CaravanSérail

CaravanSérail - Culture Festivals - Fêtes Musique du monde Festival - Théâtre Silvain - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Pour sa quatrième édition, Caravansérail invite des femmes puissantes et radieuses à l’image du lion, symbole solaire de force et de noblesse, des musiciens qui aiment la fête et des personnalités attachantes.

Deux jours d’un voyage musical à la belle étoile, sous l’incomparable voûte céleste du théâtre Silvain.

Le festival Caravansérail, poursuit en ce mois de juin 2020 sa quête nomade de mélanges et d’échanges. C’est une arche où se retrouvent les cultures à l’image d’une région, d’un Marseille cosmopolite, humaniste, insaisissable, accueillante, en un mot : généreuse.

Deux soirées durant lesquelles se croisent les influences, les sonorités et les héritages d’artistes pleinement acteurs d’une époque en mouvement, d’un temps qui, plus que jamais, nous invite au rassemblement. Oubliez les épreuves et la poussière de voyage : posez-vous et arrêtez le temps… sur place.

Pour un soir ou deux, vivez le monde à Marseille : ses rythmes, ses couleurs, ses sons et ses langages retentissent au Caravansérail !

Porté par le « Pôle des Musiques du Monde » de la Cité de la Musique de Marseille en collaboration avec Arts et Musiques, La Maison du Chant & MCE Production / L’éolienne.

Les oreilles d’Aman

Les oreilles d’Aman - Culture Concerts - Opéras - Soirées Musique du monde Concert - Cité de la Musique de Marseille - L'Auditorium, Médiathèque - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

En Allant à Uskudar est un voyage, mais Uskudar n’est pas une destination, c’est une mélodie élevée au rang de symbole. On n’en connait pas l’origine, pourtant sa musique a perduré au travers des siècles, partagée de musiciens en musiciens, sur les routes où se croisent de nombreux voyages.

Mélodies du répertoire klezmer venues de loin, des bribes, comme des réminiscences d’un quelque chose pas encore vécu. C’est la résilience d’un exil et le témoin vivant d’une histoire aux multiples métissages.

Léa Platini (clarinette, chant), Mathilde Dupuch (accordéon), Jacotte Recolin (violon), Thomas Bourgeois (daf, derbuka, zarb), Lionel Romieu (oud, trompette), Arthur Rendu (contrebasse)

Tintammares #16 – Marcel Frémiot

Tintammares #16 – Marcel Frémiot - Culture Conférences - Débats Projections Concerts - Opéras - Soirées Musique contemporaine Concert Table ronde - rencontres - débat Projection Conférence - Cité de la Musique de Marseille - L'Auditorium, Médiathèque - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Marcel Frémiot s’est nourri de musique contemporaine savante au cours d’Olivier Messian, s’est frotté au dodécaphonisme avec Leibowitz avant d’intégrer le séminaire de musique électroacoustique de Pierre Schaeffer.

De ces années de formation, il gardera une solide propension à l’indépendance formelle et la recherche expérimentale de techniques d’écriture musicale. Il a créé la première classe de musique électroacoustique en France, au conservatoire de Marseille. Il a participé à la fondation du Groupe de Musique Expérimentale de Marseille (GMEM), ainsi qu’à celle du laboratoire Musique et Informatique de Marseille (MIM).

Javier Campos Quintet – Proyecto Iresongo

Javier Campos Quintet – Proyecto Iresongo - Culture Conférences - Débats Concerts - Opéras - Soirées Musique du monde Concert Conférence - Cité de la Musique de Marseille - L'Auditorium, Médiathèque - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

• 18h30 – Conférence : La clave, élément clé de la musique cubaine

Javier CAMPOS MARTINEZ
La clave est la base rythmique, fondamentale de la musique cubaine, aussi bien folklorique que populaire.
Présentation d’instruments, démonstrations rythmiques et projections vidéos illustreront les grandes étapes marquant l’apparition des multiples styles musicaux et les différences entre la clave blanca et la clave negra.
(Durée : 45 min – Entrée libre)

• 20h30 – Concert : Proyecto Iresongo

Portée par Javier Campos Martinez, maître des percussions afro – cubaines, cette nouvelle formation établit une synthèse entre la richesse des rythmes et chants traditionnels afro – cubains dans lesquels Javier a grandi et les influences rencontrées tout au long de son chemin musical. Des chants Yoruba originaires d’Afrique de l’Ouest à la rumba des quartiers populaires de la Havane. Javier puise dans ses racines, les entremêle au jazz, au reggae et à l’afrobeat pour nous offrir un répertoire à son image, une identité culturelle forte et ouverte sur le monde.

Javier Campos Martinez (percussion, chant), Pablo Espinosa (basse), Ruben Paz (saxophone, flûte traviersière), Yoandy San Martin (batterie), Borix Sudres (guitare tres)

Les profs en concert !

Les profs en concert ! - Culture Concerts - Opéras - Soirées Jazz - swing - blues Nouvelles tendances Concert - Cité de la Musique de Marseille - L'Auditorium, Médiathèque - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Une soirée ouverte au Jazz et Musiques Actuelles mêlant compositions personnelles, improvisations et célèbres standards. Tous les professeurs du département Jazz et Musiques Actuelles de la Cité de la Musique y transmettent leur passion dans les cours d’instruments, de Jazz band, d’ateliers d’ensembles et improvisation sont sur scène ce soir.

Plus connus avec leurs propres groupes ou conviés par d’autres formations, les musiciens enseignants nous dévoilent leur talent.

Wim Welker et Jeff Kellner (guitare), Patrick Seminore (guitare et voix), Edouard Thommeret (saxophone), Yves Laplane et José Assa (piano) Gilles Alamel, Pierre-Auguste Bona et Nicolas Aureille (batterie), Alain Rageot (basse), Manu Falla et Joseph Crimi (basse et contrebasse)

Duo Montanaro – Ki

Duo Montanaro – Ki - Culture Concerts - Opéras - Soirées Musique du monde Concert - Bibliothèque Alcazar BMVR - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Baltazar Montanaro-Nagy et Miquèu Montanaro ont entamé depuis 2016 un travail d’écriture et de composition musicale mettant au centre de leur interrogation le rapport de l’individu avec le monde. Sorti en 2017, l’album acoustique KI (en hongrois « extérieur ») questionnait l’individu sur sa place dans le monde. Second opus de cette réflexion, BE (en hongrois « intérieur » mais aussi « être », « sois ») s’interroge sur le mouvement intérieur et le fait d’être acteur, à notre niveau, d’une avancée sociale et culturelle.

Pour ce nouveau répertoire, l’écriture musicale de Baltazar et Miquèu prend sa source dans l’univers visuel et insolite des photos de Boris Trouplin. À partir de ces clichés, ils ont écrit de courts textes poétiques, de type haïkus, qui ont formé une première étape créatrice. De là, ils ont construit leur discours musical, comme une sorte de correspondance sonore.

Ce qu’ils jouent sur scène est le résultat de cette écriture à quatre mains : une exploration autour des timbres, rythmes et textures de leurs instruments respectifs que sont le galoubet-tambourin et le violon baryton une réalisation de fresques sonores où se mêlent parties sciemment composées et improvisations libres et affranchies.

Miquèu Montanaro (flûtes, galoubet tambourin, guimbarde, fuljara, dvojnica) & Baltazar Montanaro Nagy (violon et violon baryton)

Gharnata – Luis de la Carrasca – Festival Flamenco Azul

Gharnata – Luis de la Carrasca – Festival Flamenco Azul - Culture Concerts - Opéras - Soirées Flamenco - Sevillana - Rumba Concert - Cité de la Musique de Marseille - L'Auditorium, Médiathèque - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Luis de la Carrasca présente son nouvel album Gharnata qui veut dire Granada et arabe, ville dont il est originaire. Un hommage à l’héritage laissé par cette extraordinaire civilisation lors de son apogée.

Ses paroles font référence aux valeurs indispensables à l’humanité : le respect, la coexistence, la tolérance, la générosité, la volonté, la foi, la bonté et le plus important l’Amour, du prochain, de la vie, de la terre, de la nature…

Il a ressenti la nécessité d’aborder nos racines qui nous guident vers le futur sans oublier d’où nous venons et qui nous sommes.

Luis de la Carrasca (auteur-compositeur, chant, palmas et guitare), José Luis Dominguez et Manuel Gomez (guitare), Francois Taillefer (cajon, percussions), Benjamin Ramos (contrebasse), Jérôme Boudin-Clauzel (piano), Ana Perez (choeurs, palmas)

Quintet Bumbac – Miroirs

Quintet Bumbac – Miroirs - Culture Concerts - Opéras - Soirées Musique du monde Concert - Cité de la Musique de Marseille - L'Auditorium, Médiathèque - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Sortie du nouvel album.

Quintet Bumbac c’est une nouvelle vibration des mélodies des Balkans à travers la plume et la sensibilité de David Brossier. Maîtrisant les codes stylistiques, ses compositions s’inspirent du son authentique des tarafs roumains, des ensembles populaires de Bulgarie, de Grèce ou encore de Turquie comme matière première d’un travail de recherche et d’expérimentation sur le son des violons.

Les cinq instruments à cordes mêlent leurs timbres dans des boucles transcendantes, échafaudent des mosaïques rythmiques, unissent leurs sons pour ne former plus qu’un. Les contours des musiques traditionnelles sont revisités pour faire place à l’âme profonde du violon et à son jeu infini de sonorités. Étendue dans toute la tessiture d’un quintette à cordes, la voix de Quintet Bumbac résonne…

David Brossier (compositions, arrangements, violon d’amour), Ariane Cohen-Adad (violon, alto), Christian Fromentin (violon), Léonore Grollemund (violoncelle), Anita Pardo (contrebasse)

Kadans Caraïbe – Philo et les voix du tambour

Kadans Caraïbe – Philo et les voix du tambour - Culture Concerts - Opéras - Soirées Musique du monde Concert - Cité de la Musique de Marseille - L'Auditorium, Médiathèque - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Philo et les voix du tambour vous transportent à la fois dans l’ambiance du bal, au coeur d’une route du rhum à Saint-Malo, et dans la chaleur d’un carnaval des Antilles – Guyane. Savamment portée par ses Tambours Djou – Ka – Tumba, ses chants blues et son ouverture sur le jazz, la musique de Philippe Gouyer – Montout contribue au développement d’une musique afro – beat de la Caraïbe, à partir du bèlè de la Martinique.

Philippe Gouyer Montout (lead vocal, tanbou bèlè), Nicolas Briant (tumba), François Remy (ka, percussion), Dominique Marie-Joseph (basse), Micheal Jacques (soufflant), Béatrice Civaton (choeur)

Yuma

Yuma - Culture Concerts - Opéras - Soirées Musique du monde Concert - Cité de la Musique de Marseille - L'Auditorium, Médiathèque - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Apparu sur la planète musique le 20 décembre 2015, Yuma se distingue sur la toile par des « mashups » originaux de chansons orientales et occidentales.

Aujourd’hui l’indie folk de Yuma s’affirme comme un des leader de la musique alternative tunisienne. L’univers de Yuma est celui de l’âme humaine, des rhapsodies entre anciens mystiques orientaux, folk-soul acoustique, férocité d’n Désert Blues et la fébrilité de la musique néo-arabe alternative. Pureté des voix, très belle complicité et parité sur scène, poésie chantée en arabe, ce projet ne ressemble à rien de connu actuellement. Les thèmes de l’amour et de l’intimité du couple, des mariages forcés, ou plus généralement de la place de la femme dans le monde arabe sont abordés très subtilement et confèrent au projet une dimension intemporelle qui parle à un large public.

Le duo Ramy Zoghlami (chant, guitare et compositions) et Sabrine Jenhani (chant et compositions) forme une belle passerelle entre les cultures des deux rives de la Méditerranée.