziga une partition idéale pour entrelacer leurs écritures chorégraphiques. Pour revenir à l’essence même de la musique et de la danse, et inviter à réfléchir sur la menace de disparition de quatre saisons distinctes…

Déjà en 2020 avec 3ird5 @ w9rk créé dans le jardin de la Maison des arts à Bruxelles, Anne Teresa De Keersmaeker et Radouan Mriziga avaient choisi de cultiver ensemble « leur jardin intime ». Aujourd’hui leurs pratiques se mêlent dans Il Cimento dell’Armonia e dell’Inventione, créant un contrepoint chorégraphique à l’univers musical des Quatre Saisons, dans l’enregistrement réalisé par la violoniste Amandine Beyer et son ensemble Gli Incogniti, complices de longue date de la compagnie Rosas.

Trois siècles précisément après sa composition, en Méditerranée, à la croisée de différents continents, l’œuvre d’Antonio Vivaldi invite à une réflexion sur la dynamique géopolitique de la région et sur les échanges de connaissances, de pouvoir et d’histoires qu’elle symbolise. Si la musique de Vivaldi nous est familière et si la nature nous l’est aussi, la pièce est l’occasion pour les deux chorégraphes de partager « leur inquiétude face à l’évolution néfaste de notre lien avec la nature, et face à la place et la responsabilité de l’art et des artistes en cette période critique ». Leur exploration de ce véritable « tube » de la musique classique met en jeu leurs recherches et leurs langages respectifs sur le corps et l’architecture, le mouvement et l’espace, « l’observation de la nature, la géométrie et l’abstraction incarnée ».

Coproduction Festival de Marseille

En coréalisation avec LE ZEF – scène nationale de Marseille

Publié par : Ville de Marseille

Dans le cadre de

Festival de Marseille

Nombreux lieux culturels Marseillais