MPL

Culture Concerts - Opéras - Soirées Chant / Chanson Pop musique Concert

Jeudi 9 juin 2022 à 20h.

Espace Julien
Crédit photo : Anne-Laure Étienne - MPL - BAAM Productions - Espace Julien

MPL

Espace Julien
Quand ?
Le 9 Jui 2022

Jeudi 9 juin 2022 à 20h.

Combien ?
Tarifs
  • Adulte : à partir de 20 €.
Où ?
Espace Julien

Cédric, Manu, Arthur, Julien et Andreas forment ensemble le groupe MPL. En 2020, leur deuxième album L’Étoile les fait sortir de la confidence dans laquelle ils évoluaient jusqu’alors. Avec plus de 200 dates à leur actif, ils rassemblent un public grandissant et envisagent chaque concert comme un espace privilégié d’expression de leur identité artistique. Avec des tourbillons de guitares, une basse et des battements électroniques, MPL fabrique la musique de son époque tout en brouillant les pistes du temps.

MPL, c’est un parchemin qui se déroule comme un conte, une bande de cinq garçons attachants qui crient leurs sentiments face aux tempêtes. Des mélodies entêtantes, des textes poétiques débordant d’images et de paysages et puis la volonté d’en découdre avec les schémas imposés par la société. Des garçons d’aujourd’hui finalement, qui font fleurir les interrogations et qui osent devenir autre chose que ce que l’ancien monde attend d’eux. C’est dans cette perspective de perpétuel questionnement de leur masculinité et d’affirmation de leur sensibilité que naît le nouvel album de MPL : Bonhommes. Ces cinq silhouettes fantômes, dos aux montagnes, qu’on devine sur la pochette du disque, ne tarderont pas à ôter les drapeaux sous lesquels ils se cachent pour se dévoiler à nous.

Cédric Bouteiller (chant) / Manuel Rouzier et Julien Abitbol (guitare) / Andreas Radwan (basse) / Arthur Dagallier (comédien & machines)

Biographie : Pauline Pitrou

• 1re partie : Docile
Dans le sillage de la vague pop-électronique, une ode à la féminité lounge et malicieuse, militante et ouvertement sensuelle.
Docile, comme une provocation au personnage défendu par Lucile Dominique dont l’apparente ambivalence cède très vite la place à un message tout en délicatesse sous forme d’Ode à la Femme : au féminisme complaisant, l’écriture de Docile oppose une « true story » vibrante entre chuchotements, langueurs, déclarations enflammées et prières désabusées qui évoque le couple, l’homme bien sûr, et tout ce qui attend une femme traversant ces anguleuses premières décennies de siècle.
Emportée par l’émotion poétique à 16 ans, Lucile Dominique atterrit en Inde : elle en revient plus sensible encore au sort réservé aux femmes dans un monde à plusieurs vitesses. Elle se fait immédiatement remarquer avec « l’Oracle », EP qu’elle sort sous son nom défendu devant Kimberose en 2017, puis après une plongée dans l’univers de la musique électronique et du RnB, elle s’attèle à l’écriture de « T’imagine même pas » avec Frédéric Anfonse sous le pseudo ironique de « Docile », cette « qualité» encore si souvent attendue des femmes mal idéalisées…
Un clip particulièrement ciselé la démarque une fois encore par un sens aigu de l’esthétique – visuelle et sonore -, et c’est désormais appuyée par l’iconique Marc Lapeyre (aka FKClub) qu’elle entame une série de live délivrant une tendresse émouvante, une féminité toute en nuances, une sensualité fragile et une émotion à fleur de peau, portés par la classe art-rock dandy d’arrangements flirtant entre électro-pop, synth-wave et chill-clubbing.

Publié par : Ville de Marseille