Les Instants Vidéo

Les Instants Vidéo - Culture Expositions - Rétrospectives Festivals - Fêtes Spectacles - Cirques Art contemporain Arts plastiques / graphiques Vidéo Exposition Festival Performance artistique - Friche Belle de Mai, Vidéodrome, lieux d'exposition éphémères, - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Le 35e Festival Les Instants Vidéo se tiendra du 21 octobre au 04 décembre 2022 à Marseille et ailleurs (l’expo se terminant le 22 janvier 2023). Les rencontres internationales auront lieu à la Friche la Belle de Mai du 9 au 12 novembre.

Fort à propos,
2022 marque un tournant dans l’histoire du Festival : pour la première fois, notre association met en acte de nouvelles formes de travail en commun et c’est un collectif artistique qui a sélectionné avec attention (parmi 3300 propositions) les œuvres qui seront accueillies et mises en valeur pour le festival :

183 œuvres issues de 42 pays, 31 installations, 147 films, 17 projections, 5 performances, et accompagnés d’humain, beaucoup d’humain !

(Se) relier,
Le festival cherche à intensifier les possibilités de rencontres, à décloisonner les univers et à rendre toujours plus accessible l’art vidéo. Ainsi, trois galeries populaires éphémères seront ouvertes à Marseille au sein de structures sociales, les programm’acteur·rice.s* (des habitant·e·s deMarseille) ouvriront le festival avec une programmation d’art vidéo qu’iels ont concoctée cette année, la flamme du Festival Images Contre Nature*(Marseille) se ravivera, la Biennale d’art vidéo /si:n/* fera étape à Marseille avec une programmation de jeunes artistes émergent·e·s de Palestine, et la WebTV Visualcontainer (Milan) diffusera l’une de nos programmations en ligne pendant un mois.

Enfin, des échappées belles transnationales nous conduiront à Gaza en Palestine, à Ispahan en Iran, à Milan en Italie et en Région Sud (Aix en Provence et Nice).

Un festival d’art vidéo,
L’art vidéo est l’enfant de la télévision. C’est un art profondément lié à une technique. Le poste de TV dans les années 60 était un appareillage complexe qui a ouvert la voie à la création électronique et aux recherches expérimentales. Les artistes plasticien.ne.s et vidéastes ne sont pas resté·e·s insensibles aux potentialités du médium, cherchant à questionner les modes de visionnement proposés aux (télé)spectateur·rice·s, permettant à l’écran un nouveau langage avec la matière télévisuelle (parasitages, incrustation électronique, etc.), ou jouant avec l’objet même, comme une sculpture. Iels ont ainsi créé une image électronique vivante, créative, expérimentale et ouverte, à l’instar d’un Jean-Christophe Averty qui défendait dès les années 1960 à la télévision française cette vision d’un futur à inventer.

85 œuvres, réalisées par 206 artistes issu(e)s de 42 pays : Afrique du Sud, Allemagne, Angleterre, Argentine, Australie, Autriche, Belgique, Biélorussie, Brésil, Canada, Chili, Chine, Corée du Sud, Croatie, Cuba, Espagne, Etats-Unis, Finlande, France, Grèce, Iran, Italie, Japon, Liban, Lithuanie, Maroc, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Palestine, Pologne, Portugal, Québec, Roumanie, Russie, Serbie, Singapour, Slovaquie, Suisse, Taïwan, Tunisie, Ukraine.

Le festival se déroule en plusieurs espaces-temps. Il y a tout d’abord les Rencontres internationales qui se déroulent à la Friche la Belle de Mai à Marseille, du 9 au 12 novembre 2022.

Avant et après ces dates, nous collaborons avec des structures partenaires pour organiser les escales du festival dans d’autres lieux de Marseille – dans la Région, mais également à l’international. L’ensemble de ces escales forment ce que nous appelons une Constellation Poétronique. Ainsi, du 21 octobre au 4 décembre 2022, nous vous proposons un itinéraire, du local à l’international, avec des projections, des expositions, et des performances.

À MARSEILLE
FRICHE LA BELLE DE MAI
41 Rue Jobin, 13003
Tour Panorama, 5ème étage
Vernissage le 10 novembre à partir de 17h30,
du 11 novembre au 22 janvier 2023
du mercredi au vendredi de 14h à 19h,
samedi et dimanche de 13h à 19h

19 installations d’artistes internationaux : Elena Cremona & Ramez Vafa (Angleterre), Meike Redeker (Allemagne), André Goldberg (Belgique), Wald (Espagne), Ruxandra Mitache, Andrei Mitache (Roumanie), Elodie Merland (France), Cyril Galmiche (France), Laurien Bachmann, Sebastian Six (Autriche), Felice Licio Esposito (Italie), Gabriela Löffel (Suisse), Genadzi Buto Biélorussie),
Sandrine Deumier (France), Gurkan Maruf Mihci (Etats-Unis), Paul Jacques Yves Guilbert (Belgique), Paul Heintz (France), IsabellaAndronos (Australie), Davor Sanvincenti (Croatie), Eve Provost Chartrand (Etats-Unis), Jenni Toikka (Finlande)

VIDEODROME 2 49 Cours Julien, 13006
du 21 octobre au 25 novembre, de 18h à 22h
1 installation : Argentino Mazzarulli (Italie)

GALERIES POPULAIRES ÉPHÉMÈRES
du 8 novembre au 25 novembre
ESPOIR PROVENCE 28 Rue Bérard, 13005
Accès réservé aux usager.e.s.
1 installation : Antonello Matarazzo (Italie)

SARA LOGISOL 54 rue de Crimée, 13003
Vernissage le 8 novembre à 16h
le lundi de 10h à 12h, du mardi au vendredi de 10h à 15h.
1 installation : Noora Geagea (Finlande)

ADPEI 18 Bd Camille Flammarion, 13001
Vernissage le 8 novembre à 17h
Lundi, mercredi et vendredi de 9h30 à 12h30 puis de 14h à 17h30.
2 installations : Daniel Locus (Belgique), Miguel Rozas Balboa
(Chili)

La Fête – Common Ground(s) – Terrain(s) d’entente

La Fête – Common Ground(s) – Terrain(s) d’entente - Culture Tous les autres évènements Expositions - Rétrospectives Et sinon… Art contemporain Arts plastiques / graphiques Exposition Rassemblement - Friche Belle de Mai - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Depuis quelques mois, un nouveau projet est en pleine éclosion à la Friche, la Galerie de la Salle des machines, un espace dédié à une programmation participative et collective.

La galerie d’exposition se réinvente pour devenir un lieu ouvert, chaleureux et rassembleur. Cet espace, véritable clé d’entrée à la Friche, se veut un lieu innovant, dans lequel il ne s’agit pas seulement d’ouvrir et d’accueillir mais aussi d’apprendre à faire ensemble.

Pour le premier évènement, c’est Board Spirit Marseille qui s’empare du lieu et propose une exposition évolutive sur la culture skate, inaugurée lors d’une grande après-midi festive.

Au programme de l’après-midi :

15H-17H | ATELIER COLLAGE :
Sans inscription, venez vous initier à l’art du collage avec Board Spirit Marseille.

17H-18H | CONCOURS DE GÂTEAUX :
Arrivez avec vos plus belles créations de 15h30 à 16h30 ! À partir de 17h, place au vote avec de nombreux lots à gagner pour les 10 premières places.
Concours gratuit et sans inscription.

19H-21H | VERNISSAGE DE L’EXPOSITION :
Board Spirit Marseille présente son exposition collective Common Ground(s) – Terrain(s) d’entente avec les artistes invité·e·s lors du skatepunk : Sergej Vutuc, Louisa Menke, Richard «French» Sayer, Alan Maag, David Martelleur, suivi d’un concert de l’artiste Cyma.

Les artistes exposé·e·s jusqu’au 29 janvier 2023 :

Richard « French » Sayer :
Richard « French » Sayer est artiste, illustrateur et directeur artistique pour l’industrie de la musique, la publicité, l’impression, la mode, l’édition et l’industrie du skateboard.

Alan Maag :
Alan Maag travaille principalement le texte et la photographie au sein d’une recherche artistique transdisciplinaire, centrée sur la culture skate. En tant que photographe, il documente la scène suisse de skate depuis une vingtaine d’années.

Louisa Menke :
Louisa Menke, photographe, est la première femme européenne à avoir une planche de skate pro model. Ses photos, bien que souvent simples dans leur sujet et leur composition, parlent avec une profondeur que seul un critique d’art peut traduire.

Sergej Vutuc :
Le travail de Sergej Vutuc consiste à observer le développement de la société moderne ; une privatisation de l’espace public et la conquête de la nature avec du béton, d’un côté, et l’envie humaine naturelle d’élargir sa conscience, d’être entre les deux, d’exister de manière ludique et de vivre à travers l’imagination, de l’autre côté. Spontanément poussé vers le « Do It Yourself », l’éthique et la culture punk au sens large, il explore, construit et échange à travers le monde.

Selva – Alexandra Duprez

Selva – Alexandra Duprez - Culture Expositions - Rétrospectives Arts plastiques / graphiques Peinture Dessin Exposition - Studio Fotokino - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

L’exposition « Selva » présentera une sélection des œuvres d’Alexandra Duprez produites ces deux dernières années, mêlant peintures de grands formats, dessins et collages.

Apparition, dissolution, métamorphose : perpétuellement en mouvement, son travail n’est soumis à aucune idée préconçue, surgissant librement de la main de l’artiste. Le paysage qui se révèle à nos yeux est composé d’une multitude de courbes, points et spirales qui ruissellent à la surface de la toile et dessinent une cartographie mentale.

Depuis ses débuts dans les années 2000, Alexandra Duprez puise son inspiration dans l’art brut, inuit et aborigène, développant une pratique intuitive, sans composition initiale ou croquis préparatoire. À base de couleurs qu’elle fabrique elle-même en ajoutant des pigments à une émulsion composée d’huile et d’eau, elle ajoute, gratte, efface et recouvre la surface du tableau, se laissant emporter par son geste tout en circonvolution, proche de la logique absurde du rêve.

Exposition phare de notre 19e édition du festival Laterna magica !
Vernissage samedi 3 décembre à 11h, en présence de l’artiste.

Celeste Rojas Mugica

Celeste Rojas Mugica - Culture Expositions - Rétrospectives Arts plastiques / graphiques Photographie Exposition - Zoème - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Inventario Iconoclasta de la Insurrección Chilena.

À rebours des représentations médiatiques et des discours politiques qui fustigent l’iconoclasme, dénonçant une volonté de destruction qui menacerait l’ordre démocratique, cette inventaire de l’artiste chilienne Celeste Rojas Mugica rend compte de la fonction critique et de la puissance créatrice des gestes iconoclastes. Entre octobre 2019 et mars 2020, le Chili a connu l’un des plus vastes mouvements sociaux de son histoire. Durant les manifestations, de nombreuses statues et monuments publics ont été l’objet de gestes iconoclastes dans tout le pays. Elle a collecté sur les réseaux sociaux des centaines de photographies prises par les manifestant-e-s, qui donnent à voir l’ampleur et la diversité des interventions sur la statuaire publique. Les images ont été retravaillées et réunies dans une archive visuelle en ligne.

Celeste Rojas Mugica née en 1987, Santiago, Chili est une artiste visuelle, photographe et cinéaste.

La paille des astres

La paille des astres - Culture Expositions - Rétrospectives Art contemporain Arts plastiques / graphiques Exposition - Galerie Château de Servières - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

La pailles des astres propose une plongée rétrospective dans le travail d’une décennie de dessin de Jean Bedez. Les oeuvres présentées ici téléscopent des époques hétérogènes pour mettre en récit le devenir de nos sociétés, les effets du temps et des guerres.

Sur un mode épiphanique, il nous dévoile à travers ces séries une allégorie de la condition humaine violente et tragique cernée par les fléaux, mais où se révèle la lumière, promesse de transcendance au coeur même des catastrophes.

Galerie Suzanne Tarasieve – Paris

Clément Fourment – Odyssée

Clément Fourment – Odyssée - Culture Expositions - Rétrospectives Art contemporain Arts plastiques / graphiques Exposition - Galerie Château de Servières - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Dans le cadre de la Saison du Dessin initiée par PAREIDOLIE, le Salon International du Dessin Contemporain.

Restitution de résidence dans le cadre de la Saison du Dessin Nord / Sud et des résidences croisées Amiens/Marseille.

Vernissage le vendredi 28 octobre 2022 à 18h
En partenariat avec le FRAC Picardie, le centre culturel Léo Lagrange et Amiens Métropole.

Clément Fourment
Artiste plasticien né en 1992 dans l’Oise (60).

Dans sa démarche, le dessin lui sert de leitmotiv à tout un travail imagé. Riche d’une expérimentation perpétuelle, dessins, peintures, sculptures et gravures se côtoient pour former un univers fantastique. Chaque dessin permet d’en engendrer un nouveau et c’est ainsi tout un chemin graphique qui se dessine devant les yeux de l’artiste.

Au cours de sa résidence au Château de Servières, Clément Fourment travaille dans l’espace d’exposition une «odyssée graphique».
Du trésor à la relique, en passant par le héros ou la péripétie, tous ces marqueurs viennent nourrir les intentions de l’artiste : celles de créer une mythologie contemporaine. Cette nouvelle odyssée résonne et trouve tout son sens dans la cité phocéenne, carrefour historique des civilisations.

Marseille, la belle re-belle !

Marseille la belle re-belle ! - Culture Expositions - Rétrospectives Arts plastiques / graphiques Historique Sciences humaines et sociales Exposition - Préau des Accoules - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Les artistes marseillais donnent à travers leurs œuvres, une dimension documentaire de la ville. Des créations artistiques qui sont un témoignage des lieux et de la vie des marseillais. Des artistes de renom qui de par leur talent et leur implication, en ont fait une ville de mouvements d’arts reconnus.

« Nous sommes à Marseille, en ce bouillonnant, étourdissant, éblouissant et tant aimable Marseille qui me grise et que je ne me consolerai jamais d’avoir découvert si tard… » Nadar

Marseille, terre de lumière, empire du soleil!
Le soleil, la mer azur, la lumière implacable, les couleurs éclatantes, les chemins caillouteux, les garrigues, les oliviers, les cyprès… De cette diversité naît une image typique, celle d’une ville aux multiples facettes, solaire, dominée par l’omniprésence de la lumière. Cette nature à la caractéristique si singulière qui inspire tant les artistes.

Marseille ville populaire !
En immortalisant des scènes de vie quotidienne, des rencontres aux cafés, des marchés aux poissons, des marchés aux fleurs, des vieux quartiers de la ville… les artistes marseillais sont les témoins d’une ville populaire et colorée. Ces scènes humanistes rejettent l’image des grandes villes dans ce qu’elles comportent d’anonymat, d’indifférence, et d’invisibilité. Marseille c’est aussi le commerce maritime, un port de transit d’hommes aux destins variés, où se croisent marins en escale, voyageurs et immigrés. Marseille porte de l’Orient, dynamique, cosmopolite, et hétéroclite où se mêlent senteurs exotiques, histoires de marins et mythes en tout genre.

Marseille esprit rebelle !
Des artistes marseillais affirment leur côté rebelle, dans leur manière de concevoir l’art. Choisissant une technique de non-intervention, des artistes se mettent en position de rupture complète avec la sculpture traditionnelle.

Dans cet espace de grande qualité architecturale qu’est le Préau des Accoules, nous invitons les petits et les grands à venir découvrir cette nouvelle exposition. Grâce à notre pédagogie spécifique et ludique les enfants pourront comprendre l’histoire de leur ville à travers des œuvres issues des collections des Musées de Marseille.

Pour enfants à partir de 5 ans

Pour les individuels : accueil les mercredis et samedis à 14h.
Pendant les vacances scolaires, accueil les mardis, mercredis, jeudis, vendredis, samedis à 14h.
Sur réservation, dans la limite des places disponibles, par téléphone.

Centres de loisirs : accueil les mercredis matin à 10h.
Pendant les vacances scolaires, accueil les mardis, mercredis, jeudis, vendredis matin à 10h.
Sur réservation, par téléphone.

Contact :
Tél : 04 13 94 83 85
Mail : resa-preaudesaccoules@marseille.fr

Livre ouvert, école ouverte

Livre ouvert, école ouverte - Culture Expositions - Rétrospectives Arts plastiques / graphiques Littérature Sciences humaines et sociales Exposition - Bibliothèque Alcazar BMVR - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Artiste, enfants et enseignants, qu’est-ce qu’on fait ensemble ?

> Alcazar, sur la paroi vitrée de l’espace d’exposition au 1er étage et dans les coursives qui mènent au département jeunesse

Noémie Privat expérimente depuis de nombreuses années différents processus de création associés aux livres jeunesse, dans le but d’inscrire le dessin et la lecture au coeur de l’école. Elle s’intéresse aux inventions pédagogiques, à l’émancipation des enfants par la pratique et l’expérience.

Elle est autant artiste qu’artisane, elle a cofondé en 2017 à Marseille l’atelier Altiplano*, dédié à l’imprimerie et à l’estampe. Altiplano* est aussi une association d’artistes, qui accueille chaque année un auteur illustrateur pour la création d’un livre dédié à la jeunesse.
Enfin, Altiplano est situé à la Belle de mai et fait parti d’un réseau
militant dédié à l’accès au livre et à la lecture. C’est par l’intermédiaire du dispositif des Cités éducatives, que Noémie Privat a écrit un projet adressé à l ‘école Saint Charles.2, un projet d’apprentissages indisciplinés pour débattre avec des enfants à partir des images et des idées.

L’exposition « livre ouvert, école ouverte » rendra compte de cette expérience, questionnera la relation de l’artiste à l’institution scolaire, Noémie Privat tient à partager son expérience en matière d’éducation artistique,
L’exposition mélangera une copieuse iconographie dédiée au dessin d’enfants et au dessin d’artistes. Un projet imaginé par Noémie Privat avec la collaboration de Sophie Decoux pour le design graphique, et la participation de Nina
Medioni pour un ensemble de photographies sur l’école.

L’objet d’une rencontre

L’objet d’une rencontre - Culture Expositions - Rétrospectives Artisanat Arts plastiques / graphiques Design Historique Exposition - Musée d'Histoire de Marseille / Voie historique - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Les Musées de Marseille poursuivent leur engagement d’une action culturelle en faveur des designers et des artisans d’art et s’associent à la Chambre de métiers et de l’artisanat de région PACA et à Marseille Design Méditerranée pour organiser un projet commun d’exposition alliant design et artisanat.

Savoir-faire, entre tradition et création contemporaine, le design et l’artisanat ont une partie de leur histoire commune, aujourd’hui réactivée par de nombreux créateurs qui mettent l’accent sur la qualité des matériaux et leur mise en œuvre, ainsi que sur l’ancrage territorial de certaines techniques ou caractéristiques. De l’idée au geste, design et artisanat interrogent la transmission des savoir-faire, de la créativité et des formes.

Cette exposition mettra en lumière le fruit d’une alliance des pratiques nées d’une fertilisation croisée entre designers et artisans. En résonance à « Objets migrateurs », exposition présentée au Centre de la Vieille Charité, « L’Objet d’une rencontre » présentera les œuvres nées de la collaboration de vingt binômes designer-artisan sur le thème de la transmission culturelle par la migration des objets, sous l’angle de l’influence esthétique et des usages, de la diversité et des
échanges entre les cultures.

Inscrite dans le parcours permanent du Musée d’Histoire de Marseille, « L’Objet d’une rencontre » fera écho aux collections de cet établissement, constitutives pour une large part d’un patrimoine de l’ailleurs. Un ailleurs lointain dans le temps et l’espace, aujourd’hui fondement de notre culture commune.
Designers et artisans vont à la rencontre des collections du MHM pour une exposition inédite d’œuvres à 4 mains qui reflèteront diversité de métiers, de matières et domaines d’expression.

Exposition co-produite par les Musées de Marseille, la Chambre de métiers et de l’artisanat de région PACA et Marseille Design Méditerranée.

► Afin d’être certain(e) de pouvoir bénéficier de la visite complète de toutes nos salles d’exposition, nous vous invitons à contacter le Musée avant votre visite.

► Toutes les visites et activités autour de l’exposition sont disponibles sur le site musees.marseille.fr

Collections permanentes – Musée des Arts décoratifs, de la Faïence et de la Mode

Collections permanentes – Musée des Arts décoratifs, de la Faïence et de la Mode - Culture Expositions - Rétrospectives Architecture Décoration Arts plastiques / graphiques Mode Exposition - Musée des Arts décoratifs, de la Faïence et de la Mode - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Dédié aux arts décoratifs, le musée présente dans les espaces du château Borély, une sélection de 2500 oeuvres : mobilier, céramiques, verres, tapisseries, objets d’art, objets exotiques rares, design et collections de mode, du XVIIIe siècle à nos jours.

Le visiteur découvrira des oeuvres mises en scène dans des « periods room » et des salles thématiques : superbes collections de faïence du XVIIIe siècle (des manufactures de Marseille et de Moustiers, entre autres) et du XIXe siècle (importante collection de céramiques de Théodore Deck,) grands ensembles décoratifs du peintre Louis Chaix, tentures de cuirs, papier-peint panoramique de la célèbre manufacture Zuber, suites de toiles peintes de Philippe Rey.

Le département Mode permet, selon l’actualité du musée, d’admirer les créations de Madeleine Vionnet, Pierre Balmain, Christian Dior, Yves Saint-Laurent, Elisabeth de Senneville, etc mais également de créateurs contemporains . Les présentations sont régulièrement renouvelées.

Des oeuvres de designers actuels, spécialement créées pour le musée, dont le lustre du grand vestibule réalisé par le designer Mathieu Lehanneur, les miroirs d’Hubert Legall ou les tapisseries de Laurence Aegerter, s’insèrent dans le parcours.

► Afin d’être certain(e) de pouvoir bénéficier de la visite complète de toutes nos salles d’exposition, nous vous invitons à contacter le Musée avant votre visite

► Toutes les visites et activités autour de l’exposition sont disponibles sur le site musees.marseille.fr