Vanishing Points – Olivier Ratsi

Culture Expositions - Rétrospectives Audiovisuel - photographie - numérique Arts et Beaux-arts Exposition temporaire

Du 18 décembre au 22 mars vendredi, samedi, dimanche de 13h à 20h

18 rue de la République - 2e - Marseille
Photo XYZ © Olivier Ratsi

Vanishing Points – Olivier Ratsi

18 rue de la République - 2e - Marseille
Quand ?
Du 20 déc. 2019 au 22 mars 2020
  • Vendredi - 13h00-20h00
  • Samedi - 13h00-20h00
  • Dimanche - 13h00-20h00

Combien ?
Où ?
18 rue de la République - 2e - Marseille

Vanishing Points est un road movie mental : un univers parallèle proposé par Olivier Ratsi qui oscille entre architecture réelle et immatérielle.

Certains points de vues se réclament d’une vérité absolue, doit-on s’y fier ? Pour figurer ce questionnement quotidien, Olivier Ratsi utilise, à travers un espace de 1500m2, deux principales figures esthétiques liées à notre perception de l’espace : la perspective – formalisée au Quattrocento – et l’anamorphose – dont on trouve les premières traces artistiques en Chine au cours de l’époque Ming (14e siècle).

D’autres inspirations de l’histoire des arts viendront émailler ce voyage comme une évocation à Newton, et à travers ce rapport “culturel” à l’espace, nos sens seront mis à l’épreuve.

Le travail d’Olivier Ratsi pose la réalité objective, le temps, l’espace et la matière comme autant de notions d’information intangibles. Se basant sur l’expérience de la réalité et de ses représentations ainsi que sur la perception de l’espace, il conçoit des oeuvres qui amènent le spectateur à se questionner sur sa propre interprétation du réel. Durant le processus de création, Olivier Ratsi met en oeuvre des dispositifs de déconstruction des repères spatio-temporels en s’appuyant sur la technique de l’anamorphose qu’il développe au cours de ses recherches.

Opérant une cassure dans la réalité objective, ses créations ne se veulent pas tant un déclencheur d’émotions ou un moyen de perturber les sens qu’un catalyseur de points de vues, de références culturelles et psychologiques. Ainsi, le spectateur n’est nullement privé de sa capacité subjective de reconstruction/reconstitution de la réalité et est invité à prendre position afin de vivre l’oeuvre en fonction de son propre ressenti.

Vernissage le mercredi 18 décembre à 18h.

En partenariat avec le Conseil Départemental Des Bouches-du-Rhône
Une production de Crossed Lab, Seconde Nature et Zinc

Publié par : Ville de Marseille