Padpanick – Cie L’Estock Fish

Padpanick – Cie L’Estock Fish - Culture Spectacles - Cirques Théâtre Spectacle - Espace Culturel Busserine - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Une Histoire Sans Paroles Qui Chatouille Et Qui Rigole !

Lancés dans une course poursuite effrénée, deux personnages clownesques jouent au chat et à la souris (miaouuu !) et se lancent des défis absurdes. Chacun se renvoie la balle (ou la massue) dans ce monde fantaisiste, dans cette chambre d’enfant ouverte sur l’imaginaire.
Une armoire comme décor, deux paravents et une malle de magicien, boites à malice qui les font apparaître et disparaître…
Les massues s’échangent, les échasses rebondissent les couteaux volent, la magie opère.

Ni début ni fin, juste une tranche de vie, insensée, drôle et dynamique.

444 Façons de le dire

444 Façons de le dire - Culture Concerts - Opéras - Soirées Variété - Chanson française Concert - Centre de culture provençale de Château-Gombert : Roudelet Felibren - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Vos chansons d’hier sous un jour nouveau…

Francis Cabrel, Maxime Leforestier, Edith Piaf, Michel Delpech, Joe Dassin, Jean Ferrat, Charles Aznavour, Patrick Bruel, France Gall, Serge Lama et bien d’autres…

Jean-Michel Peyrot, guitare folk & classique
Virginie Bes, « la Voix du groupe », violon
Manuel Julvez, chant, guitare folk, clavier, prog
Yann Lamballee, guitare folk, percussions, chant

Niro + Guest

Niro + Guest - Culture Concerts - Opéras - Soirées Hip-Hop - Rap Concert - Le Moulin - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Saag Le Moulin et Newcastle en accord avec Arachnée Productions présentent NIRO.

Niro s’est aujourd’hui imposé comme une valeur sûre du game. Sa palette musicale n’a fait que s’élargir comme nous prouve son récent titre En Double Appel, extrait du projet STUPEFIANT, symbole de ses 10 ans de carrière.
Niro fait indéniablement partie des plus grands rappeurs français. Il vous donne rendez-vous samedi 18 mars 2020 dans la salle mythique marseillaise pour célébrer sa première décennie dans le rap.

Dooz Kawa

Dooz Kawa - Culture Concerts - Opéras - Soirées Hip-Hop - Rap Concert - Le Moulin - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Saag Le Moulin et Newcastle en accord avec Arachnée Production présente DOOZ KAWA.

Originaire de Strasbourg, Dooz Kawa découvre le rap dans les années 90, mêlant les groupes classiques de rap US aux jeunes groupes français qui parviennent à se faire connaître à cette période. Cet anarchiste des pensées qui se refuse l’étiquette d’artiste et de poète a, depuis ses débuts, tiré de ses écorchements des cicatrices bien créatives et une écriture pulsionnelle. Il fait ses premiers pas dans le rap avec le collectif T-Kaï Cee et très vite les dates et petits festivals s’enchainent. C’est en 2010 que sort son premier album solo, Étoiles du Sol, qui livre une musique étonnante, bercée de jazz manouche et d’influences en tout genre. Avec son dernier album, Contes Cruels, sorti en 2017, Dooz Kawa confirme son statut de MC à la plume fine et contrôlée à la perfection.

Dilili à Paris

Dilili à Paris - Culture Projections Cinéma - documentaire Projection - Le Zef - Scène Nationale de Marseille - À cour - Site du Merlan - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Dans le Paris de la Belle Époque, en compagnie d’un jeune livreur en triporteur, la petite kanake Dilili mène une enquête sur des enlèvements mystérieux de fillettes. Elle va d’aventure en aventure à travers la ville prestigieuse, rencontrant des hommes et des femmes extraordinaires, qui l’aident, et des méchants, qui sévissent dans l’ombre. Les deux amis feront triompher la lumière, la liberté et la joie de vivre ensemble.

Film d’animation de Michel Ocelot (France, 2018, 1h35)
Dès 7 ans.

Nous trois ou rien

Nous trois ou rien - Culture Projections Cinéma - documentaire Projection - Le Zef - Scène Nationale de Marseille - À cour - Site du Merlan - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

D’un petit village du sud de l’Iran aux cités parisiennes, Kheiron nous raconte le destin hors du commun de ses parents Hibat et Fereshteh, éternels optimistes, dans une comédie aux airs de conte universel qui évoque l’amour familial, le don de soi et surtout l’idéal d’un vivre-ensemble.

Film proposé par Yohanne Lamoulère, artiste de la Bande.
Comédie dramatique (France, 2014).

Pode Ser – Cie Leïla Ka + Divin@media.com – Cie Phorm

Pode Ser – Cie Leïla Ka + Divin@media.com – Cie Phorm - Culture Spectacles - Cirques Danse Spectacle de danse - Le Zef - Scène Nationale de Marseille - À cour - Site du Merlan - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Deux quêtes d’identité, deux solos qui sont autant de manières de questionner les tensions qui traversent chacun de nous et de les incarner avec une intensité rare.

• PODE SER
Chorégragraphie & interprètation : Leïla Ka
Création lumière : Laurent Fallot

Leïla Ka, jeune chorégraphe venue du hip-hop, explore dans Pode Ser la question des contradictions qui habitent chaque être. Elle est sur scène comme dans une arène où elle combat, poings serrés, avec et contre son corps. Une lutte indécise, faite de ruptures, de tiraillements, de bouffées puis de spasmes lorsqu’elle se replie, tournée vers elle-même, avant de jaillir, coude en avant, à fendre l’ombre autour d’elle. Tantôt princesse, tantôt guerrière, les deux à la fois et ni l’une ni l’autre, elle tourne autour de ses identités multiples et incertaines, puis laisse éclater ses potentialités avec une ardeur stupéfiante de maîtrise.

• DIVIN@MEDIA.COM
Chorégraphie et Interprétation : Santiago Codon Gras
Lumière : Laurent Paticier / Musique : Fabrice Mahicka
Regard Extérieur : Julia Le Faou

Comme son nom, qui évoque la Divine Comédie de Dante et l’adresse d’un site internet, l’indique, DIVIN@MEDIA.COM est un solo à l’écriture hybride et méticuleuse. Entre fidélité au vocabulaire du hip-hop et volonté de pousser cette danse vers de nouveaux horizons, Santiago Codon Gras invente une nouvelle langue, inventive et moderne, tragique et légère, faite de corps en torsion et de gestes inversés. L’enfer qu’il s’agit de traverser ici est un enfer médiatique, composé d’informations et d’images qui nous matraquent via des écrans omniprésents dans la scénographie, qui mêle effets virtuels et accessoires réels. De cercle en cercle, la descente est vécue comme un voyage initiatique jusqu’à la bête qui sommeille en nous. Loin d’un simple travail d’illustration de ce thème classique, ce spectacle est la mise en mouvement d’un questionnement intime : quel est le poids d’internet et des médias sur nos manières d’habiter le monde ?

Dans le cadre du Printemps de la danse.
En partenariat avec l’Association Promotion de l’Espace Culturel Busserine.

[A partir de 10 ans / durée 1h15 (entracte compris)]

La dispute – Mohamed El Khatib – Cie Zirlib

La dispute – Mohamed El Khatib – Cie Zirlib - Culture Théâtre - Café-théâtre Théâtre Pièce de théâtre - Le Zef - Scène Nationale de Marseille - À cour - Site du Merlan - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

« Avez-vous pris des cours de théâtre avant de nous le dire ? » « Vous êtes-vous disputés, une fois de plus, pour savoir lequel de vous deux allait nous le dire ? » « Espériez-vous qu’avec des frites la pilule passerait mieux ? »

Huit enfants de huit ans posent cent questions à l’adresse des parents. Le thème, intime et universel, est celui de la séparation. Comment dire ces ruptures de vie et les transformations profondes qu’elles produisent chez ceux qui les subissent ? Comment reconstruire un tel événement, non pas depuis le point de vue d’un adulte, mais tel que les enfants l’ont vécu dans leur chair ? Après des mois passés dans les écoles primaires auprès d’enfants de différents milieux sociaux, sans autre attente que de découvrir ce qui les préoccupe dans leur vie quotidienne, Mohammed El Khatib imagine ce dispositif formidablement efficace. Il en résulte une oeuvre percutante, écrite avec la jeunesse.

Rarement un sujet de société aura été traité de manière aussi sincère et rafraîchissante. Un spectacle tous publics, donc, captivant par sa simplicité désarmante et profondément émouvant par l’authenticité qui s’en dégage.

Conception et Réalisation : Mohamed El Khatib
Cheffe de projet : Marie Desgranges
Image – Montage : Manu Manzano
Dispositif scénique et collaboration artistique : Fred Hocké
Assistanat de projet : Vassili Chavaroche
Direction de production : Martine Bellanza

[Création 2019 / à partir de 8 ans]

• Autour du spectacle
Rencontre vendredi 15 mai, à l’issue de la représentation

Ils n’ont rien vu – Thomas Lebrun – Centre Chorégraphique National de Tours

Ils n’ont rien vu – Thomas Lebrun – Centre Chorégraphique National de Tours - Culture Spectacles - Cirques Danse Spectacle de danse - Le Zef - Scène Nationale de Marseille - À cour - Site du Merlan - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Pièce chorégraphique librement inspirée du livre « Hiroshima mon amour » de Marguerite Duras et du film d’Alain Resnais.

« Transmission » est le mot clé du travail de Thomas Lebrun.
Le mouvement chorégraphique s’enseigne, se transmet, mais qu’en est-il du passé historique ? La nouvelle création de Thomas Lebrun témoigne d’un évènement à nul autre pareil : Hiroshima, une tuerie de masse vieille de plus de soixante-dix ans qui pourrait à tout moment se reproduire…

Sans ignorer la première phrase du film de Marguerite Duras et d’Alain Resnais : « Tu n’as rien vu à Hiroshima ». Ces quelques mots disent tout de l’incapacité de se figurer, de décrire cet innommable.

Après une recherche de trois ans notamment au Japon, Thomas Lebrun fait se croiser sur le plateau neufs danseurs, un Buro de la plasticienne Rieko Koga, des témoignages de hibakushas (survivants de la bombe atomique) et la voix des défenseurs de la paix.
Fidèle à l’art ancestral du Buro, il rapièce un à un les souvenirs relatés sur ceux imaginés pour observer les effets de la disparition et les préceptes du temps…

En effet a-t-on encore le temps pour la mémoire ? Pour la paix ?

Chorégraphie : Thomas Lebrun
Musiques : Ensemble Nipponia, Giovanni Fusco, Joji Hirota, Paul Mark, Toshiya Sukegawa (musiques traditionnelles japonaises)
Création boro : Rieko Koga
Création lumière : Françoise Michel
Création son : Mélodie Souquet
Création costumes : Jeanne Guellaff
Interprétation : Maxime Camo, Raphaël Cottin, Anne-Emmanuelle Deroo, Karima El Amrani, Akiko Kajihara, Anne-Sophie Lancelin, Matthieu Patarozzi, Léa Scher, Yohann Têté
[A partir de 14 ans / durée 50 min]

• Autour du spectacle
Atelier de danse contem­poraine lundi 4 mai à 11h
Rencontre mardi 5 mai, à l’issue de la représentation

Yooo !!! – Emanuel Gat

Yooo !!! – Emanuel Gat - Culture Spectacles - Cirques Danse Spectacle de danse - Le Zef - Scène Nationale de Marseille - À cour - Site du Merlan - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Yooo !!! est un son plus qu’un mot, il exprime la sensation avant le verbe, la communication par les corps plus que par les mots. Une décharge d’énergie jouissive, comme une exclamation abstraite, qui ouvre un espace de création débridée, investi par de jeunes danseurs. La technique, issue du hip-hop, n’est que le cadre initial sur lequel ils prennent appui afin d’explorer de nouveaux paysages en toute spontanéité. Pas d’enfermement, donc, dans aucun a priorique ce soit, mais un sentiment de libération intense et contagieux. L’environnement sonore est restitué par une projection vidéo en interaction avec la danse, afin d’enrichir encore cette ode au mouvement.

Yooo !!! est un appel au mélange des mondes, au contact, au rassemblement et se vit comme une expérience jubilatoire.

Dans le cadre du Printemps de la danse.
En partenariat avec l’Association Promotion de l’Espace Culturel Busserine.

Chorégraphie : Emanuel Gat
Musique : Michael Gat
Vidéo : Julia Gat
Assistants à la chorégraphie : Aurore Di Bianco, Fabrice « Pika » Taraud
Avec Femi Akanho, Timothé « Timson » Chams Yadollahi, Mégan Deprez, Maëva « Pocah » Deyrolles, Antuf « Jikay » Hassani

[Création 2019 / à partir de 6 ans / durée 1h]

• Autour du spectacle
Atelier de danse hip hop samedi 28 mars à 14h.