La Forêt qui marche

Culture Spectacles - Cirques Théâtre - Café-théâtre Littérature Vidéo Spectacle Théâtre Performance artistique

Du vendredi 27 au samedi 28 mai 2022 à 19h.

Dimanche 29 mai 2022 à 18h.

Musée des Civilisations d'Europe et Méditerranée Mucem
Christiane Jatahy_La Foret qui marche © Marcelo Lipiani

La Forêt qui marche

Musée des Civilisations d'Europe et Méditerranée Mucem
Quand ?
Du 27 Mai 2022 au 29 Mai 2022

Du vendredi 27 au samedi 28 mai 2022 à 19h.

Dimanche 29 mai 2022 à 18h.

Combien ?
Tarifs
  • Plein tarif : 15 €, Tarif réduit : 11 €.
Où ?
Musée des Civilisations d'Europe et Méditerranée Mucem
  • Adresse : 7 Promenade Robert Laffont - 13002 Marseille
  • Voir la carte

D’après Macbeth de William Shakespeare
Création et direction live : Christiane Jatahy

Avec La Forêt qui marche, Christiane Jatahy propose de nouvelles variations sur le théâtre, le cinéma et le rôle du spectateur, dans un spectacle aux confins des arts visuels. Si la metteuse en scène brésilienne s’inspire du Macbeth de Shakespeare, c’est pour mieux brouiller les pistes entre réalité et fiction. En immergeant le public dans un infini jeu de miroirs.

De la tragédie shakespearienne, Christiane Jatahy conserve les thèmes du pouvoir et du lien entre le politique et l’intime, qu’elle traduit sous la forme de témoignages filmés de personnes ordinaires ayant vu leur vie bousculée, en Europe comme au Brésil.

Le spectateur est d’abord convié à un événement semblable à un vernissage avec installation vidéo et cocktail. Très vite, il se rendra compte que les écrans, qui flottent ici et là dans l’espace, se déplacent sur son passage comme les arbres de la forêt de Birnam. Petit à petit, les documentaires qui y sont projetés se verront submergés par les discours jusque-là imperceptibles des personnages de la pièce. Depuis le bar de l’exposition, les spectateurs pourront alors assister à une transformation du dispositif, laissant place à la seconde partie de la performance.

Par menues touches, la fiction s’insinuera subrepticement dans un cadre aux allures réelles, à la manière d’un cauchemar laissant apparaître les failles d‘un système. Si la pièce de Shakespeare posait la question du pouvoir à travers le personnage de Macbeth, dans cette performance c’est le public qui est directement confronté à la question de la responsabilité, jusqu’à prendre la parole et représenter lui-même une instance de pouvoir.

Publié par : Ville de Marseille

Dans le cadre de

Oh les beaux jours !

Nombreux lieux culturels à Marseille