Suspension volontaire de la crédulité

Culture Expositions - Rétrospectives Arts et Beaux-arts Exposition temporaire

Du 30 juin au 29 septembre, du mercredi au vendredi de 14h à 19h, samedi et dimanche de 13h à 19h

Friche Belle de Mai
Emmanuelle Laine - Hayward Gallery - Thierry Bal

Suspension volontaire de la crédulité

Friche Belle de Mai
Quand ?
Du 30 juin 2019 au 29 sept. 2019
  • Mercredi - 14h00-19h00
  • Jeudi - 14h00-19h00
  • Vendredi - 14h00-19h00
  • Samedi - 13h00-19h00
  • Dimanche - 13h00-19h00


Du mercredi au vendredi de 14h à 19h
Samedi et dimanche de 13h à 19h

Combien ?
Tarifs - Entrée
  • A partir de 0,00 €
  • Prix Min : 0,00 € / Prix Max : 5,00 €

Plein : 5 EURRéduit : 3 EUR (demandeurs d'emploi, moins de 26 ans, seniors plus de 65 ans, personnes handicapées, groupe de plus de 10 personnes)Gratuit (sur présentation d'un justificatif) : étudiants, moins de 18 ans, bénéficiaires RSA, minimum vieillesse, groupes scolaires / centres sociaux, familles nombreuses, groupes scolaires & centres sociaux (accompagnés)

Où ?
Friche Belle de Mai

La Fondation d’entreprise Ricard donne carte blanche à l’artiste Emmanuelle Lainé pour investir le Panorama de la Friche la Belle de Mai à Marseille.

Pour cette exposition, Emmanuelle Lainé associe des objets familiers, des matériaux organiques et des images grandeur nature afin de créer un tableau complexe qui explore les relations entre l’image numérique, l’exposition d’art et les non-lieux contemporains.

La façon dont l’artiste conçoit ses installations immersives provient en partie de la culture de l’image numérique. Le principe de superposition par couche (de l’image) est déployé et étendu à l’ensemble de l’installation.

« Je pense aux espaces que je crée comme des espaces de travail ou des abris. J’aime l’idée que les espaces entre les calques de l’image puissent être des interstices où vous pourriez vous cacher ou disparaître. J’aime aussi le fait que ces couches créent une sorte de microarchitecture. » Dans cette installation spécifiquement conçue pour l’espace du Panorama, Emmanuelle Lainé traite de la frontière entre nos vies personnelle et professionnelle. Mettant en image une sélection d’objets empruntée aux collections du MUCEM, aux côtés d’articles ménagers intimes, elle fait référence aux environnements de travail contemporains en open-spaces espaces qui abritent une combinaison d’activités créatives et prosaïques.

Vernissage samedi 29 juin à 18h.

Publié par : Ville de Marseille