Marseille et ses ports

Culture Expositions - Rétrospectives Peinture Exposition temporaire

Du 16 mai au 21 février, du mardi au dimanche de 10h à 18h

Musée Regards de Provence
Louis Audibert - Le fort St Jean et St Laurent - Musée Regards de Provence

Marseille et ses ports

Musée Regards de Provence
Quand ?
Du 16 mai 2020 au 21 févr. 2021
  • Mardi - 10h00-18h00
  • Mercredi - 10h00-18h00
  • Jeudi - 10h00-18h00
  • Vendredi - 10h00-18h00
  • Samedi - 10h00-18h00
  • Dimanche - 10h00-18h00


Le Musée Regards de Provence est ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 18h.
Fermeture des guichets à 17h30.
Fermetures annuelles : 25 décembre - 1 janvier - 1 mai

Combien ?
Tarifs - Entrée
  • A partir de 2,00 €
  • Prix Min : 2,00 € / Prix Max : 6,50 €

Billet expositions temporaires : Plein Tarif : 6,50 EURTarifs réduits: 5,50 EUR - 4,70 EUR - 2 EUR

Tarifs - Entrée
  • A partir de 6,50 €
  • Prix Min : 6,50 € / Prix Max : 8,50 €

Billet couplé expositions temporaires & scénographie permanente : Plein tarif : 8,50 EURTarifs réduits : 7,50 EUR, 6,50 EUR

Où ?
Musée Regards de Provence

Du 16 mai 2020 au 21 février 2021, le Musée Regards de Provence met à l’honneur les ports, criques et calanques de la cité Phocéenne et les visions d’artistes, du XIXème siècle à nos jours, qui y ont résidé ou séjourné un moment de leur vie, pour y poser leurs regards propres et singuliers, telles des vues traduites « à travers un tempérament », comme dirait Cézanne.

Plurielle, Marseille est une mosaïque à plusieurs facettes. Marseille n’est pas seulement un lieu historique et contemporain, cette ville est un creuset, une « animation », donc une « âme ». Ce que retiendra l’artiste de tel ou tel aspect de la ville, de son port, de ses habitants fera l’oeuvre l’identité du tableau n’est pas la photo d’identité du lieu, un même identique, mais un même autrement.

Marseillais de sang ou de coeur, nul ne peut rester insensible devant le regard singulier que ces peintres ont posé sur cette ville singulière. Si les éléments formels, bâtiments, bateaux, monuments sont soumis au désir de l’artiste, à sa « fantaisie », le tableau reste cependant à l’évidence un témoignage du lieu.

Le port au XIXe est gorgé de bateaux, une forêt de mâts rythme l’espace du port, et on peut encore y poser sa barque sur de petites avancées de sable. Plus tard, le pont transbordeur signalera son éphémère présence, les habits des poissonnières, des soldats en goguette, des élégantes sur la plage nous parlent d’un temps passé qui n’est pas si lointain.

Marseille est parfois perçue comme sage et poétique, d’autre fois elle est terne et grise sous la menace des orages, ou alors elle est exubérante, ludique, festive, joyeuse dans le soleil, irradiante dans sa sérénité.

Publié par : Ville de Marseille