Concert de soutien pour les sinistrés de la rue d’Aubagne

Plus de 40 artistes lyriques marseillais vous invitent à un grand concert d’opéra donné en faveur des sinistrés de la rue d’Aubagne et des personnes évacuées à Marseille.

Les fonds de la soirée seront reversés à la Croix Rouge.

Une soirée placée sous le signe de la fraternité et de la solidarité en compagnie des compositeurs et opéras les plus célèbres : La Bohême de Puccini, Carmen de Bizet, Les Contes d’Hoffman d’Offenbach, La Flûte enchantée de Mozart, Pur ti Miro du Couronnement de Poppé de Monteverdi, West side Story de Bernstein et plein de surprises…

ON COMPTE SUR VOUS !

Vladimir Galouzine et les solistes de Saint-Pétersbourg

Vladimir Galouzine du Mariinsky Théâtre de Saint Pétersbourg est incontestablement un des plus grands ténors de sa génération. Sa voix incomparable lui permet d’interpréter les plus grands rôles des répertoires russe et Italien du Metropolitan NY à l’opéra-Bastille en passant par la Fenice, la Scala ou les Chorégies d’Orange.

Il sera accompagné par Nataliya Tymchenko, soprano au répertoire large et polyvalent qui interprète les rôles les plus exigeants du répertoire sur les plus grandes scènes mondiales.

Au piano :
Albert Mamriev reconnu pour la puissance, la dextérité et la musicalité de son jeu. Favori des festivals de musique de chambre du monde entier, c’est un maître de Wagner, Debussy ou Bach.
Regina Chernychko est lauréate du 60e concours international de piano de Maria Canals à Barcelone ainsi que du prix Chopin à Rome. Soliste à Milan, Paris, Salzbourg, Madrid.

Au programme, les grands arias de Verdi, Puccini, Tchaïkovski, Leoncavallo, Donizzetti, Flotow, ainsi que des musiques de Liszt, Rachmaninov ou Wagner.

Ce spectacle est présenté par le Lions Club. Les bénéfices de la soirée iront aux enfants hospitalisés à Marseille.

Les Festes Vénitiennes

En 1710, André Campra imagine une musique sensuelle, hédoniste, enivrante et entraînante, au-delà de sa perfection formelle, et crée un nouveau genre : l’opéra ballet, dont Les Festes Vénitiennes deviennent une référence, un « Hymne à la liberté de divertir ».

La création des Festes Vénitiennes allait imposer définitivement un nouveau genre : l’opéra ballet. Plus d’intrigue ramassée et de cadre rigide, de dieux, déesses ou personnages historiques mais de petits nobles ou gens du peuple. Pour les accompagner, André Campra, illuminé du soleil de sa Provence natale et des parfums et nouveautés de l’Italie, créé une musique sensuelle, hédoniste, enivrante et entraînante au-delà de sa perfection formelle.

Quel meilleur moyen de rendre hommage à celui qui est un des plus grands compositeurs français, que de jouer ses oeuvres ? C’est ce que fait Jean-Marc Aymes, en proposant, à la tête de son Concerto Soave, les meilleures pages de ses fêtes somptueusement galantes, l’intrigue amusante et décousue de l’oeuvre, sans cesse remaniée au cours de ses multiples reprises, n’étant aucunement une entrave à un tel redécoupage.

Dans cette version de concert, il s’agit avant tout pour chanteurs et instrumentistes de redonner les plus vives et subtiles couleurs à cet « Hymne à la liberté de divertir ».

Musique d’André Campra
Livret d’Antoine Danchet
Jean-Marc Aymes – Concerto Soave

Rigoletto

Opéra mythique de Verdi, Rigoletto raconte la descente aux enfers d’un père, bouffon de cour, victime des courtisans du Duc de Mantoue. Sa fille Gilda tombe amoureuse de ce Duc, insoutenable séducteur. Quel sera le sort de ces trois personnages lorsque Rigoletto apprendra que le Duc a porté atteinte à l’honneur de sa fille ?

Dans cette partition Verdi développe la caractérisation de ses personnages, fait du choeur un protagoniste à part entière et n’abandonne jamais l’évolution dramatique au profit d’une simple démonstration vocale. C’est ainsi que Verdi permet à l’opéra italien du milieu du XIXème siècle de trouver une nouvelle envergure : plus dramatique et constamment théâtrale.

Attention évènement !
Après avoir bouleversé l’Opéra de Marseille avec sa Lakmé, la soprano française Sabine Devieilhe fait un nouveau pas dans sa carrière en abordant son premier rôle verdien : Gilda.

Opéra en 3 actes
Livret de Francesco Maria PIAVE d’après le drame romantique de Victor HUGO, Le Roi s’amuse

Direction musicale Lawrence FOSTER

Le nozze di Figaro

Avec cette partition, le duo Mozart / Da Ponte révolutionne tous les codes de l’opéra de son temps. La première de ces révolutions tient dans la place qu’occupe le couple de servants ainsi placé au coeur de l’ouvrage et dont les aspirations prévalent sur celles de leurs maîtres.

Da Ponte se charge de l’élaboration du livret en retravaillant adroitement la pièce de Beaumarchais, pourtant interdite à Vienne à cette époque. Mozart, quant à lui, présente une partition sérieuse, dépourvue d’extravagances vocales et de fioritures. L’action et le  » vrai  » écartent ainsi l’artifice et permettent à l’ouvrage – peut-être même au genre lyrique – de représenter, pour la première fois, le monde réel.

Après avoir suivi, la saison passée, les aventures du Comte Almaviva et de Rosina telles que dépeintes par Rossini dans Il Barbiere di Siviglia découvrez la suite de l’intrigue de Beaumarchais adaptée par un autre immense nom de la musique : Wolfgang Amadeus Mozart. Un tout autre style pour une partition non moins passionnante.

Opéra Buffa en 4 actes

Livret de Lorenzo DA PONTE
d’après la comédie de BEAUMARCHAIS, La Folle journée ou Le Mariage de Figaro

Nouvelle production
Direction musicale Mark SHANAHAN

Faust

Ouvrage sur la quête d’une jeunesse éternelle, Faust est probablement le mythe littéraire ayant été le plus adapté en musique. La version la plus célèbre demeure celle que Charles Gounod compose en 1859 pour le Théâtre Lyrique à Paris. À la fin du siècle, l’oeuvre aura été entendue près de 3000 fois dans la capitale française preuve de son indéniable succès public.

1859-2019 : Cette nouvelle production de Faust est l’occasion de venir célébrer les 160 ans de la partition la plus célèbre du répertoire français et dont le succès lui a permis de ne jamais quitter l’affiche des théâtre lyriques.

Ce Faust aux accents français recentre l’intrigue sur la relation impossible entre Marguerite et Faust. La première finit par tuer l’enfant illégitime né de son union avec celui qui a accepté de pactiser avec le diable pour avoir la jeunesse éternelle.
Gounod propose ici une immense fresque haletante, riche en enjeux et rebondissements. Il pare ses personnages d’airs parmi les plus connus de tout le répertoire d’opéra français. Bianca Castafiore peut en témoigner elle qui a chanté dans les albums d’Hergé le fameux  » Air des bijoux  » de Marguerite.
Opéra en 5 actes

Livret de Jules BARBIER et Michel CARRÉ
Création à Paris, Théâtre-Lyrique, le 19 mars 1859
COPRODUCTION Opéra Grand Avignon / Opéra de Marseille / Opéra de Massy / Opéra Théâtre Metz Métropole / Opéra de Nice / Opéra de Reims
Direction musicale Lawrence FOSTER
Mise en scène Nadine DUFFAUT

Les Estivales au Palais Longchamp

Les Estivales, festival annuel proposant des concerts et animations en plein air au parc du Palais Longchamp .

5 soirées au Palais du 21 au 25 juin

SOIRÉE DJ avec DJ CÉDRIC VIAN le 21 juin 2018 21h

EL CHATO le 22 juin 2018 21h

LA FOLLE HISTOIRE DU CINÉMA le 23 juin 2018 21h

JULIEN COURBET le 24 juin 2018 21h30

CONSERVATOIRE DE MUSIQUE JAZZ le 25 juin 2018 21h

Les entrées sont libres
Plateau du parc Longchamp, entée traverse Jean-Louis Pons (4e)

On Air

Live & DJ Set au soleil couchant.

Passez les soirées de vos week-ends d’été en bande ou en famille, pour flâner ou pour danser, embarquez de plein ciel sur le toit-terrasse de la Friche et profitez du coucher de soleil sur les toits de Marseille !

Prenez votre envol avec des programmateurs de tous horizons et des festivals partenaires.

Chaque vendredi et samedi de juin-juillet-août, 19h à 23h.

Cette année, nos 18 programmateurs vous font voyager au coeur des sonorités électroniques mais aussi du côté des musiques africaines, du jazz, du rock, du piano, de la danse…

LES PROGRAMMATEURS DE LA SAISON 2018 :

Festival Africa Fête Marseille, Festival Les Rencontres à l’échelle – Les Bancs Publics, Festival Le Bon Air, le Cabaret Aleatoire, La dame Noir records, L’EMBOBINEUSE THEATRE DE FORTUNE, Festival de Marseille, Festival International de Piano de La Roque d’Anthéron, Le Goethe-Institut Marseille, le KLAP Maison pour la danse, Marseille Jazz des cinq continents, Massilia Afropéa, Le MIDI Festival, le Festival MIMI, Radio Grenouille, Salsa Danse, Seconde Nature, Les Suds, à Arles.

LES NOUVEAUTÉS 2018

– L’accès gratuit accompagnée d’une médiation de 19h à 22h tous les samedis à l’exposition
 »Communautés Invisibles ” de Christophe Berdaguer et Marie Péjus à partir du 30 juin dans le Panorama et au 4e étage de la Tour

– Une carte blanche donnée par les grandes Tables de la Friche à 3 chefs pour une proposition bistronomique variée et de saison.

– Un bar à vin proposé par les grandes Tables en collaboration avec Intervins et une nouvelle carte de cocktails.

– Pour prolonger les soirées On Air, en plus du Cabaret Aléatoire, Le Chapiteau – la belle de mai et l’Embobineuse, situés à deux pas de la Friche dans le quartier de la Belle de Mai, vous accueilleront tout au long de l’été.