L’Amérique

Culture Théâtre - Café-théâtre Théâtre Pièce de théâtre

Le 5 décembre à 20h, le 6 à 14h et 20h

Théâtre Joliette
SERGE KRIBUS
PAUL PASCOT
CIE BON-QU'À-ÇA -
Photo © Christophe Raynaud de Lage

L’Amérique

Théâtre Joliette
Quand ?
Du 5 au 6 déc. 2019
  • Jeudi - 20h00
  • Vendredi - 14h00 / 20h00

Combien ?
Tarifs - Entrée
  • A partir de 3,00 €
  • Prix Min : 3,00 € / Prix Max : 22,00 €

Plein Tarif 22.00 EUR la place Tarif Réduit Intermittent du spectacle 12.00 EUR la place Tarif Réduit Sénior (+ 65 ans) 12.00 EUR la place Tarif Réduit Demandeur d'emploi 12.00 EUR la place Tarif Réduit Minima sociaux 3.00 EUR la place Tarif Réduit Etudiant 6.00 EUR la place Tarif Réduit Jeune (- 18 ans) 6.00 EUR la place

Où ?
Théâtre Joliette

SERGE KRIBUS
PAUL PASCOT
CIE BON-QU’À-ÇA

L’Amérique, c’est un marathon d’amitié et de liberté, l’histoire de la rencontre entre Jo et Babar, et du voyage qu’ils feront ensemble, de l’ordre d’un vertige, et qui ne sera pas seulement celui de la liberté et des expérimentations interdites, mais aussi celui d’un apprentissage qui les mènera vers la fin de l’adolescence.

Tout les oppose : Jo, petit, nerveux et intrépide, n’a peur de rien, Babar, grand costaud idéaliste, a peur de tout. Dans cette période adolescente de tous les possibles et de toutes les expérimentations, leur amitié fusionnelle les plongera dans une recherche effrénée de liberté, au risque de s’y perdre…

Dans un décor minimaliste – un escalier monumental tournant inéluctablement – Jo et Babar revivent les souvenirs du passé dans un présent qui leur échappe déjà. Les mots claquent, électriques, au son du rock des années 70. Ils cherchent la respiration dans ce monde qui les oppresse, animés par l’urgence de cette question : comment choisir sa vie et ne pas passer à côté ?

Dans un road-movie tragique, ils en feront l’apprentissage, violent et douloureux.
Après La soucoupe et le perroquet en 2016, le jeune et prolifique metteur en scène Paul Pascot est de retour au Théâtre Joliette avec ce spectacle à la beauté formelle épurée, sombre et lumineuse. Il fait résonner les mots de l’auteur Serge Kribus, avec une grande précision et une bouleversante humanité.

La presse en parle
 » Un hymne à la vie, à la liberté et à la volonté de changer le monde.  »
Le Dauphiné Libéré

 » Impressionnante de sobriété, la mise en scène de Paul Pascot est d’une beauté formelle absolue.  » La Provence

 » Paul Pascot, le metteur en scène nous offre une plongée bouleversante dans l’essence même du théâtre, soulignée finement par les lumières de Dominique Borrini.  » Zibeline

 » Un texte à vivre comme un souffle d’air, comme une libération des  » contraintes  » par ce qu’il raconte, mais aussi par son rythme dans l’écriture.  » La Gazette des alpages

Publié par : Ville de Marseille