Certains les imaginaient ainsi – Maximilien Pellet

Certains les imaginaient ainsi – Maximilien Pellet - Culture Expositions - Rétrospectives Arts plastiques - graphiques Exposition temporaire - Double V Gallery - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

L’exposition est visible à partir du 26 mai, en petit comité et dans le respect des gestes « barrières ».

____________________________________

Ces figures, en étandard du premier solo show de Maximilien Pellet à la Double V Gallery, aux traits grossièrement humains, ceux d’un primitivisme enfantin où le « bonhomme » règne, sont de part leur tentative de représentation une passerelle dans l’histoire, de l’art pariétal aux avant-gardes : « Certains les imaginaient ainsi ».
La figure de l’artiste, passionné d’art mais aussi collectionneur, s’exprime à travers chacune des pièces aux références non dissimulées : sûrement cette gourmandise de l’emprunt, de l’observation, de l’imitation. Dès lors, chaque carreau de céramique façonné à la main par l’artiste agrège et absorbe autant les effets de styles que les corps extérieurs, telle une grammaire nouvelle que l’artiste déploie au rythme d’un parcours ludique.
Autant de gestes parfois primitifs, instinctifs, sûrement innés qui posent les prémices d’une initiation par sédimentation et oubli volontaire. Un apprentissage autant intuitif que cultivé, par imitation et anachronisme qui participe d’un double mouvement la connaissance d’effets inconnus et la redécouverte d’effets connus. Cherchant à produire l’image inédite, non sans didactisme, Maximilien Pellet, usant d’une esthétique faussement surannée, éprouve la modernité par l’inscription dans la tradition : celle du céramiste devenu décorateur.
Comme par la volonté d’inscrire une filiation, d’éclairer son cheminement de jeune artiste diplômé en 2014 des Arts Décoratifs de Paris et finaliste de la Design Parade en 2019, Maximilien Pellet aime à convoquer des figures tutélaires. Après avoir rendu hommage à Roger Toulouse, lors de son exposition Les Géants au POCTB en 2018 (hommage sans formalisme, non dans l’exhaustivité du catalogue raisonné — que pourtant l’artiste affectionne tant — mais dans l’empirisme joyeux, prétexte à l’expérimentation formelle chère au peintre orléanais dans sa transition de l’expressionnisme à l’abstraction), Maximilien Pellet souhaite saisir l’opportunité de cette exposition personnelle à la Double V Gallery pour y inviter la tradition moderne de la céramique des années 60, sous le soleil Méditerranée de l’école de Vallauris.
Construire par assemblage, en grand et en céramique. Ce plaisir de la composition déjà présent dans les carnets de croquis quadrillés de l’artiste s’exprime à l’échelle de l’espace de monstration où chaque châssis au format similaire pourrait être dispersé et recomposé à loisir par sens du spectaculaire. À ce jeu de taquin résonne le récit rocambolesque de l’art et de ses grandes tribulations : fragments volés, toiles découpées, fresques démantelées… bien que la fresque ait depuis l’origine des temps, de l’art rupestre à la renaissance, l’honneur de la persistance dans le temps par une ambition double, spatiale et historiciste.
Chaque pan invite alors la grande comme la petite histoire et façonne une narration elliptique qui,  » rejointée « , s’inscrit dans la grande tradition picturale par delà les avant-gardes. In fine, ce grand récit de la représentation affirme la permanence d’une chronologie stylistique méconnue des historiens modernes qui pourtant traverse les civilisations humaines.
Thomas Havet

Tonalités / Résonances – Jocelyne Santos

Tonalités / Résonances – Jocelyne Santos - Culture Expositions - Rétrospectives Peinture Sculpture Performance - Installation Exposition temporaire - Atelier-Galerie ZEMMA - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

La galerie Zemma réouvre jeudi 14 mai selon les horaires habituels en nous conformant aux mesures sanitaires en vigueur.

Jocelyne Santos présente une grande exposition dorénavant jusqu’au 18 juin. Un ensemble de peintures, sculptures et une installation spécialement conçue pour l’exposition. Jocelyne Santos poursuit une oeuvre de recherche sur la couleur dans le sillage de l’art construit. Son oeuvre est une invitation à la paix. À l’atmosphère d’un lieu investi momentanément de non-violence, par une vivacité tranquille et lumineuse. La couleur ici constituerait en quelque sorte, un remède durable aux maux de notre civilisation.

À table avec les Marseillais

À table avec les Marseillais - Culture Expositions - Rétrospectives Histoire et sciences humaines Exposition temporaire - Musée d'Histoire de Marseille / Voie historique - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19

Afin de ralentir la propagation du virus Covid-19, les établissements accueillant du public sont fermés jusqu’au 15 avril,
– au titre de la catégorie Y : Musées.

En conséquence tous les Musées de Marseille sont fermés au public, et les visites et animations sont malheureusement annulées.

(Fermé – En attente des nouvelles mesures éventuelles suite au déconfinement progressif)

___________________________________________

UNE EXPOSITION-DOSSIER CONÇUE EN PARTENARIAT AVEC L’INRAP

Aux côtés de l’exposition  » On n’a rien inventé ! « , le service archéologique du musée d’Histoire de Marseille propose de dresser le couvert et de faire découvrir les us et coutumes liés à l’art de la table, à Marseille, de ses plus lointaines origines à nos jours.

Cette présentation, en forme de clin d’oeil, est l’occasion de mettre en exergue quelques trésors cachés du musée d’Histoire et du dépôt de fouilles archéologiques de la ville.

Chaque période a ses savoir-faire, ses savoir-vivre, ses ustensiles et sa vaisselle de cuisine et de table. Provenant pour la plupart de fouilles archéologiques, les objets sélectionnés, assiettes, pichets, écuelles, marmites…, témoignent de l’évolution des moeurs culinaires.

Le choix d’une longue chronologie, du VIe millénaire avant notre ère à l’aube du XXIe siècle, et le caractère « mondialisé » des contacts marseillais, est aussi l’occasion d’évoquer une histoire de l’alimentation méditerranéenne à travers quelques produits phares, introduits progressivement à la table des Marseillais. Grains de blé, noyaux d’olives et de pêches, pépins de raisins et de figues, graines de courges, pommes de pins, vertèbres de thons, fleurs de tomates, sont autant de témoignages archéologiques et historiques qui attestent l’arrivée de produits qui vont transformer durablement le régime alimentaire des Marseillais.

Certains contenants certifient aussi de façon indirecte la consommation de nouveaux…

Tous à l’Opéra !

Tous à l’Opéra ! - Culture Conférences - Débats Et sinon… Expositions - Rétrospectives Concerts - Opéras - Soirées Art lyrique - Opéra Architecture Concert Exposition temporaire Conférence Rassemblement - Rencontre - Opéra de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Chaque année, « Tous à l’Opéra ! » attire un public nombreux et atteste de la pertinence d’une manifestation  » entrée libre », qui a dépassé le million de visiteurs depuis sa création en 2007.

Les équipes des opéras, fortes de ce succès, se donnent plus que jamais l’ambition d’inciter le public le plus large à franchir les portes des maisons lyriques.Au programme, de multiples propositions gratuites et accessibles à tous : répétitions publiques, concerts, ateliers costumes et maquillages, visites des coulisses, rencontre avec les professionnels…

Le Centre national du costume de scène, musée dédié aux costumes d’opéra et de spectacle et la Bibliothèque nationale de France s’associent à cette manifestation.

L’opéra de Marseille y participe activement tous les ans en proposant une programmation riche et ouverte à tous.

Cette manifestation qui a lieu habituellement en mai est reportée, pour l’édition 2020, au 24 et 25 octobre.

La marche du temps profond, le futur existe-t-il déjà dans l’avenir?

La marche du temps profond, le futur existe-t-il déjà dans l’avenir? - Culture Conférences - Débats Philosophie Physique Conférence - Bibliothèque Alcazar BMVR - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Depuis 2015, Opera Mundi programme des saisons thématiques de conférences se déroulant de l’automne au printemps à Marseille et dans la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur. Entourés d’ateliers publics, ateliers philo… ces rendez-vous avec la pensée contemporaine invitent à mettre en perspective et en débats un monde complexe et une époque en pleine mutation du point de vue environnemental, technoscientifique ou sociétal..

Cette 5e saison de conférences est la première partie d’un cycle qui se prolongera en 2020-2021. Il questionnera le temps de façon transversale, en croisant les points de vue de nombreux penseurs, scientifiques, philosophes, ingénieurs, artistes ou architectes… Du 3 décembre au mois de septembre 2020, Opera Mundi invite à envisager le temps et ses multiples acceptions, une notion mouvante en prise avec une époque en plein changement, notamment du point de vue environnemental.

Etienne Klein, physicien et philosophe des sciences, sera le conférencier de cette journée.

La mer qu’on voit danser…entre art et réalité

Colloque organisé par l’Académie des Sciences, Lettres et Arts de Marseille.

Du calme plat à la tempête la mer danse. Elle se déchaîne même. De la chanson de Charles Trenet aux vers de Victor Hugo elle danse. Des vagues en accents circonflexes de Botticelli à celles de Courbet elle abat ses rouleaux sur le rivage. Des marines hollandaises au silence de Caspar David Friedrich elle ouvre son horizon sans limite. De Charybde en Scylla elle ballote les navires. Elle éprouve les marins. La musique, la peinture, le cinéma, la littérature et la poésie en traduisent les humeurs. C’est cela dont ce colloque tentera de rendre compte avec toute la modestie qu’imposent la grandeur et la profondeur de l’espace marin et la détermination de ceux qui l’affrontent.

Liste des intervenants

Daniel Armogathe, dir. de la cinémathèque de Marseille, membre de l’Académie de Marseille
Hervé Baudu, professeur à l’Ecole nationale sup. maritime, membre de l’Académie de marine
Jean-Christophe Born, ténor lyrique
Patrick Boulanger, historien, membre de l’Académie de Marseille
Gilles Bourdy, écrivain
Jean-Noël Bret, historien de l’art, vice-président de l’Académie de Marseille
Gilbert Buti, historien, professeur de l’université d’Aix-Marseille, pdt. de l’Académie du Var
Alain Cabantous, historien, professeur de l’université de Paris I – Panthéon-Sorbonne
Philippe Derain, marin, ancien capitaine du Don du vent
Yolaine Escande, philosophe, sinologue, directrice de recherche au CNRS (EHESS, Paris)
Luc Long, conservateur du Patrimoine, archéologue au DRASSM, Académie de Marseille
Elisabeth Mognetti, conservateur général du Patrimoine, membre de l’Académie de Marseille
Evelina Pitti, pianiste et historienne de la musique, membre de l’Académie de Marseille
Hubert Poilroux-Deleuze, avocat, marin, voyageur et auteur d’ouvrages sur la voile

Corsica Med – Reportée

Originalement prévue du 4 au 10 mai, la Corsica Med projetait un programme élargit de la Mini Med – course ouverte aux bateaux de la classe Mini 6.50 déjà forte de deux éditions – en remettant au goût du jour une course au large au départ de Marseille et en direction de la Corse ouverte aux solos, aux doubles mais également aux équipages. A la clé, une belle collaboration entre le CNTL Marseille et le Club Nautique de Macinaggio qui promettait une escale de rêve pour les IRC (équipages, double ou solo) avec deux étapes et un passage très attendu en territoire cap corsin.

L’événement est donc reprogrammé autour du 1er mai 2021. Pour mémoire, les Mini – pour lesquels l’épreuve était prévue en solitaire exclusivement – avaient au menu une boucle de 500 milles sans escale, la course étant classée en catégorie B et faisant partie intégrante du processus de qualification obligatoire pour avoir accès à la Mini Transat. La classe réfléchit à ce jour à la meilleure manière d’adapter la situation aux impératifs de la Transat 2021.

Alexandre Kantorow

Alexandre Kantorow - Culture Concerts - Opéras - Soirées Musique classique Concert - La Criée - Théâtre National de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Report du récital initialement prévu le 26 mai 2020.

Un récital de haute virtuosité et de grande émotion, voilà ce que nous propose le pianiste Alexandre Kantorow avec la sonate n°2 de Brahms, une rhapsodie hongroise de Liszt ou l’Allegro barbaro de Bartók.

Alexandre Kantorow, l’un des meilleurs pianistes français de sa génération, nommé dans la catégorie « Révélations » des Victoires de la musique en 2019, a reçu un « Choc Classica » de l’année 2017 pour son disque À la russe. Du piano de haut vol !

Programme

Béla Bartók – Allegro Barbaro BB 63
Johannes Brahms – Sonate pour piano n°2 en fa dièse mineur Opus 2
Johannes Brahms – Rhapsodie en si mineur opus 79 n°1
Béla Bartók – Rhapsodie pour piano seul opus 1 BB 36
Franz Liszt – Rhapsodie hongroise n°11 en la mineur, S 244/11

Playful Eye – Sabine Finkenauer

Playful Eye – Sabine Finkenauer - Culture Expositions - Rétrospectives Arts et Beaux-arts Exposition temporaire - Studio Fotokino - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Le Studio Fotokino accueille Sabine Finkenauer du 04 juin au 26 juillet 2020, pour une nouvelle exposition dans le cadre du Printemps de l’Art Contemporain.

Née en 1961 à Rockenhausen (Allemagne), Sabine Finkenauer a longtemps pratiqué la sculpture avant d’élargir son travail à d’autres supports, notamment depuis 1993, date à laquelle est s’est installée à Barcelone. Les formes que Sabine Finkenauer invente ont la simplicité de l’essentiel et la grâce de l’insouciance. Elle dessine sur papier, peint sur toile, réalise des collages ou des sculptures, où se croisent couleurs, constructions, rythmes, qui parfois évoquent des ossatures architecturales, des objets familiers ou des structures végétales sans jamais les désigner avec certitude.

Vernissage samedi 6 juin à 11h en présence de l’artiste.

Rencontre en cours de programmation.
Exposition dans le cadre du PAC 2020.

Blanc Ardent – Nushka

Blanc Ardent – Nushka - Culture Expositions - Rétrospectives Arts et Beaux-arts Exposition temporaire - L'espace éphémère - Maison Buon - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

NOUVELLE EXPOSITION DE NUSHKA À MARSEILLE
À LA GLOIRE DE L’ÉTÉ, DE LA MER, ET DU SOLEIL BLANC ARDENT.

Retrouvez l’artiste lors du vernissage le 28 Mai à la Maison Buon.
L’exposition aura lieu du 29 Mai au 9 Juin.

Comme La lumière qui cogne sur les paupières closes
le calcaire de la roche cuite par le soleil
le reflet de l’eau soudain lame de rasoir

la transparence du linge contre la lumière
la coque d’un bateau qui passe au loin
l’écume qui fond sur le sable chaud

l’aile d’une mouette dans le coucher de soleil
une médaille qui se transforme en miroir
la page d’un livre à l’ombre d’un arbre

la nappe qui sèche au bout du jardin
la jante d’un vélo qu’on jette
comme la persistance rétinienne en souvenir

L’exposition fait appel aux cinq sens tels qu’ils sont sollicités l’été : de manière à la fois impressionniste et aiguë, tendre et durable.
Par la présentation de souvenirs personnels, Nushka recherche ce qui déclenche la sensation d’été en chacun de nous.

Vous entendez ? C’est l’été.