Les 36 du mois – Générik Vapeur

Les 36 du mois – Générik Vapeur - Culture Spectacles - Cirques Art de la rue Spectacle - Cité des Arts de la Rue - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

À l’automne 2018, Générik Vapeur a lancé une série de rendez-vous atypiques dans ses locaux à la Cité des arts de la rue. La compagnie souhaite poursuivre la dynamique d’ouverture déjà impulsée à la Cité des arts de la rue.

Les 36 du mois prennent la forme de soirées publiques dont le thème est confié à un(e) jeune artiste : une dynamique, une prise de risque, essai, impro, alliances improbables… Redessiner un espace, un espace-temps à chaque 36, dehors, dedans, autour. Tous les vecteurs artistiques sont les bienvenus.

Performances, concerts, lectures, projet fini ou étape de création, les curieux d’ici et là, toujours invités, parfois complices seront conviés à ces rendez-vous inédits.

LES 36 DU MOIS À VENIR…

36 DU MOIS #3 : vendredi 8 mars
Parce-que les majorettes finissent toutes sous un tas de bûches ou dans une bétonneuse
PARCE-QUE LES MAJORETTES FINISSENT TOUTES SOUS UN TAS DE BÛCHES OU DANS UNE BÉTONNEUSE, est une fausse émission de radio qui explore le vacarme et la mise en scène du débat.

36 DU MOIS #3 : vendredi 29 mars
DRUG OPERA « Chapitre 5 : Demain, j’arrête »
Dans l’urgence de l’improvisation, un fragile équilibre se crée emmêlant vidéo, peinture et musique. « DRUG OPERA, le film » est projeté sur un écran translucide tendu sur un cadre. Derrière cet écran, le plasticien révèle ou dissimule l’image projetée au moyen de différents procédés, pendant que « Drug Opera » improvise un rock violent et halluciné.

Un dimanche aux Aygalades

Un dimanche aux Aygalades - Culture Foires, salons, marchés Conférences - Débats Marchés Et sinon… Spectacles - Cirques Art de la rue Gastronomie Agriculture - Elevage - Horticulture Marché Spectacle Table ronde - rencontres - débat - Cité des Arts de la Rue - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

UN NOUVEAU RENDEZ-VOUS CURIEUX ET GOURMAND AU NORD DE MARSEILLE

«  » Un Dimanche aux Aygalades » » est un nouveau rendez-vous curieux et gourmand proposé à la Cité des arts de la rue en collaboration avec la Cité de l’agriculture et le Bureau des guides-GR 2013.

Marché retrouvé, balade dans le jardin de la cascade des Aygalades, conférence sauvage et interventions artistiques attendent le public, chaque 1er dimanche du mois, sous l’ombrière de la Cité des arts de la rue.

LE MARCHÉ RETROUVÉ

De 9h à 14h – Perché sur la grande dalle de la Cité des Arts de la Rue avec une vue imprenable sur Marseille, le Marché retrouvé des Aygalades est un nouveau modèle de marché populaire et festif. Temps de partage au-delà d’une simple fonction d’approvisionnement, il développe une offre nouvelle : producteurs engagés et qualité des produits proposés, ateliers pédagogiques, moments de découverte culturelle et artistique.
Une proposition de la Cité de l’agriculture._

BALADE DANS LE JARDIN DE LA CASCADE DES AYGALADES

Visite commentée de ce site remarquable actuellement en cours de renaturation et d’aménagement. Une démarche menée depuis 2016 par des artistes et des personnes en parcours d’insertion professionnelle._
> Départ à 9h30, sous l’ombrière de la Cité des arts de la rue. Sur réservation – gratuit.

Une proposition de l’ApCAR VOIX D’EAU

Cycle de conférences sauvages données sous la cascade des Aygalades. Une série de points de vue pour entendre parler du territoire de l’eaux
> Départ à 11h, sous l’ombrière de la Cité des arts de la rue. Sur réservation – Gratuit.
Une proposition du Bureau des guides-GR2013″

Fake – tout est faux tout est flou, Wilfried Wendling

Fake – tout est faux tout est flou, Wilfried Wendling - Culture Spectacles - Cirques Art de la rue Spectacle - Les Terrasses du Port - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

AKE est une performance musicale guidée par le conteur Abbi Patrix où les spectateurs sont équipés de casques et peuvent déambuler librement dans l’espace au son d’une fresque musicale composée en live. Inspiré de la pièce de Peer Gynt d’Ibsen, librement (ra)contée, constitue la trame principale de ce projet à géométrie variable. Vous choisissez votre trajet, votre rythme et votre attention au coeur de ce dispositif, en permanence entre le faux et le vrai.

Conception et musique électronique live : Wilfried Wendling
Conteur : Abbi Patrix
Percussionniste : Linda Edsjö
Ensemble à géométrie variable
Production déléguée : La Muse en Circuit, Centre national de création musicale Coproduction : La Compagnie du Cercle, direction Abbi Patrix

Wilfried Wendling, étudie l’écriture musicale au CNR de Reuil-Malmaison puis au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris et se consacre ensuite à la composition. Ses compositions musicales ont été jouées dans de nombreux théâtres et scènes nationales. Depuis 2000, il travaille avec l’ensemble Diffraction avec lequel il créé de nombreuses  » performances de théâtre sonore  » présentées notamment lors des Nuits blanches à Paris, à l’Opéra comique, au Théâtre de la Cité Internationale et à la Gaîté lyrique. Il collabore (musique électronique et vidéo) avec Roland Auzet depuis 2008 sur différents projets pluridisciplinaires, dont 2 hommes jonglaient dans leur tête avec Jérôme Thomas et Mathurin Bolze. Il est membre, avec Eryck Abecassis, de l’ensemble KERNEL. Il compose et met en scène dès 1995 des spectacles pluridisciplinaires présentés notamment au Théâtre des Amandiers, à l’Odéon Théâtre de l’Europe, au Cent quatre et à la Maison de la poésie. Il a collaboré avec des auteurs comme Jacques Jouet, Luc Boltanski, Olivier Cohen… En 2012, il réalise la mise en scène, la musique et la vidéo de Müller Machines, spectacle transdisciplinaire (théâtre, musique, danse, cirque, vidéo), qui s’appuie sur trois textes de Heiner Müller – Paysage sous surveillance, Libération de Prométhée et Nocturne – avec l’acteur Denis Lavant, la danseuse aérienne Cécile Mont-Reynaud, et le musicien contemporain Kasper T. Toeplitz. Artaud cité est le premier projet de Wilfried Wendling dans l’espace public, création expérimentale avec des amateurs.

Baïna(na) – Le G. Bistaki

Baïna(na) – Le G. Bistaki - Culture Spectacles - Cirques Art de la rue Cirque Spectacle - Lieux Publics - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Vêtus de costumes blancs, armés de pelles à neige, le maïs comme matière à penser, ces quatre hommes nous invitent à traverser les lieux comme des époques dans un étonnant voyage chorégraphique et musical, dessinant un monde surréel dans un lieu commun.

Ni tout à fait cirque, ni uniquement danse, le langage du G.Bistaki se situe à la croisée des arts et revendique la rencontre des disciplines. L’utilisation du jonglage, du théâtre ou de la danse alimente un langage commun qui fait naître des situations parfois foutraques, souvent absurdes où la dérision et le rire l’emportent.

Baïna(na) est une version plus légère de la création The Baïna Trampa Fritz Fallen.

Distribution
Florent Bergal, Sylvain Cousin, Jive Faury , François Juliot, Hugo Oudin

Collectif G. Bistaki
Le G.Bistaki est un collectif de cinq jongleurs/danseurs qui s’offre depuis quelques années des « récréations créatives » afin de bouleverser leur quotidien artistique et scénique en innovant dans la manière de rechercher et de représenter.
Notre travail se caractérise par l’exploitation infinie d’un objet par un corps dans un espace. Ce projet est né sous forme de laboratoire. Evoluant de manière informelle, tels des archéologues, lentement nous avons mis à jour notre univers, et défini le périmètre de notre action.
Le G.Bistaki est un cirque chorégraphique en lien étroit avec les caractéristiques spatiales et sociales d’un lieu. L’environnement, qu’il soit urbain ou rural, à ciel ouvert ou fermé, est le théâtre de notre action.

Création 2019.

La Cosmologie du cochonnet – Gongle

La Cosmologie du cochonnet – Gongle - Culture Spectacles - Cirques Art de la rue Spectacle - Opéra de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

« D’une certaine façon, on peut dire que le système solaire, c’est un vaste terrain de pétanque, parce qu’il y a des collisions entre les corps cosmiques, essentiellement les astéroïdes. Ça, c’est un p’tit jeu de pétanque sans incidence. Il y en a des plus dangereux… ».

Place de l’Opéra. La sirène retentit. H moins douze minutes avant la pluie d’astéroïdes. Plus que douze minutes pour établir le record du monde -définitif?- du tir de précision. Le champion s’échauffe. A l’autre bout du terrain, un promontoire occupé par deux commentateurs. Tandis que l’un se passionne pour l’action sportive, l’autre – Jean-Pierre Luminet, spécialiste mondial des trous noirs et de la cosmologie – est à l’affût de la pluie d’astéroïdes. Les expertises s’entremêlent. Corps sportifs vs corps célestes.

Gongle
Le Groupe Gongle a été créé en 2006 pour repenser les fonctions et les modes de fabrication du théâtre. Le groupe souhaite faire du théâtre un espace de confrontation et de dialogue autour des activités, des productions et des aspirations des différents acteurs de nos sociétés. Cette dynamique leur paraît importante pour faire circuler les responsabilités, les pouvoirs et les espaces de représentations entre les différents milieux.

Parvis de l’Opéra, Marseille
Spectacle gratuit

Une proposition des Lieux publics
Création 2019

La Guinguette – Spectacles gratuits en plein air

La Guinguette – Spectacles gratuits en plein air - Culture Festivals - Fêtes Spectacles - Cirques Projections Concerts - Opéras - Soirées Art de la rue Musique Cinéma - documentaire Théâtre Festival Soirée - clubbing - DJ set Concert Spectacle de danse Projection Contes - marionnettes - Divers lieux des 13e et 14e arrondissements - Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Grand rendez-vous du mois de juillet, la Guinguette est une manifestation nomade : elle se déplace de quartier en quartier, investissant places, squares, parkings, stades et terrains de boule, pour y proposer -gratuitement- des spectacles professionnels en danse, musique et théâtre de rue, projection.

# Mercredi 4 juillet à 20h – Cité SNCF, 14e
« Le Magic sporting club » – Cie Kerozen et Gazoline
Spectacle tout public, échasses, jonglerie et exploits sportifs ! (40 mn)

# Vendredi 6 juillet à 21h45 – Centre Social de Val Plan, 13e
« Moi moche et méchant 3 » de Pierre Coffin, Kyle Balda (Etats-Unis, 2017, 1h30)
En partenariat avec l’Association Tilt.

# Mardi 10 juillet à 20h – Centre Social les Flamants, 14e
Concert « Music hall Algérie » – Barrio Chino (1h20)
Barrio Chino revisite en quartet les grands standards du music-hall d’Algerie.

# Mercredi 11 juillet à 21h45 – Centre Social La Maurelette, 15e
« Flammes and Kitch » – Cie Kerozen et Gazoline (clowns, 50 mn)

# Vendredi 13 juillet à 16h – CA Marine bleue, 14e
« L’ami des enfants » – Spectacle Guignol avec Patrick Marionnettiste
Jeune public

# Lundi 16 juillet à 20h – Centre Social la Solitude St Just Corot, 13e
Scène ouverte avec les vainqueurs 2018 du True school event, concours de danse Hip Hop
Cie Phorm collectif (35 mn)
Le spectacle est une rencontre entre une dizaine de danseurs de compagnies différentes qui s’expriment par le Hip Hop, accompagnés en direct par un batteur.
DJ et rappeurs de St Just de Corot.

# Jeudi 19 juillet à 21h – Busserine, 14e
Plateau urbain avec DJ et des talents rap, RNB, repérés et accompagnés par l’association Alafou, puis DJ Nelson, plusieurs fois champion de France, champion du monde DMC (Disco Mix Club) en 2011.
En partenariat avec l’association Alafou.

Ce festival est organisé par l’Association de Promotion de l’Espace Culturel Busserine en partenariat avec l’Espace Culturel Busserine.

Sirènes et Midi Net

Sirènes et Midi Net - Culture Spectacles - Cirques Art de la rue Spectacle - Opéra de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Depuis plus de 10 ans, Lieux publics est également à l’initiative d’un rendez-vous devenu incontournable à Marseille : Sirènes et midi net.

Chaque premier mercredi du mois à midi, net donc, une compagnie propose une création qui se mesure à ce signal sonore urbain avec ce qu’il véhicule comme imaginaire, entre guerre et divinité aquatique, entre glissendo musical et oiseaux hurleurs engloutissant les marins de l’Odyssée…

Parvis de l’Opéra, Marseille
spectacle gratuit / 12 minutes

Prochain spectacle :

Charivari
Nofit State
Création 2019
mercredi 6 février 2018

La grande équipe du NoFit State Circus profite de sa présence dans la cité phocéenne pour inventer un Sirènes et midi net le temps de… 12 minutes chrono. Tout en continuant sur la lancée de ses spectacles marqués par de grandes images, la compagnie délaisse exceptionnellement son chapiteau pour emmener sa troupe d’acrobates, de jongleurs et d’aériens sur le parvis de l’Opéra. Ce jour-là, devant un tableau visuel spectaculaire, chacun retiendra son souffle et comme un mirage, l’image disparaitra, laissant à sa place le tourbillon enivrant de la troupe de cirque avant que celle-ci ne disparaisse aussi et laisse le square vide reprendre sa fonction de place publique.

Travellings

Travellings - Culture Festivals - Fêtes Spectacles - Cirques Art de la rue Performance - Installation Festival Spectacle - Cité des Arts de la Rue - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Travellings est désormais le rendez-vous annuel entre le public marseillais et la communauté artistique européenne du réseau IN SITU que Lieux publics pilote depuis 2003.

Pour la cinquième édition de Travellings, Lieux publics investit le territoire marseillais comme on aborde un puzzle, d’un coin à l’autre de la ville, en explorant différents types d’espaces publics, du centre aux quartiers Nord : rues, places, quartiers, parc, cité, rivage…

Au-delà de la stricte définition de l’espace public, qu’est-ce qui fait espace public ? Comment une oeuvre, une installation plastique, un spectacle, une occupation temporaire de l’espace par des artistes peut en faire bouger les lignes, peut interpeller la communauté ?

Travellings 2018 entend susciter des instants poétiques, des récits partagés, mais aussi une réappropriation citoyenne de ces espaces, de nos espaces de vie. Huit créations artistiques pluridisciplinaires pour activer l’espace public.

Travellings s’articule en deux temps

Cette cinquième édition de Travellings s’articule autour d’un parcours d’installations artistiques et de performances dans le centre ville, autour du bas de la Canebière et du Vieux-Port puis le samedi, d’une soirée de spectacles entre la Cité des arts de la rue et le quartier des Aygalades. Quatre des artistes qui composent ce parcours – Kaleider, Richard Wiesner, Alexandra Tobelaim / compagnie Tandaim, Marco Barotti – sont accompagnés par la plateforme européenne IN SITU que pilote Lieux publics depuis 2003.

Artistes invités

Kaleider / Seth Honnor (Grande-Bretagne) – PIG
Richard Wiesner (République tchèque) – Twenty-eight
Nick Steur (Pays-Bas) – A Piece of 2 – Balancing Human Sized Rocks
Compagnie Tandaim – Alexandra Tobelaim (France) – In-Two
Marco Barotti (Italie) – The Woodpecker
Collectif Protocole (France) – Monument
Vladimir Delva, Astrid Durocher, Alice Leclerc (Haïti / France) – Sainte-Dérivée des Trottoirs
Collectif Micro Focus (France) – EkivokE

6 installations et performances du mercredi 26 au dimanche 30 septembre :

Pig – Kaleider / Seth Honnor
Installation pour consensus collectif
du 26 au 30 septembre – de 10h à 19h (en continu)
Parvis de l’Opéra

Twenty-eight – Richard Wiesner
Installation – collection patriote
du 26 au 30 septembre – de 10h à 19h (en continu)
Place Charles de Gaulle

A Piece of 2 – Balancing Human Sized Rocks
Nick Steur
Performance – sculpture en mouvement
du 26 au 30 septembre – de 13h à 19h (en continu)
lieu à préciser

The Woodpeckers – Marco Barotti
Installation sonore électromagnétique
du 26 au 30 septembre – de 15h à 19h (en continu)
Bas Canebière / Métro Vieux-port (lieux différents à découvrir chaque jour)

In-Two – compagnie Tandaim / Alexandra Tobelaim
Théâtre en boîte pour passants
du 26 au 30 septembre – de 14h30 à 16h et de 17h à 19h (session de 8 minutes)
Rue de la Tour / quartier de l’Opéra

Sainte-Dérivée des trottoirs – Création 2018
Spectacle ultra-marin pour rivages poétiques
Une création de Vladimir Delva, Alice Leclerc et Astrid Durocher d’après un texte de
Faubert Bolivar
mercredi 26, jeudi 27 et vendredi 28 septembre à 19h45 (50 minutes)
lieu à préciser

Soirée à la Cité des arts de la rue et Cité des Aygalades, 2 spectacles le samedi 29 septembre :

Le Collectif Micro Focus nous entraîne dans un parcours parsemé d’illusions et d’entresorts à travers la Cité des
arts de la rue avec le spectacle EkivokE, jouant avec notre perception des lieux et des faits…
Quant aux jongleurs intrépides du Collectif Protocole, ils iront à la rencontre des habitants de la Cité des Aygalades,
utilisant le langage des massues (de jonglage !). Cette infiltration sensible du quartier se conclura par une déambulation poétique et ludique à la tombée du jour, Monument vivant en hommage au quartier.

17h – EkivokE
20h Monument, chapitre 2 Cité des Aygalades, Marseille 15ème arrdt.
(précédé du chapitre 1, infiltrations jonglées dans le quartier des Aygalades du 25 au 28 septembre)

Programme complet sur : www.lieuxpublics.com