Tako

Tako - Culture Projections Expositions - Rétrospectives Concerts - Opéras - Soirées Art et culture divers Concert Exposition Projection - Atelier Juxtapoz - Couvent Levat - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Du samedi 24 et dimanche 25 août de 12h à 22h, le MOW vous fait découvrir le Japon, au Couvent Levat de la Belle de Mai.

Le Japon porte dans sa culture populaire de nombreuses représentations du poulpe, du kawaï (poulpe mignon) au shokushu (tentacule érotique) en passant Ebirah (poulpe géant chez Godzilla).
Dans la programmation du festival du poulpe, le MOW propose 2 jours autour de la culture nippone, avec des animations tout public, des ateliers enfants, des concerts, des projections, une exposition.

DJ set : Maki (pop et rock exclusivement japonais)
Projection de films tout public en plein air, street-food, musique, démonstration de danse, atelier enfants et tout public.

Aznavour l’expo

Aznavour l’expo - Culture Expositions - Rétrospectives Variété - Chanson française Audiovisuel - photographie - numérique Art et culture divers Exposition temporaire - La Buzine Maison des Cinématographies de la Méditerranée - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Après Jean-Paul Belmondo, Johnny Hallyday et Brigitte Bardot, c’est à une autre icône de la culture populaire française que le Château consacre sa nouvelle exposition.

Exceptionnelle, cette exposition l’est par la personnalité de l’artiste auquel l’hommage est ainsi rendu. En 80 ans de carrière internationale, Charles AZNAVOUR a bâti une oeuvre considérable d’auteur, de compositeur et d’interprète. De son vivant, il avait accepté le principe d’une manifestation autour de sa carrière dans le « Château de ma mère » cher à Marcel PAGNOL qu’il appréciait énormément, et dans cette ville de Marseille pour laquelle il avait un attachement particulier.

Et exceptionnelle, l’exposition présentée l’est aussi sans conteste puisque, pour la toute première fois, avec le plein accord de sa famille et de ses amis, le Château de la Buzine a eu accès aux collections particulières de Charles AZNAVOUR, et notamment des souvenirs, documents, manuscrits, correspondance, objets, photographies, vidéos, disques, affiches, tenues et accessoires divers qu’il conservait dans sa maison de Mouriès.

Ainsi, ce qui sera exposé au Château de la Buzine, à partir du 26 mars, et pour plusieurs mois, n’a encore jamais été montré !

Et nul n’étant mieux placé que le propriétaire de ces trésors pour en parler, c’est Charles AZNAVOUR, par le texte, la voix et l’image, qui racontera l’extraordinaire carrière de la star mondiale.

Comme il est d’usage au Château de la Buzine, Maison des cinématographies de la Méditerranée, AZNAVOUR l’expo proposera un cycle des films dont l’artiste a été l’interprète. À prévoir également des rencontres et dédicaces avec des auteurs, des amis et des proches de Charles AZNAVOUR.

A l’occasion de cette rétrospective, le journaliste Jacques Pessis recevra le prix Alain Terzian pour sa biographie écrite avec Charles Aznavour, juste avant son décès, « Dialogue inachevé » aux éditions TohuBohu.

Venez découvrir notre hommage personnel à travers l’exposition temporaire du moment, la première a être consacrée à ce véritable monument de la chanson depuis sa disparition.

L’art en passant

L’art en passant - Culture Expositions - Rétrospectives Art et culture divers Exposition temporaire - Rue de la République - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Déambulation au fil des vitrines de la Rue de la République par le musée Regards de Provence. Le musée regards de Provence hors les murs propose huit arty vitrines rue de la gastronomie, du numéro 91 au numéro 97 rue de la République.

Ce festival  » L’Art en passant « , décliné du 28 juin au 2 septembre propose un voyage gourmand et scénarisé, sous la forme d’une déambulation qui fera découvrir huit univers créatifs dans une mise en scène inspirée par les matières premières issues ou confectionnées sur le territoire, associées à des oeuvres contemporaines ou modernes.

Ces mises en scène sont intégrées au paysage urbain afin d’interpeller les passant telles des fenêtres ouvertes sur l’art. S’adresser à tous les sens du  » passant  » est le point culminant de l’approche de ces  » tableaux « . Donner envie de goûter, de sentir, de toucher, de ressentir, d’entendre et de voir chaque univers. De chaque vitrine et thème naissent l’idée d’une couleur, des textures, des odeurs, des sons et de l’image.

Le Festival  » L’art en passant  » se compose des huit univers suivants :
– La pêche / l’écume / les écailles / le soleil
– Le sel / blanc coton / le sable fin / la mer
– Le vin et la vigne / le bois / la terre / la dégustation dans la cave
– Le sucre / blanc glacé / le sirop / la maison de friandises
– Le café / noir / le voyage
– Le riz / noir et blanc /les rizières
– Le savon de Marseille et l’huile d’olive / vert / la fraîcheur / le lavoir
– La bouillabaisse de chefs du banquet baroque / or / opulence / la réception / le banquet

Avec des oeuvres des artistes : Alussi, Bonnot, Clergue, Scoccimaro, Dantzer, Dubost, Fanti, Heller, Ordioni, Varda …

Ce festival sera l’occasion de remontrer au public la photo d’Agnès Varda, Quartier du Merlan, propriété du département, comme un hommage à cette grande dame de l’Art.

Chaque univers créatif donnera lieu à une photo, telle une oeuvre d’art à part entière, comme mémoire visuelle de la mise en scène. Ces restitutions artistiques des vitrines feront l’objet d’une exposition concomitante au festival, dans la salle et terrasse panoramique du restaurant Regards Café du musée pour créer une passerelle entre les deux endroits et inciter les visiteurs du musée et clients du restaurant à visiter de visu les vitrines.

Ce festival est conçu par le Musée Regard de Provence, sous la direction artistique de Ludovic Alussi et le co-commissariat de Bernard Muntaner. Pour cette réalisation, nous intégrons des oeuvres de la collection de la Fondation Regard de Provence et sollicitons des prêts auprès du CIRVA de Marseille, des nouveaux collectionneurs du fond départemental des Bouches du Rhône, d’ateliers d’artistes et de collectionneurs privés.
Chaque vitrine sera accompagnée d’un texte sur la thématique, les oeuvres et composantes de la scénographie et les prêteurs et partenaires seront également valorisés dans cette présentation.

13e édition Art-O-Rama salon international d’art contemporain

13e édition Art-O-Rama salon international d’art contemporain - Culture Foires, salons, marchés Et sinon… Foires et salons Expositions - Rétrospectives Arts plastiques - graphiques Performance - Installation Art et culture divers Foire et salon Exposition temporaire - Friche Belle de Mai - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Art-O-Rama salon international d’art contemporain, se tient à Marseille chaque dernier week-end du mois d’août.
L’exposition en revanche dure jusqu’au 15 septembre.

Le salon réunit une sélection réduite et exigeante d’une trentaine de galeries et d’éditeurs venus développer des propositions curatoriales spécifiques. Son format intime et son engagement auprès des projets artistiques en font sa singularité. Étendant le traditionnel stand de foire à un véritable espace d’exposition, dont la configuration est directement liée au projet curatorial, Art-O-Rama porte une attention particulière aux oeuvres présentées.

Le week-end d’ouverture, en présence des galeristes, est prolongé par un temps d’exposition qui permet d’accueillir un plus large public d’amateurs d’art.

La sélection des galeries est effectuée en collaboration avec un comité artistique.

L’équipe organisatrice, l’association Fraeme renforce également cette année son maillage territorial en étendant nos partenariats avec les institutions, fondations et musées du sud-est de la France. C’est 35 lieux associés, qui du MRAC de Sérignan, au Nouveau Musée National de Monaco offrent une programmation estivale d’exception.

A Marseille, à la Friche la Belle de Mai, seront présentées les expositions Rhum Perrier Menthe Citron (commissaires, Cédric Aurelle et Julien Creuzet), Emmanuelle Lainé et Paul Maheke, c’est ainsi avec Art-o-rama, 6000 m2 d’exposition d’art contemporain qui se déploient sur l’ensemble du site.
Cette année marque aussi la collaboration avec Contemporary Istanbul, la foire d’art contemporain d’Istanbul, qui se tient 2 semaines après Art-o-rama. L’équipe s’associe sur la mise en place de panels de discussions axés sur la création contemporaine et son soutien autour du bassin méditerranéen.

Cette réflexion qui commencera à Marseille se poursuivra ensuite à Istanbul. Elle sera menée par Salma Tuqan, directrice-adjointe de la Delfina Foundation à Londres.