Le Mauvais Oeil 51 : Tricéphale

Culture Expositions - Rétrospectives Arts plastiques - graphiques Exposition temporaire

Du 19 novembre au 17 janvier

Friche Belle de Mai
Cha Kinon - Friche Belle de Mai

Le Mauvais Oeil 51 : Tricéphale

Friche Belle de Mai
Quand ?
Du 19 nov. 2019 au 17 janv. 2020
  • Lundi - 10h00-12h00 / 14h00-17h00
  • Mardi - 10h00-12h00 / 14h00-17h00
  • Mercredi - 10h00-12h00 / 14h00-17h00
  • Jeudi - 10h00-12h00 / 14h00-17h00
  • Vendredi - 10h00-18h00
  • Samedi - 14h00-17h00
  • Dimanche - 14h00-17h00


Du lundi au jeudi de 10h à 12h et de 14h à 17h
Vendredi de 10h à 18h
Samedi et dimanche de 14h à 17h

Combien ?
Gratuit
Où ?
Friche Belle de Mai

Pour cette nouvelle édition du mauvais oeil, découvrez une exposition à trois têtes. L’atelier expose trois nouveaux auteurs pour leurs premières publications aux éditions du dernier cri.

LES ARTISTES

• Cha Kinon
L’artiste est née en Belgique en 1993, vit et travaille à Marseille. Elevée à la bière et aux frites avariées, elle découvre la gravure sur métal après avoir torturé ses cousins. « Le métal et l’acide ça j’aime. » Elle ressort des Beaux Arts de Liége avec un diplôme homologué en 2018. En 2019, elle sort le fascicule « déformation belge » et diverses estampes montrant des jeunes filles faméliques dans des situations inconfortables. « Petite, j’étais très maigre, on m’appelait le moineau, ma mère devait me gaver de pizza, fallait bien que je finisse à Marseille ».

• FRAMAX
Né 1981, il vit et travaille à Paris. « Impaled in hell » est un recueil d’images embrochées au dernier cri, une série de dessins « vaccinatoires » pour préserver l’auteur de la gangrène du cerveau face à l’implacable bêtise humaine. Des visions d’enfer post médiévales… « Car comme dirait l’autre, l’enfer c’est les autres. »

• GOTIER
Gotier vit et travaille au sein des éditions du Monstre, basé dans une ancienne briqueterie sur Amiens. « Gotier ne dessine pas ce qu’il se passe. Il dessine ce qu’il ne se passe pas. Ou ce ce qui aurait pu se passer. Ou qu’il aurait aimé qu’il se passe mais finalement non. Frénésie cafféinomane de la passivité. Humoriste en avance sur le retard, toujours à coté. »

Une proposition Le Dernier Cri.

Publié par : Ville de Marseille