Réalité(s) 2

Réalité(s) 2 - Culture Expositions - Rétrospectives Spectacles - Cirques Art contemporain Vidéo Art numérique Exposition Performance artistique - Couvent Levat - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Réalité[s]2 est un projet de curation porté par le collectif deletere qui met l’accent sur des œuvres dites «expérientielles» favorisant une autre relation au spectateur.

Ce projet émerge dans le paysage post-pandémique comme une expérience soucieuse de l’autre. À l’image d’un soin, le public convoqué est accueilli et guidé tout au long de sa présence sur le site des représentations.

Réalité[s]2 démarrera sous la forme d’une résidence collective de deux semaines pour les artistes impliqué·es et leurs projets tous en cours de développement dès le 9 janvier 2023. C’est à l’occasion du week-end de clôture de la Biennale des Imaginaires Numériques que le résultat sera partagé avec le public dans le cadre privilégié du Couvent Levat à Marseille.

Prosthetic Lyre – Gaëtan Parseihian (FR)

Prosthetic Lyre est une performance basée sur des dispositifs d’exploration acoustique portés par le public et dont le comportement s’inspire de l’oiseau-lyre. Chaque dispositif a la capacité d’écouter et d’imiter les sons qui l’entourent, de communiquer avec les autres dispositifs et d’imposer dans l’environnement ses propres caractéristiques vocales. La performance prend la forme d’une balade sonore en environnement urbain pour 5 participant-e-s équipé-e-s de dispositifs. Ainsi apprêté-e-s, les participant-e-s se métamorphosent en oiseaux-lyres et explorent un comportement ornithologique. Par leurs actions, ils et elles créent une œuvre sonore générative, spatialisée et immersive en espace urbain qui vise à mettre en lumière la modification de notre environnement sonore passé, présent et à venir.

Le test Sutherland – Adelin Schweitzer (FR)
Le test Sutherland se présente comme une expérience pour 10 spectateur-trice-s. L’invitation repose sur la promesse de faire l’expérience du BUD (pour Black Up Display), une prothèse polysensorielle d’occultation optique. C’est une expérience guidée par un narrateur hors-champ mais présent dans le paysage, prêt à intervenir en direct sur le groupe et à improviser le cas échéant. C’est une invitation à la dérive intérieure où ce que l’on voit laisse progressivement la place à ce que l’on ressent. À travers les odeurs, le toucher des matières et le guidage bienveillant du narrateur, le groupe va cheminer du lointain (l’espace du réel), vers le proche (l’espace de l’intime).

Transvision – Gaëtan Parseihian & Lucien Gaudion (FR)

Des réflexions menées autour des Performances Audio/Tactiles est né le projet TRANSVISION. L’expérience reste une plongée multisensorielle en lien avec le soin corporel, mais cette fois-ci les artistes orientent leurs recherches vers la proprioception, le système de l’équilibre et les illusions vestibulaires. Ils poussent plus loin la dimension multimodale de l’expérience en augmentant l’aspect tactile et vibratoire par des dispositifs techniques résonnant avec le geste humain. C’est une pièce en jauge réduite dans laquelle l’aspect intuitif et improvisé des Performances Audio/Tactiles est mis entre parenthèses pour aller vers des pièces écrites.

L’envers et son double – Projet EVA (QC)

Une pièce plongée dans une quasi-obscurité est occupée par un tableau animé : des crânes d’animaux et des globes lumineux suspendus effectuent un étrange ballet, glissant chacun à la verticale sur un fil invisible au milieu d’un nuage de brume. Des enrouleurs motorisés fixés au plafond permettent d’activer discrètement les éléments mobiles. Sous cet essaim se trouve un simple tabouret illuminé de façon à souligner sa présence dans une composition visuelle essentiellement vaporeuse. Une trame sonore enveloppante répondra au va-et-vient des objets et maintiendra une tension qui soulignera l’effet de suspension des composantes de la scène visuelle.

Proserpine – Sabrina Calvo (FR)

Proserpine est une expérience immersive de Mode. À travers un dispositif virtuel et tangible, Proserpine propose une initiation pour retrouver le fil perdu de nos liens avec le mouvement, l’éphémère et l’incarnation : le sublime dont la Mode est une quête. Proserpine s’inspire de rites de l’Antiquité grecque et se nourrit des contrastes de la mode contemporaine, entre ultra fast fashion et haute couture. Dans cette expérience composée en trois temps, nous réinventons le sens d’un défilé et de ses perspectives : on y contemple d’abord des vêtements virtuels sur un écran, avant de prendre soi même part au défilé dans un casque VR, pour disparaître enfin au coeur d’une robe immense qui nous fait retrouver la sensation du tissu réel. L’émotion esthétique et intime est au cœur du projet, la restitution sensible d’une robe divine où la technologie s’efface pour une réconciliation avec la matière.

ARTISTES
DELETERE
realites.deletere.org
deletere est un espace de recherche transmédia dédié à l’étude des enjeux artistiques générés par les nouvelles technologies. L’association accompagne, produit et diffuse des œuvres et des performances multimédia d’artistes qui questionne le public sur sa relation aux machines. deletere, c’est aujourd’hui un espace de travail mutualisé, un atelier de fabrication ouvert et une résidence d’artistes. Tout au long de l’année, l’association propose des ateliers d’initiation, des concerts et des rencontres artistiques autour des pratiques transmédia.

Avec le travail des artistes du collectif : « Prosthetic Lyre » de Gaëtan Parseihian, « Transvision » de Lucien Gaudion et Gaëtan Parseihian, « Le Test Sutherland » d’Adelin Schweitzer.

Mais aussi celui d’artistes invités : « Proserpine » de Sabrina Calvo et « L’envers et son double » du duo d’artistes Montréalais Projet EVA.

États de veille – Expostion collective

États de veille – Expostion collective - Culture Expositions - Rétrospectives Art contemporain Vidéo Art numérique Exposition - Friche Belle de Mai - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Peuplée par ceux qui veillent, noctambules, insomniaques ou travailleurs de nuit, la nuit est aussi hantée par nos machines en activité qui nous proposent un flux ininterrompu, permanent, incessant, promu par le capitalisme 24/7, analysé par Jonathan Crary comme l’idéal d’une vie sans pause, active à toute heure du jour et de la nuit.

L’exposition à la Friche la Belle de Mai nous invite dans l’odyssée de nos nuits transformées par l’arrivée électrique au sein de nos villes, phénomène accentué par cette performativité prolongeant nos corps, nos rêves et nos désirs.

Avec les œuvres de : Marjolijn Dijkman (BE-NL), Ugo Arsac (FR), Kasia Molga (UK), Ulrich Vogl (DE), Yuyan Wang (CN), Marc Buchy (FR), Dasha Ilina (RU), Claire Malrieux (FR), Romain Tardy (BE), Felix Luque Sánchez (ES-BE) – Damien Gernay (FR) – Vincent Evrad (FR), Noemi Castella (CH), Lawrence Malstaf (BE)

7 Mesures par seconde N + N Corsino

7 Mesures par seconde N + N Corsino - Culture Expositions - Rétrospectives Art contemporain Vidéo Art numérique Exposition - Friche Belle de Mai - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

7 mesures par seconde, c’est le rythme qui fournit l’intensité suffisante à notre attention pour offrir une représentation continue de la perception.

18 battements par seconde sur la peau, c’est le nombre à partir duquel on ressent une pression constante. 24 images par seconde, c’est le cinéma. Image et mouvement sont la clé de voûte des créations de n + n Corsino, chorégraphes et créateurs d’images nouvelles.

Affiner les aptitudes de nos sens, étendre le champ de nos perceptions en explorant les possibilités qu’offrent la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle, en jouant de l’infinitésimal et du vertige de la réalité augmentée, tel est l’enjeu des œuvres ciné-chorégraphiques présentées dans le cadre de la prochaine Biennale des imaginaires numériques à Marseille.

Avec deux nouvelles créations, Event by Eleven, DragonFly, une dizaine de pièces récentes, dont certaines seront visibles pour la première fois en France, 7 mesures par seconde constitue un cycle inédit à la croisée des arts vivants, des arts plastiques et des arts numériques.

Révolution V52 Digital Zone

Révolution V52 Digital Zone - Culture Expositions - Rétrospectives Art contemporain Art numérique Exposition - Digital Zone - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

RÉVOLUTION V52 c’est une invitation au voyage, c’est un tour du monde d’un an qui présente en cinquante-deux semaines, cinquante-deux artistes et cinquante-deux œuvres.

Son ambition est de proposer un panorama mondial de la création numérique visuelle.

REVOLUTION V52, c’est aussi une recherche sur la diffusion des oeuvres dématérialisées, une performance qui relie les possibilités technologiques actuelles au foisonnement de la création numérique mondiale.

Cette odyssée digitale est proposée dans l’espace public à Caen et à Marseille au travers de deux vitrines écran, diffusant sur la rue.

Une orientation qui permet au plus grand nombre de se familiariser à la création contemporaine en affirmant la place de la culture dans l’espace public.

After Party

After Party - Culture Expositions - Rétrospectives Art contemporain Vidéo Art numérique Exposition - Friche Belle de Mai - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Poursuivant le voyage du crépuscule jusqu’à l’aube, le Panorama de la Friche donne l’impression d’un décor de fête que les noctambules auraient abandonné mais où les machines continuent de fonctionner de manière autonome, étincelles d’une fête infinie.

La nuit a toujours été vue comme un espace à contrôler par le pouvoir politique, et la fête autorisée dans le cadre d’un divertissement bien limité, comme une parenthèse temporaire du travail et de la sociabilité.

Le rêve, le sensuel, le festif, modifient les équilibres jusqu’ici établis entre travail et jeu, raison et passion, abstraction et émotion, et compensent la méfiance à l’égard de l’avenir et du progrès, ainsi que le manque d’investissement dans le futur. Ici pourtant, dans les paillettes et la danse des automates-robots se niche le sentiment du factice tels les fantômes et les spectres de notre société actuelle.

Avec les œuvres de : Kris Verdonck (BE), :mentalKLINIK (TR-BE), David Helbich (BE),
Pierre Pauze (FR)

En partenariat avec Triangle – Astérides.