Théodule Ribot – Une délicieuse obscurité

Culture Expositions - Rétrospectives Peinture Exposition

Du 12/02 au 15/05/2022 de 9h à 18h sauf le 1er mai.
Fermé le lundi.
Du mardi au dimanche de 9h à 18h.

Ouvertures exceptionnelles : Lundi de Pâques, Jeudi de l'Ascension, Lundi de Pentecôte

►Fermeture de la salle 7 du musée jusqu'au 10 février 2022 en raison de la préparation de l'exposition
Théodule Ribot - Une délicieuse obscurité - Exposition Musées des Beaux Arts - Ville de Marseille

Théodule Ribot – Une délicieuse obscurité

Musée des Beaux-Arts - (MBA)
Quand ?
Du 12 Fév 2022 au 15 Mai 2022

Du 12/02 au 15/05/2022 de 9h à 18h sauf le 1er mai.

Fermé le lundi.

Du mardi au dimanche de 9h à 18h.

Ouvertures exceptionnelles : Lundi de Pâques, Jeudi de l'Ascension, Lundi de Pentecôte

►Fermeture de la salle 7 du musée jusqu'au 10 février 2022 en raison de la préparation de l'exposition "Théodule Ribot".

Combien ?
Gratuit
Où ?
Musée des Beaux-Arts - (MBA)
  • Adresse : Palais Longchamp - 7 Rue Edouard Stephan - 13004 Marseille
  • Voir la carte

Dans le cadre d’un partenariat avec le Musée des Augustins de Toulouse
& le Musée des Beaux-arts de Caen

Commissariat : Gabriel P. Weisberg, Professeur d’histoire de l’art, John Hopkins University (Baltimore)

Figure encore largement méconnue, Théodule Ribot (1823-1891) fut pourtant une personnalité majeure de l’histoire de l’art français du XIXe siècle. Admiré par Théophile Gautier, il fut l’ami des peintres Pierre Puvis de Chavannes, Gustave Courbet, Claude Monet et Camille Corot ainsi que du sculpteur Auguste Rodin. C’est ainsi qu’il figure aujourd’hui parmi les plus importantes collections d’art français dans le monde : musée d’Orsay, Ashmolean Museum d’Oxford, Cleveland Museum of Art, Rijksmuseum d’Amsterdam, Galleria Palatina de Florence, Burrell collection de Glasgow. Trois tableaux de sa main sont conservés au Musée des Beaux-arts de Marseille. Ils figurent parmi les œuvres les plus souvent remarquées par les publics marseillais et les touristes.

La passion de Ribot pour la peinture espagnole, au même titre qu’Edouard Manet, son intérêt pour les petits métiers, les figures modestes de la société moderne, ses recherches dans le domaine de la gravure en font une figure emblématique des courants culturels – à la fois artistiques et littéraires – les plus innovants de son temps. Ils manifestent d’une sensibilité sociale et politique qui fut aussi celle de personnalités telles Emile Zola, Jules Vallès, Louise Michel, à la veille de La Commune.

L’exposition envisagée aujourd’hui a pour ambition de mieux appréhender la trajectoire de Ribot, réputé pour son indépendance, et d’offrir au public les moyens d’une saisissante redécouverte, illustrant à nouveau l’importance de la collection marseillaise à l’échelle internationale.

► Toutes les visites et activités autour de l’exposition sont disponibles sur le site musees.marseille.fr

Publié par : Ville de Marseille