Traversée – Veljko Vidak

Culture Expositions - Rétrospectives Arts et Beaux-arts Histoire et sciences humaines Exposition temporaire

Du 16 janvier au 23 février, du mardi au samedi de 12h à 18h et les jours de spectacle

La Criée - Théâtre National de Marseille
Veljko Vidak

Traversée – Veljko Vidak

La Criée - Théâtre National de Marseille
Quand ?
Du 16 janv. 2020 au 22 févr. 2020
  • Mardi - 12h00-18h00
  • Mercredi - 12h00-18h00
  • Jeudi - 12h00-18h00
  • Vendredi - 12h00-18h00
  • Samedi - 12h00-18h00

Combien ?
Gratuit
Où ?
La Criée - Théâtre National de Marseille

Dans Traversée, Veljko Vidak pose son regard sur les rives opposées de la Méditerranée et questionne cet espace assombri par les catastrophes humanitaires.

Ce n’est pas le drame qui est peint ici mais le paysage qui contient le drame. La nature qui nous fait face raconte l’absence, la disparition et alerte sur le désastre en approche, silencieux et sans fin.
Pour les Romantiques, la nature était l’espace absolu du divin, de l’idéalisme magique dont le peintre révélait les forces invisibles et l’implacable beauté.
Dans ses tableaux en champ-contrechamps, Veljko Vidak emprunte la voie du paysage aux Romantiques, mais loin de l’idéaliser, il questionne le regard que l’on porte sur lui.
Traversée devient plongée dans le processus de création de l’artiste. L’espoir fait place au drame, la Méditerranée, vaste étendue-frontière gonflée de douleur, ne cesse de s’agiter. La mer se raccroche au ciel dans un accès de survie, les éléments se mêlent et se durcissent sous le poids de la tragédie contemporaine et les hommes sondent les éléments dans l’espoir ultime d’y trouver l’humain.

Veljko Vidak
Veljko Vidak est un artiste et réalisateur croate diplômé des Beaux-Arts de Zagreb. Après avoir obtenu une bourse d’étude en 2004, il arrive en France où il remporte deux ans plus tard le 1er prix de la critique au Concours International Francophone d’Art Visuel de Paris. Ses grandes toiles figuratives racontent l’histoire de son expérience de la guerre en ex-Yougoslavie , des idéologies déchues et du déracinement.
Il poursuit ses réflexions dans des vidéos et des courts métrages dans lesquels des personnages solitaires sont en proie à des questionnements sur la mémoire et l’identité.
Son premier long métrage sera présenté au public en 2020. Exposé à Paris, Shanghai, Miami, son travail est présenté à Marseille pour la première fois.

Vernissage jeudi 16 janvier à 19h.

Publié par : Ville de Marseille