Festival des Arts éphémères

Culture Festivals - Fêtes Expositions - Rétrospectives Arts et Beaux-arts Festival Exposition temporaire

Du 13 septembre au 13 octobre

Mairie des 9e et 10e arrondissements
Rien ne va plus - 2019
Parapluies et système hydraulique.
Collection personnelle de l’artiste sur l’anthropocène
Festival des Arts éphémères 2019

Festival des Arts éphémères

Mairie des 9e et 10e arrondissements
Quand ?
Du 13 sept. 2020 au 13 oct. 2020
  • Lundi - 09h00-19h00 / 09h00-18h00
  • Mardi - 09h00-19h00 / 09h00-18h00
  • Mercredi - 09h00-19h00 / 09h00-18h00
  • Jeudi - 09h00-19h00 / 09h00-18h00
  • Vendredi - 09h00-19h00 / 09h00-18h00
  • Samedi - 09h00-19h00
  • Dimanche - 09h00-19h00


Pour les oeuvres exposées dans les salons de la mairie du lundi au vendredi de 9h à 18h, hors jours fériés
Pour les oeuvres exposées dans le parc de 9h à 19h tous les jours
Horaires à confirmer.

Combien ?
Gratuit
Où ?
Mairie des 9e et 10e arrondissements

En raison des mesures dues à la crise sanitaire du Covid-19, l’édition 2020 du Festival des Arts éphémères , est reportée.

Elle aura lieu du 13 septembre au 13 octobre, sous réserve des consignes du gouvernement relatives aux événements culturels.

__________________________________________________________

Chaque année au mois de mai, les Arts Ephémères invitent les artistes à se confronter à un espace, le Parc de Maison Blanche, habituellement destiné à d’autres usages et à lui donner une nouvelle identité.

Mais les parcs et jardins ont toujours accueillis les oeuvres d’art et l’inventivité de l’art contemporain se prête à un dialogue créatif avec cette nature apprivoisée.

Nous passons d’une époque des systèmes à un monde des flux qui laisse plus de place aux initiatives, à d’autres formes de discontinuité du temps comme de l’espace.

L’espace de la Terre aux dimensions humaines n’est plus la seule référence.

Les jardins regroupent des domaines en pleine mutation notamment l’écologie, dont la planétarisation des dangers et la mondialisation des échanges dessinent un monde plus ouvert et plus vaste et nous obligent à revoir notre manière traditionnelle de penser.

Le temps des Arts Ephémères le parc devient un entrelacs de fictions, les oeuvres ne viennent pas comme des suppléments mais un instant, comme le principe organisateur. Elles questionnent cette année l’enjeu d’un nouvel équilibre entre l’homme, ses savoirs et la nature.

 » Dans la nature, tout n’est que flux. L’homme de son côté aime figer la beauté des choses « .

Maarten Baas, designer.

Publié par : Ville de Marseille

Dans le cadre de
Gratuit

PAC – Printemps de l’art contemporain

Nombreux lieux culturels, galeries, ateliers d'artistes, musées, espaces publics... - Marseille