Arts de l’Islam, Un passé pour un présent

Arts de l’Islam, Un passé pour un présent - Culture Expositions - Rétrospectives Artisanat Antiquité Exposition - Bibliothèque Alcazar BMVR - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

La Réunion des musées nationaux – Grand Palais et le musée du Louvre organisent, du 20 novembre 2021 au 26 mars 2022, un ambitieux évènement culturel dans 18 villes de France, dont Marseille.

Chaque ville présentera une exposition dont l’objectif est d’apporter des clés de lecture sur les cultures, la civilisation et les arts de l’Islam.

Pour chaque accrochage des oeuvres à la fois historiques et contemporaines, issues du département des Arts de l’Islam du musée du Louvre ainsi que d’autres collections nationales et régionales, ont été choisies pour leur capacité à pouvoir témoigner de la grande richesse de l’Islam.

Marseille et l’art islamique
Ses relations historiques avec le monde islamique confèrent à la cité phocéenne une place particulière dans la carte des 18 villes.

Dès l’Antiquité, le commerce maritime est le signe tangible de l’attrait de l’Orient. Les fouilles urbaines ont révélé les traces anciennes d’une présence arabe et musulmane. Depuis, l’accueil des exilés d’Afrique, du Maghreb, imprègne l’histoire récente de la ville.

Les collections publiques municipales se font l’écho de ces liens et des dons de collectionneurs, érudits et voyageurs, à travers plus de 250 œuvres issues du monde islamique au sein des musées de Marseille, les fonds rares et précieux conservés par les bibliothèques, tels ces deux exemplaires inédits de « L’Architecture arabe ou les monuments du Kaire » de Pascal Xavier Coste (XIXe siècle), ou encore une belle collection de monnaies islamiques au Cabinet des Monnaies et Médailles.

L’exposition marseillaise réunit 13 œuvres d’art exceptionnelles, dessinant les contours d’un monde islamique multiforme, aux cultures et aux confessions diverses, et de sa résonance en Europe.

Les musées de Marseille et le Mucem exposent des pièces précieuses : une lampe de Hanouka venant du Maroc, une cape ecclésiastique en soie confectionnée dans l’ancienne capitale ottomane de Burqa, un coran égyptien ou syrien du XIVe siècle, un magnifique panneau monumental en carreaux peints iranien du XIXe siècle mettant en scène la mythique bataille de Kerbala, une colonnette avec une épigraphie arabe découverte à la Major en 1901, viennent côtoyer des œuvres évoquant l’art impérial ottoman et les influences de la céramique lustrée de l’Espagne musulmane sur les céramiques européennes. Le Louvre et le musée de l’Armée exposent des joyaux des arts de l’Islam, tels cette masse d’arme du roi Henri II, au décor oriental, portant le nom de la ville de Marseille, où fût célébré son mariage avec Catherine de Médicis en 1533.

Le FRAC PACA ouvre une perspective sur un art contemporain aux résonances tant européennes qu’africaines, avec une œuvre d’Imane Fakhir, artiste marocaine vivant à Marseille.

••• Temps forts de la programmation culturelle à Marseille
Conférences inaugurales par Mireille Jacotin
Samedi 20 novembre 2021
– 11 – 12h – « De l’art islamique dans les collections publiques de France »
– 12 – 13h – « Dikran Khan Kelekian (1868-1951), consul, collectionneur et antiquaire »

Les 18 villes : Angoulême, Blois, Clermont-Ferrand, Dijon, Figeac, Limoges, Mantes-La-Jolie, Marseille, Nancy, Nantes, Narbonne, Rennes, Rillieux-la-Pape, Rouen, Saint-Denis, Saint Louis de la Réunion, Toulouse, Tourcoing

La Chambre d’amis : musée archéologique de La Canée

La Chambre d’amis : musée archéologique de La Canée - Culture Expositions - Rétrospectives Antiquité Exposition - Musée des Civilisations d'Europe et Méditerranée - Mucem - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Le Mucem met son réseau de musées et d’institutions partenaires à l’honneur. L’année 2021 inaugure un nouveau dispositif, celui de la « Chambre d’amis ». Créé sur le plateau d’exposition temporaire du bâtiment J4 (deuxième étage, côté villa Méditerranée), ce nouvel espace sera consacré à la présentation d’un choix d’œuvres issues des collections de musées partenaires du Mucem, français aussi bien qu’étrangers.

Le premier invité du Mucem est le nouveau musée archéologique de La Canée, en Crète. Situé dans le quartier de Chalepa, ce musée ouvrira ses portes en octobre 2021, au moment même où sera présentée au Mucem une petite partie de sa très riche collection d’objets archéologiques.

Pour le premier épisode de cette nouvelle série, le musée archéologique de La Canée a généreusement prêté treize pièces de ses collections, pour un voyage à travers la période antique crétoise, du milieu du IIe millénaire avant J.-C. (fin de la période minoenne) aux premiers siècles de notre ère. C’est la question de la figuration – humaine, animale et divine – qui a guidé le choix des objets. On reconnaîtra certaines grandes figures de la mythologie grecque (comme Niké, Artémis, Éros ou Aphrodite) et plus particulièrement crétoise (comme le Minotaure). Les œuvres choisies permettront également d’aborder certains traits de la civilisation crétoise antique (croyances et pratiques rituelles notamment) et de présenter une variété de typologies d’objets, de supports, de matériaux et de techniques, révélant la richesse et l’inventivité du répertoire antique crétois.

Au-delà de cette présentation, le musée archéologique de La Canée et le Mucem travaillent sur un autre projet, la présentation au musée de La Canée d’une exposition co-conçue avec le Mucem autour des pratiques et des représentations du bain en Méditerranée : « Aux bains ! » sera présentée du 20 mai au 5 septembre 2022.

Commissariat :
Eleni Papadopoulou, archéologue, directrice de l’Éphorie des antiquités de La Canée, ministère grec de la Culture et des Sports
Émilie Girard, conservatrice en chef du patrimoine, directrice scientifique du Mucem

Ce projet bénéficie du soutien de la Région Crète.