Où ? La (re)conquête publique de la rue – Algérie-France, la voix des objets

Culture Conférences - Débats Concerts - Opéras - Soirées Histoire et sciences humaines Table ronde - rencontres - débat Concert

Le 27 janvier à 18h30

Musée des Civilisations d'Europe et Méditerranée Mucem
Affiche, Parti Communiste Français et CGTU, 1930, papier entoilé, mhfa2012.47.1 - Dépôt de Montpellier Méditerranée Métropole au Mucem / © Frédéric Jaulmes

Où ? La (re)conquête publique de la rue – Algérie-France, la voix des objets

Musée des Civilisations d'Europe et Méditerranée Mucem
Quand ?
Le 27 janv. 2020
  • Lundi - 18h30

Combien ?
Où ?
Musée des Civilisations d'Europe et Méditerranée Mucem

Table ronde suivie d’un concert de Mehdi Laifaoui – Trab Project

Avec Omar Carlier et Marie Chominot-Louanchi (historiens)
Modération : Daikha Dridi (journaliste)

La population algérienne porte la mémoire d’une longue tradition de l’action publique de masse, qui tient à la participation dès 1936-1937 aux mobilisations politiques et syndicales du Front populaire, mais aussi à ses rassemblements propres (Congrès musulman, Étoile nord-africaine puis Parti du peuple algérien…) les cortèges du 8 mai 1945 les mobilisations indépendantistes du 11 décembre 1960 à Alger et du 17 octobre 1961 à Paris… L’évocation de ces précédents – dont certains, on le sait, se sont heurtés à la plus vive répression – permet d’interroger la manière dont, à son tour, le hirak ( » le mouvement populaire « ,  » la mobilisation citoyenne « ) a reconquis la rue comme espace public et y a imposé une présence organisée de ses symboles : drapeau, slogans, chants. Qu’est-ce qui fait la force de cette mobilisation pacifique ? Quelles leçons a-t-elle tirées des grands mouvements de 1980 et de 1988 ? Quels risques doit-elle affronter ?

Rendez-vous à 18h30 au forum pour une introduction à la thématique de la soirée, suivie d’une présentation des objets exposés dans la vitrine. La table ronde sera suivie à 20h30 d’un concert de Mehdi Laifaoui avec Trab Project. Possibilité de se restaurer sur place avec l’association Espoir et Culture.

► Mehdi Laifaoui

Auteur, compositeur et interprète basé à Marseille depuis 2011, Mehdi Laifaoui balance entre sonorités maghrébines et africaines. Il a évolué au sein de nombreuses formations telles que Diwan dzairr, Nechwa, Yazmen, Café Crème, Imukan project, et fait partie, plus récemment, du trio Sabâ et de Radio Babel Marseille, incontournable combo vocal-beatbox. Avec Trab Project, projet plus personnel, il s’inspire du raï, cri de liberté de la jeunesse dans les années 1970 et vecteur de liberté d’expression jusqu’à aujourd’hui. En mars 2019, Mehdi Laifaoui a participé au clip musical Libérez l’Algérie réunissant une quarantaine d’artistes et de personnalités affichant leur opposition au système.

Production : Piment Rouge Prod.

► Daikha Dridi

Daikha Dridi est journaliste (Middle East Eye). Elle a animé, à Alger, le Café presse politique, talk-show politique de la web radio algérienne Radio M. Elle a été rédactrice en chef adjointe du HuffPost Algérie. À San Francisco, elle a créé et codirigé le site d’informations alternatif International Boulevard. Elle est l’auteure de Alger, blessée et lumineuse (Autrement, 2006). Elle a été reporter au sein de quotidiens de la presse algérienne tout au long de la période de la guerre civile des années 1990.

► Marie Chominot

Historienne, Marie Chominot a consacré une thèse aux pratiques et aux usages de la photographie pendant la guerre d’indépendance algérienne. Elle a publié en 2016, aux éditions Gallimard, Regards sur l’Algérie (1954-1962), un ouvrage qui met en lumière des archives photographiques pour la plupart inédites. Elle est également commissaire d’exposition.

Publié par : Ville de Marseille

Dans le cadre de

Algérie-France, la voix des objets

Musée des Civilisations d'Europe et Méditerranée Mucem