Les Huguenots – Giacomo Meyerbeer

Les Huguenots – Giacomo Meyerbeer - Culture Concerts - Opéras - Soirées Musique classique Art lyrique Opéra - Opéra de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Les amours impossibles entre Karine Deshayes et Enea Scala feront sans doute les choux gras de la presse musicale.
C’est que le chef-d’œuvre de Meyerbeer crée l’événement partout où il passe. Plus d’un demi-siècle que Marseille n’avait plus vu ça !

C’est l’archétype du « grand opéra » français :
entre drame intime et fresque démesurée, Les Huguenots nous renvoient au massacre de la Saint-Barthélemy.
« Celui qui ne saurait apprécier la puissance dramatique de cette œuvre ne jouit sans doute pas de ses pleines facultés », notait en son temps le grand critique Hanslick. Entre divers courants musicaux, l’écriture vocale, le sens du théâtre et les trouvailles d’orchestration qui émaillent la géniale partition influenceront jusqu’aux Berlioz, Wagner, Verdi, Tchaïkovski ou Moussorgski, qui ont tous quelque chose en eux de Meyerbeer. Et vous ?

Opéra e 5 actes

Livret de Eugène Scribe et Émile Deschamps
Création à Paris, Opéra Le Peletier, le 29 février 1836
Dernière représentation à l’Opéra de Marseille, le 7 mai 1967

Nouvelle production

Direction musicale : José Miguel Pérez-Sierra
Mise en scène : Louis Désiré
Décors et Costumes : Diego Méndez-Casariego
Lumières : Patrick Mèeüs
Avec Karine Deshayes (Valentine), Florina Ilie (Marguerite de Valois), Éléonore Pancrazzi (Urbain), Enea SCcala (Raoul de Nangis), Marc Barrard (Le Comte de Nevers), Nicolas Courjal (Marcel), François Lis (Le Comte de Saint-Bris), Kaëlig Boché (Cossé), Florent Leroux Roche (Méru), Frédéric Cornille (Thoré), Carlos Natale (Tavannes), Jean-Marie Delpas (De Retz), Alfred Bironien (Bois-Rosé), Gilen Goicoechea (Maurevert)

Orchestre et Chœur de l’Opéra de Marseille

••• Autour du spectacle
L’Opéra en Scène à l’Alcazar
Mardi 23 Mai à 17h15
Retrouvez l’équipe des Huguenots
Salle de conférence
Entrée libre (dans la limite des places disponibles)
Alcazar, Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale

La Finale Régionale PACA – Voix Nouvelles

La Finale Régionale PACA – Voix Nouvelles - Culture Concerts - Opéras - Soirées Musique classique Art lyrique Opéra - Opéra de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Dans le cadre de la 5e édition du concours Voix Nouvelles, Génération Opéra présente, vendredi 24 février à 20h à l’Opéra, la Finale Régionale PACA.

Avec le soutien du Ministère de la Culture et du Centre national de la Musique.
En collaboration avec le concours Voix des Outre-mer et le Théâtre Lyrichorégra 20 à Montréal.

Nabucco – Giuseppe Verdi

Nabucco – Giuseppe Verdi - Culture Concerts - Opéras - Soirées Musique classique Art lyrique Opéra - Opéra de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Le directeur de La Scala aura dû insister pour que Verdi accepte de s’y mettre. Bien lui en prit : ce péplum au chœur célèbre entre tous lança la carrière du compositeur urbi et orbi.

Abigaïlle n’a vraiment rien d’un cadeau.
Ni pour sa famille supposée, dont elle s’emparera un temps de la couronne, ni pour la soprano qui l’incarne, forcée à de dangereuses prouesses – la légende raconte que Giuseppina Strepponi (1815 – 1897), créatrice du rôle, y laissa sa voix. Sans faire table rase de la tradition, Nabucco repense l’opéra.
Le beau chant ne suffit plus : il faut impliquer le spectateur, le prendre à la gorge, l’accabler par la violence d’une écriture qui tend désormais vers une sorte d’arioso à l’accompagnement suggestif.
Va sans dire que personne n’en sort indemne.

Opéra en 4 actes

Livret de Temistocle Solera, d’après Nabuchodonosor, drame d’Auguste Anicet-Bourgeois et de Francis Cornu

Création à Milan, Teatro alla Scala, le 9 mars 1842
Dernière représentation à l’Opéra de Marseille, le 22 octobre 1989

Production Opéra de Saint-Étienne

Direction musicale : Paolo Arrivabeni
Mise en scène : Jean-Christophe Mast
Décors et Costumes : Jérôme Bourdin
Lumières : Pascal Noël
Chorégraphie : Laurence Fanon

Avec Csilla Boross (Abigaïlle), Marie Gautrot (Fenena), Laurence Janot (Anna), Juan Jesús Rodríguez (Nabucco), Simon Lim (Zaccaria), Jean-Pierre Furlan (Ismaël), Jérémy Duffau (Abdallo), Thomas Dear (Le Grand Prêtre)

Orchestre et Chœur de l’Opéra de Marseille

••• Autour du spectacle
L’Opéra en Scène à l’Alcazar
Mardi 21 Mars à 17h15
Retrouvez l’équipe de Nabucco
Salle de conférence
Entrée libre (dans la limite des places disponibles)
Alcazar, Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale

L’Auberge du cheval blanc – Ralph Benatzky

L’Auberge du cheval blanc – Ralph Benatzky - Culture Concerts - Opéras - Soirées Art lyrique Musique classique Opérette - Opéra de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

C’est une œuvre mieux connue du public de l’Odéon. Remise au goût des années folles par Gilles Rico, L’Auberge du cheval blanc éblouira cette fois la fin d’année de l’Opéra.

« Le Tyrol [joue] un peu pour les Allemands le rôle du Midi chez nous. Certes il n’a ni soleil ni vin :
mais de belles montagnes, avec des lacs, une population gaie et charmante, qui conserve de vieux usages et de vieux costumes, un goût inné pour la comédie, la danse et la musique», explique en 1931 le correspondant berlinois de Comoedia censé rendre compte du succès d’Im wei βen Röβl, la pièce dont nous parlons.
«Spectacle jouissif et épicurien », notait pour sa part Le Temps à propos de cette production venue de Lausanne.
Reste que Napoléon Bistagne, lui, n’est rien d’autre que marseillais !

Opérette en 2 actes

Livret de Lucien Besnard et René Dorin

Création à Berlin, Großes Schauspielhaus, le 8 novembre 1930
Dernière représentation à l’Opéra, le 3 janvier 1982

Production Opéra de Lausanne

Direction musicale : Didier Benetti
Mise en scène : Gilles Rico
Décors : Bruno De LAavenère
Costumes :Karolina Luisoni
Lumières : David Debrinay
Vidéos : Étienne Guiol
Assistant à la mise en scène et Chorégraphie : Jean-Philippe Guilois
Avec Laurence Janot (Josépha), Clémentine Bourgoin (Sylvabelle), Julie Morgane (Clara), Miss Helvetia (Kathi), Marc Barrard (Bistagne), Léo Vermot-Desroches (Léopold), Samy Camps (Florès), Fabrice Todaro (Piccolo), Guillaume Paire (Célestin)
Francis Dudziak (L’Empereur), Jean-Luc É)

Orchestre et Chœur de l’Opéra de Marseille

Carmen – Georges Bizet

Carmen – Georges Bizet - Culture Concerts - Opéras - Soirées Art lyrique Musique classique Opéra - Opéra de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Un flop ! « De la part des critiques, ce ne fut qu’un chœur pour crier haro », confirme Gustave Charpentier à propos de la première. Bizet mourra sans rien savoir du fabuleux destin de Carmen, de retour sur notre scène après dix ans d’absence.

« Carmen ! La Carmen de Mérimée !
Est-ce qu’elle n’est pas assassinée par son amant ?…
Et ce au milieu de voleurs, de bohémiennes, de cigarières !…
À l’Opéra Comique! […] Vous allez mettre notre public en fuite… c’est impossible ! »
Les craintes d’Adolphe de Leuven, alors directeur de Favart, ne semblaient pas infondées.
En 1875, il n’était pas de bon ton de montrer le meurtre d’un Don Juan au féminin sur la scène de ce théâtre familial.
Un mois après sa Périchole à l’Odéon, Héloïse Mas se mesure à la belle Andalouse.

Opéra en 4 actes

Livret de Henri Meilhac et Ludovic Halévy d’après le roman de Prosper Mérimée

Création à Paris, Opéra Comique, le 3 mars 1875
Dernière représentation à l’Opéra de Marseille, le 12 octobre 2012

Coproduction Opéra de Marseille / Théâtre du Capitole de Toulouse / Opéra de Monte-Carlo

Direction musicale : Victorien Vanoosten et Clelia Cafiero (le 26/02)
Mise en scène : Jean-Louis Grinda
Décors : Rudy Sabounghi
Costumes : Rudy Sabounghi et Françoise Raybaud Pace
Lumières : Laurent Castaingt
Chorégraphie : Eugénie Andrin
Avec Héloïse Mas (Carmen), Ludivine Gombert / Alexandra Marcellier (23 et 26/02) (Micaëla), Charlotte Despaux (Frasquita), Marie Kalinine (Mercédès), Amadi Lagha (Don José), Jean-François Lapointe (Escamillo), Jean-Gabriel Saint-Martin (Moralès), Gilen Goicoechea (Zuniga), Olivier Grand (Le Dancaïre), Marc Larcher (Le Remendado), Frank T’Hézan (Lilas Pastia)

Orchestre et Chœur de l’Opéra de Marseille
Maîtrise des Bouches-du-Rhône

Giovanna d’Arco – Giuseppe Verdi

Giovanna d’Arco – Giuseppe Verdi - Culture Concerts - Opéras - Soirées Art lyrique Musique classique Opéra - Opéra de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Il faut certes bouter les Anglais hors de France. Mais Verdi, s’appuyant sur Schiller, offre surtout un personnage en or à la soprano qui affrontera le rôle-titre de son septième ouvrage lyrique.

Le compositeur tenait Giovanna d’Arco pour « son meilleur opéra, sans exception et sans doute ».

Réponse probablement excessive à la critique qui n’en pensait pas tant, peut-être déçue par les moyens insuffisants investis par La Scala au soir de la première – bien décidé à ne plus confier aucune création à l’institution milanaise, Verdi tiendra parole.

Le livret s’arrange avec l’Histoire ? Peu importe. Les thèmes chers au musicien y sont : relation père-fille, patriotisme, etc. Avec un zeste de fantastique, deux ans avant Macbeth.

Si le public entend aussi des voix, ce sera d’abord celle, sans peur, de Yolanda Auyanet

Opéra en 3 actes et 1 prologue
Livret de Temistocle Solera d’après Die Jungfrau von Orleans de Friedrich Von Schiller
Création à Milan, Teatro alla Scala, le 15 février 1845
Première représentation à l’Opéra de Marseille

Version concertante

Direction musicale : Roberto Rizzi Brignoli
Avec Yolanda Auyanet (Giovana d’Arco), Yijie Shi (Carlo VII), Juan Jesús Rodríguez (Giacomo), Pierre-Emmanuel Roubet (Delil), Sergey Artamonov (Talbot)

Orchestre et Chœur de l’Opéra de Marseille

Elisabetta, Regina d’Inghilterra – Gioachino Rossini

Elisabetta, Regina d’Inghilterra – Gioachino Rossini - Culture Concerts - Opéras - Soirées Art lyrique Musique classique Opéra - Opéra de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Karine Deshayes en Elisabeth d’Angleterre ? « Au-delà d’une autorité vocale souveraine […], la chanteuse peut compter sur sa technique sans faille pour faire sienne l’écriture brillante du rôle », assure Forumopera.com.
Après sa conquête de Pesaro, la mezzo règnera sur Marseille.

En 1815, le jeune Rossini doit montrer à Naples de quoi sa plume est capable.
Sur un livret donné par le Teatro San Carlo, parmi les scènes les plus richement dotées d’Europe, pour Isabella Colbran, prima donna assoluta qu’il épousera plus tard, et pour deux illustres ténors auxquels il offre un véritable duel vocal, il recycle les meilleurs morceaux de certaines de ses œuvres antérieures pour ficeler une partition idéale.
« L’effet fut prodigieux », nous fait savoir Stendhal. God save the Queen !

Opéra en 2 actes
Livret de Giovanni Schmidt d’après la pièce Il paggio di Leicester (Le Page de Leicester) de Carlo FEederici, d’après le roman The Recess de Sophia Lee
Création à Naples, Teatro San Carlo, le 4 octobre 1815
Première représentation à l’Opéra de Marseille

Version concertante

Direction musicale : Roberto Rizzi Brignoli
Avec Karine Deshayes (Elisabetta), Giuliana Gianfaldoni (Matilda), Floriane Hasler (Enrico), Julien Dran (Leicester), Ruzil Gatin (Norfolk), Samy Camps (Guglielmo)

Orchestre et Chœur de l’Opéra de Marseille

Macbeth – Giuseppe Verdi

Macbeth – Giuseppe Verdi - Culture Concerts - Opéras - Soirées Art lyrique Musique classique Opéra - Opéra de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

« Le metteur en scène doit trouver la part d’humanité un peu monstrueuse des personnages en jouant de leurs doutes et de leurs contradictions », vous dira Frédéric Bélier Garcia à propos de Macbeth. Défi qu’il relève à l’opéra comme au théâtre.

L’auteur de Nabucco n’a que trente-trois ans au moment de la première de ses trois incursions chez Shakespeare – Otello et Falstaff suivront à distance. Avec la complicité des librettistes Francesco Maria Piave et Andrea Maffei pour donner leur juste poids à chaque mot, son génial opéra use d’un tout nouveau recitativo cantando et fait de la prima donna une effroyable criminelle : « le chemin du pouvoir est jonché de crimes », annonce d’emblée Lady Macbeth. Reste que la spirale infernale de l’ambition dévorante ne mène jamais qu’à la folie.

Opéra en 4 actes
Livret de Francesco Maria Piave et Andrea Maffei, d’après la tragédie de William Shakespeare

Création à Florence, Teatro della Pergola, le 14 mars 1847
Dernière représentation à Marseille, le 15 juin 2016

Coproduction Opéra de Marseille / Opéra Grand Avignon

Direction musicale : Paolo Arrivabeni
Mise en scène : Frédéric Bélier Garcia
Décors : Jacques Gabel
Costumes : Catherine et Sarah Leterrier
Lumières : Dominique Bruguière
Avec Anastasia Bartoli (Lady Macbeth), Laurence Janot (Suivante de Lady Macbeth), Dalibor Jenis (Macbeth), Jérémy Duffau (Macduff), Néstor Galvan (Malcolm), Nicolas Courjal (Banquo), Jean-Marie Delpas (Le Médecin / Une Apparition / Le Serviteur de Lady Macbeth)

Orchestre et Chœur de l’Opéra de Marseille

••• Autour du spectacle
L’Opéra en scène à l’Alcazar
Mardi 20 septembre à 17h15
Retrouvez l’équipe de Macbeth
Salle de conférence
Entrée libre (dans la limite des places disponibles)
Alcazar, Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale

Concerts en Mairie

Concerts en Mairie - Culture Concerts - Opéras - Soirées Spectacles - Cirques Art lyrique Musique du monde Jazz et blues Spectacle Concert Danse - Mairie des 4e et 5e arrondissements - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

La Mairie des 4e et 5e arrondissements de Marseille ouvre sa cour intérieure à 18h afin d’accueillir cinq concerts autour de la voix, de l’art lyrique et du chant.

• 13 juin à 18h
« Chants populaires de femmes » dirigé par Lise Massal
Les Voix du Chant

• 4 juillet à 18h
« Babelika » dirigé par Annie Maltinti
Les Voix du Chant

• 18 juillet à 18h
Prestation de l’Ensemble « Mise Babilha »
Les Voix du Chant

• 1er août à 18h
Echo poetico – Zoppa
Arts et Musique

• 22 août à 18h
Prestation de Caroline Tolla, Wim Welker et Dimë Vieira
Le Cri du Port

Carmina Burana – Orchestre, Choeurs et Ballet

Carmina Burana – Orchestre, Choeurs et Ballet - Culture Concerts - Opéras - Soirées Spectacles - Cirques Musique classique Art lyrique Concert Danse Spectacle - Le Dôme - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Événement musical et chorégraphique, France concert présente Carmina Burana, l’un des chefs d’œuvres les plus célèbres du XXe siècle.

Fondé sur un recueil de poèmes lyriques, Carmina Burana a été composé par Carl Orff entre 1935 et 1936. Présentée pour la première fois en 1937 à l’Opéra de Francfort, cette pièce magistrale fascine depuis toujours et ne laisse pas indifférent le grand public. Le mouvement le plus célèbre, « O Fortuna », repris à la fin de l’œuvre, est aujourd’hui mondialement connu.

Interprétés avec passion et puissance par les chœurs et les solistes, ces chants profanes et latins nous racontent une histoire de vie, de mort, de destin et surtout d’amour. Près de 100 artistes chantent la joie du retour du printemps et les plaisirs de l’alcool, jouent avec la roue du destin, dansent l’amour et la luxure. Cette nouvelle production s’empare avec sensualité et émotion de ce phénomène musical pour montrer que la musique, le geste et la parole sont inséparables.

Grand succès du XXe siècle joué dans le monde entier, ce spectacle original et plein de fougue ira à la rencontre du public pour une grande tournée européenne à partir de novembre 2020.

Durée de la représentation : 1h50, dont un entracte.
Ne convient pas aux enfants de moins de 6 ans.