Roy Ayers

Culture Concerts - Opéras - Soirées R'n'B - Soul - Funk Concert

Le 3 novembre à 20h

Espace Julien
Espace Julien

Roy Ayers

Espace Julien
Quand ?
Le 3 nov. 2019
  • Dimanche - 20h00

Combien ?
Tarifs - Entrée
  • A partir de 23,00 €
  • Prix Min : 23,00 € / Prix Max : 25,00 €

Prévente : 23 EUR + frais de loc.Entrée : 25 EUR

Où ?
Espace Julien

Sur une proposition du MOLOTOV, ROY AYERS, THE KING OF NEO-SOUL est de retour à Marseille sur la scène de l’Espace Julien. Son précédent passage remonte au 22 mars 2006 pour un concert en prélude alors au fameux festival Bol de Funk dont les amateurs se souviennent. En ce 3 novembre 2019, ROY AYERS sera à nouveau notre rayon de soleil… everybody loves the sunshine !

Roy Ayers est né le 10 septembre 1940 à Los Angeles. Elevé dans une famille de musiciens, il commence par étudier le piano puis se passionne pour le vibraphone à l’âge de 17 ans. Il débute sa carrière professionnelle en jouant au sein de formations jazz West Coast.

De 1966 à 1970, il participe à la formation du flûtiste Herbie Mann, cette expérience lui permettant de s’ouvrir à d’autres styles musicaux que le jazz bebop dont il est issu. Il s’illustre sur son disque mythique, Memphis Underground (1969).En 1970, il se tourne résolument vers le jazz rock et le jazz funk en formant le Roy Ayers Ubiquity qui enregistre une quinzaine d’albums pour la firme Polydor, dont le premier est Ubiquity (1971) et la référence Everybody Loves the Sunshine (1976) qui lui fournit un hit international du même nom. Ubiquity invite aussi quelques solistes de prestige (Billy Cobham, Omar Hakim et Alphonse Mouzon).

Jusqu’en 1980, Roy Ayers va progressivement produire une musique dans laquelle le jazz cède la place au disco et dont la qualité devient inversement proportionnelle aux succès commercial.Courant 1980, Ayers collabore, avec Fela Kuti, à la réalisation de l’album Music of Many Colours (1986). Il produit et coécrit diverses séances d’enregistrement et crée le label Melodic Records. La vague hip-hop et acid-jazz des années 1990 canonise Roy Ayers comme une de ses grandes icônes. Il est régulièrement invité à collaborer aux productions du rappeur Guru de Jazzmatazz (1993), et ses anciens tubes tels « Everybody Loves the Sunshine » sont régulièrement copiés/collés par les créateurs de musique électronique.

Publié par : Ville de Marseille