L’objet des mots #2

Culture Spectacles - Cirques Performance - Installation Spectacle

Les 4 et 5 octobre à 19h

Théâtre Joliette
ActOral

L’objet des mots #2

Théâtre Joliette
Quand ?
Du 4 au 5 oct. 2019
  • Vendredi - 19h00
  • Samedi - 19h00

Combien ?
Tarifs - Entrée
  • A partir de 4,00 €
  • Prix Min : 4,00 € / Prix Max : 12,00 €

De 4 à 12 EUR la place

Où ?
Théâtre Joliette

Avec le soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec actoral et la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques) France, Belgique, Canada présentent l’Objet des mots.

Un cycle de rencontres inédites entre des auteur.es et des artistes initié par le festival actoral en partenariat avec la SACD, au Théâtre Joliette.
Issues de champs artistiques différents, leur collaboration donne lieu à une mise en espace ou à une performance.

Cette année, c’est autour d’une thématique que se situe ces rencontres artistiques : la violence. C’est en écho à ce thème que se réunissent des femmes auteures, des femmes artistes questionnant les différentes formes de violences contemporaines. Chacune des 4 soirées présente plusieurs Objet des mots, et se poursuit par un bord plateau animé par Camille Louis. Dans le cadre des ODM, sont invitées deux auteures lauréates de l’association Beaumarchais : Haïla Hessou et Alice Carré.

Anne Corté & Laurie Bellanca
Autoken

Un groupe provisoire : la police, la victime, les témoins, un téléphone, une radio et des cailloux. Autokèn est la reconstitution fictive d’une balle perdue policière, un plan séquence qui traverse les rapports inorganisés et intimes suscités par une injustice. La violence y vole, accidentelle, légitime, marginale et rituelle. Anne Corté a commencé l’écriture de ce texte à Johannesburg en 2017, elle le développe ensuite à l’auto-tune pour transformer ce récit choral en solo multipiste. Sa rencontre avec Laurie Bellanca, artiste sonore, interprète et co-fondatrice du collectif Kom.post en précise le dessin sonore et l’interprétation scénique. Ensemble, elles déplient la question des
réalismes. Leur dialogue s’anime sur ce que l’artificialité d’une reconstitution peut créer de fiction et générer d’empathie.

En partenariat avec Artcena, centre national des arts ducirque, de la rue et du théâtre

Remerciement : Gildas Milin – l’ENSAD, Kevin Thébault, Jonathan Sutton, Guillaume Bertrand, Benjamin Chaval, Charlotte Ducousso

Accueil : Mutte Cultural, Le DOC! Paris

Ce texte est lauréat de l’Aide nationale à la création de textes dramatiques – ARTCENA

Aïko Solovkine & Ève-Chems de Brouwer

Les mots me brûlent

La beauté de l’enfance, c’est l’innocence. Tant qu’on ne sait pas, on vit comme un papillon. Puis on découvre la douleur et on apprend à vivre avec, on l’apprivoise. Ce spectacle est la rencontre entre le roman d’Aïko Solovkine Rodéo et la question de la découverte de la violence par l’enfant.

En partenariat avec le Centre Wallonie-Bruxelles

Publié par : Ville de Marseille

Dans le cadre de

ActOral

15 lieux et partenaires culturels à Marseille - Marseille