Les Justes

Culture Théâtre - Café-théâtre Théâtre Pièce de théâtre

Les 12, 13 et 14 novembre, 1er, 2 et 3 avril à 20h30

Théâtre du Carré Rond
Théâtre du Carré Rond

Les Justes

Théâtre du Carré Rond
Quand ?
Du 12 au 14 nov. 2020
  • Jeudi - 20h30
  • Vendredi - 20h30
  • Samedi - 20h30

Du 1 au 3 avr. 2021
  • Jeudi - 20h30
  • Vendredi - 20h30
  • Samedi - 20h30

Combien ?
Tarifs - Entrée
  • A partir de 13,00 €
  • Prix Min : 13,00 € / Prix Max : 17,00 €

Tarifs : 17 EUR / 13 EUR (étudiants - demandeurs d'emplois - RSA)

Où ?
Théâtre du Carré Rond

Albert Camus aurait-il pu imaginer en écrivant « les justes » en 1949, qu’il nous plongerait dans l’actualité du monde d’aujourd’hui, avec son terrorisme aveugle où ceux qui commettent des attentats sont convaincus de leur « juste » cause, perdus dans leurs croyances et leurs idéaux ?

À Moscou, en 1905, un groupe de socialistes révolutionnaires projette d’assassiner le grand-duc Serge, qui gouverne la ville en despote, afin de lutter contre la tyrannie exercée sur eux. Kaliayev, un jeune terroriste, lancera la bombe. Dora restera en arrière, mais c’est elle qui a fabriqué les bombes servant à l’attentat. Dora et Kaliayev sont amants. Kaliayev est emprisonné, la grande-duchesse Élisabeth lui propose d’être gracié, il refuse et il est pendu. Dora, à la fin, s’apprête à faire le prochain attentat et peut ainsi rejoindre Kaliayev.

La pièce est fondée sur des faits historiques réels : le 17 février 1905, le groupe terroriste des socialistes révolutionnaires (Organisation de combat des SR), dont Ivan Kaliayev, dit Yanek, a commis un attentat sur le grand-duc Serge. C’est d’après cet événement lié à la révolution de 1905 qu’Albert Camus a fait un drame en cinq actes.

Mise en scène : Dominique Lamour
Avec Michel Adjriou (Skouratov), Solène Castets (Dora), Valentin Faraut (Stepan), Henri Fernandez (Voinov, Le gardien), Sophie Lançon (La Grande Duchesse), Alexis Pottier (Annenkov) , Stéphane Robert (Kaliayev), Jérôme Savajols (Foka)

Publié par : Ville de Marseille