DR

Projections du mois de janvier à l’Alcazar

Bibliothèque Alcazar BMVR
Quand ?
Du 5 au 26 janv. 2019

Combien ?
Gratuit
Où ?
Bibliothèque Alcazar BMVR

Une série de projections à l’Alcazar, voici le programme du mois de janvier.

• Projection – Super héros
Samedi 5 janvier à 14h15
Projection d’un fi lm de super héros adapté de comics en audiodescription

• Projections commentées – À la rencontre de l’opéra
Jeudi 10 janvier à 17h
L’histoire vue d’un balcon d’opéra
Depuis l’Incoronazione di Poppea, premier opéra historique, les librettistes se sont évertués à plonger les spectateurs dans toutes les époques
et toutes les cultures, non sans prendre au passage quelques libertés…
Par Valérie Brotons.
En partenariat avec la Mission Art Lyrique Aix en Provence.

• Projection débat – Philosopher au quotidien – Ciné Philo
Samedi 12 janvier à 14h30
« Eternal Sunshine of the spotless mind »
Film de Michel Gondry.
Joel et Clementine ne voient plus que les mauvais côtés de leur d’amour. Celle-ci fait effacer de sa mémoire toute trace de cette relation. Effondré, Joel contacte l’inventeur du procédé pour qu’il efface Clementine de sa mémoire. Mais Joel redécouvre ce qu’il aimait en elle. Il engage alors une bataille de la dernière chance pour préserver cet amour.
Avec deux professeurs de philosophie.
En collaboration avec l’association Philosophes publics/ Héméra.

• Projection – Ciné religions – Des dieux, des jeunes et des valeurs
Jeudi 17 janvier à 18h15
« Tout mais pas ça »
Comédie d’Edoardo Maria Falcone. Tommaso et Carla ont élevé leur fille Bianca et leur fils Andrea dans un esprit très laïc. Or Andrea annonce son intention de devenir prêtre. Tommaso enquête alors sur ce prêtre particulier qui a convaincu Andrea, décidé à le libérer de son influence.

• Projection musicale – La musique fait son cinéma
Samedi 26 janvier à 17h
« Mahler »
Film de Ken Russell (1974, 115 min. 1911).
De retour à Vienne pour son ultime voyage, Gustav se souvient : enfance difficile, conversion au catholicisme facilitant sa nomination à l’Opéra, amour d’Alma, mort de sa fille et moments de création l’été au bord des lacs. Un an avant Tommy, Russell signe un film atypique et poétique.

Publié par : Ville de Marseille