Les Instants Vidéo : « Mort la vie te guette »

Les Instants Vidéo : « Mort la vie te guette » - Culture Expositions - Rétrospectives Audiovisuel - photographie - numérique Cinéma - documentaire Exposition temporaire - Friche Belle de Mai - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Pour sa 33e édition, le festival les Instants Vidéo présente une exposition d’installations vidéos où les artistes renversent la table de la fatalité.

En 1965, l’artiste surréaliste Jean Benoît déambulait vêtu d’un costume de nécrophile sur le dos duquel se lisait Mort, la vie te guette ! Aujourd’hui plus que jamais, l’humanité est sommée de tempérer ses ardeurs car le pire la menace (chômage, réchauffement climatique, attentats, virus…).

17 installations vidéo pour prendre en mains nos désirs et nos libertés de Laurie Joly (France), Khaled Jarrar (Palestine), Nicolas Clauss (France), Jose Cruzio (Portugal), Jean-Paul Fargier (France), Alain Bourges (France), Liliana Colombo (Italie / GB), Théo Chikhi (France), François Vogel (France), Leïla Bergougnoux & Magali Benvenuti (France), Susan Silas (Hongrie – USA), Peachey & Mosig (Australie), Carolin Koss (Allemagne / Finlande), Van Mc Elwee (USA), Dragana Žarevac (Serbie), Saara Ekström (Finlande) + programmation « Hommage à Alessandro Amaducci » (Festival Over the Real, Italie).

Parcours permanents à la Buzine – La Cité du cinéma

Parcours permanents à la Buzine – La Cité du cinéma - Culture Expositions - Rétrospectives Cinéma - documentaire Histoire Expostion permanente - La Buzine Maison des Cinématographies de la Méditerranée - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

L’espace exposition permanente présente une palette plus large et plus variée d’animations.

# LE PARCOURS SCÉNOGRAPHIQUE
Maison des cinématographies de la Méditerranée, le Château de la Buzine présente « La Cité du cinéma ». Ce parcours scénographique invite à un voyage en neuf étapes dans le temps depuis l’origine du VIIe art jusqu’au triomphe du numérique. La porte des étoiles… du cinéma s’ouvre et l’on avance au fil des évolutions techniques, des différents genres de film, des auteurs et des acteurs, dans des ambiances sonores et visuelles différentes pour atteindre le Hall of fame, boulevard mythique des stars.

• L’hologramme
Quoi de plus magique que le cinéma qui donne à voir et fait même parler, grâce à l’hologramme, une image virtuelle en relief pour embarquer le visiteur dans le voyage ? Rien n’existe et tout semble réel.

• La genèse du cinéma
1895, les frères Lumière présentent le cinématographe. Effrayés, les premiers spectateurs croiront que le train entrant en gare de La Ciotat va leur rouler dessus. Tout de suite, la magie de l’image animée était visible à l’écran. La suite ne fut qu’une suite sans fin d’améliorations.

• Trucages
Les pionniers du cinéma avaient déjà tout inventé pour abuser les sens du spectateur en lui faisant croire à des situations périlleuses qui ne l’étaient pas du tout sur le plateau de tournage. Art du trucage, le cinéma juxtapose les images différentes, filme à l’horizontale des actions qui paraîtront se dérouler à la verticale. Il nous trompe, on le sait mais on en redemande !

• Suspense
D’abord stupéfiant, puisqu’il faisait bouger des images depuis toujours inanimées, le cinéma a tout de suite compris quel pouvoir il exerçait sur les salles obscures en faisant rire, pleurer, frémir ou tenir en haleine le public. Tout peut donc arriver, et même qu’un monstre surgisse du miroir !

• Science-Fiction
Méliès, déjà, avait filmé le voyage dans la Lune. Ses successeurs ont développé, perfectionné et magnifié la technologie pour soulager le spectateur de la pesanteur et l’emmener très loin dans les étoiles ou dans le temps, ou l’exposer à des invasions d’extra-terrestres.

• Western
C’était l’histoire de l’Amérique, c’est devenu celle du monde avec ses grands espaces, ses épopées et sa mythologie. Le western contient et raconte toutes les aventures humaines possibles.

• L’animation
Le dessin animé accompagne et entretient l’enfance. Art à part entière, il réussit grâce au talent des créateurs à toucher tous les publics à des niveaux d’émotion et de compréhension différents et complémentaires.

•L’amour au cinéma
Amour au cinéma, amour du cinéma : les deux se mêlent dans la scène culte de  » Cinéma Paradiso  » pour des baisers sans fin. On peut verser une larme dans le noir, c’est permis et ça fait du bien…

• Hollywood boulevard
Pour service rendu au rêve, à l’émotion, au rire et au plaisir des spectateurs, le cinéma célèbre et récompense avec des trophées très convoités, ses créateurs et ses acteurs, jusqu’à les faire entrer dans la légende en écrivant leurs noms sur le trottoir.

• Full immersion 360°
Un voyage immersif extraordinaire…
Plongez à 20 000 lieux sous les mers, promenez-vous en forêts parmi les avatars dans le Jurassic park, envolez-vous dans la galaxie et le cosmos à travers la guerre des étoiles, explorez les capitales du monde : Paris, Tokyo, Shanghai, New York, Dubaï, version futuriste…
Une expérience hors du commun…
(En soirée, réveillez vos sens pour y mêler le goût avec des « diners du futur » … Un voyage gastronomique au gré des différents univers. *)
*Sur réservation uniquement.

# LA BIBLIOTHÈQUE/ MÉDIATHÈQUE
La partie bibliothèque/médiathèque, au 1er étage, va elle aussi être repensée de manière à disposer d’un accueil du public, d’un espace multimédia intéractif, de modules de travail couplés aux rayonnages, et d’un espace dédié aux plus jeunes.

# DE L’AUTRE CÔTÉ DU TEMPS… LA BUZINE DE 1901 À 1920
Au 1er étage, retour dans l’histoire du début du siècle dernier, avec une exposition de photographies sur le Château de La Buzine tel qu’il était à l’époque ou les Pagnol traversaient le parc…
Un travail de mémoire réalisé avec la famille Bedel-Pallez.

# AUTOUR DE MARCEL PAGNOL
Au 2e étage, la partie consacrée à la vie et à l’oeuvre de Marcel Pagnol changera d’aspect et d’usage. Une reconstitution d’une salle de classe d’époque, avec pupitres en bois, estrade, tableau noir et cartes murales accueillera scolaires et groupes pour se mesurer aux textes de Pagnol.

Le visiteur sera ainsi plongé dans le souvenir et l’oeuvre du maitre des lieux !

Archive Invisible #8 – Cinémathèque de Tanger

Archive Invisible #8 – Cinémathèque de Tanger - Culture Expositions - Rétrospectives Arts et Beaux-arts Cinéma - documentaire Exposition temporaire - Le Tiers QG - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Pour l’Archive Invisible #8 la Cinémathèque de Tanger collabore avec l’association Film Flamme – Polygone Etoilé.

Film flamme est une association de cinéastes et d’artistes créée en 1996 à Marseille. En 2001, le collectif crée le Polygone Etoilé, une salle de cinéma située dans le quartier de la Joliette (Marseille 2e). Depuis ses débuts, le collectif développe des ateliers de création et considère le cinéma comme un geste de partage entre un auteur, une équipe et un public. La Cinémathèque de Tanger est un centre de conservation et de diffusion cinématographique situé au coeur de Tanger au Maroc. Elle est, depuis sa création, un lieu d’ouverture et de rencontres, une plateforme d’échanges favorisant l’interculturalité et diffusant les productions marocaines et internationale.

Mémoires d’un agent secret… les collections James Bond !

Mémoires d’un agent secret… les collections James Bond ! - Culture Expositions - Rétrospectives Cinéma - documentaire Exposition temporaire - La Buzine Maison des Cinématographies de la Méditerranée - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

His name is Bond, James Bond.

Créé au début des années 50, en pleine Guerre froide, James Bond a survécu à son « père », Ian Fleming, et il poursuit en 2020 une extraordinaire carrière internationale grâce au cinéma qui a fait de lui une star planétaire en l’adaptant au fur et à mesure à l’époque. Véritable mythe, qui mêle aventure, exotisme, action, charme, violence, gadgets et humour, James Bond fait l’objet d’un véritable culte universel.

Le Club James Bond France est la plus ancienne et la plus active des associations de fans existant au monde ! Ce club très actif est un partenaire de choix pour l’exposition « Mémoire d’un agent secret » avec laquelle le Château de la Buzine poursuit ses évocations des icônes de la culture populaire.

Afin d’en faire un événement digne du personnage, il a été fait appel aux « collections James Bond » réunies par des passionnés qui, partout dans le monde, s’arrachent les pièces originales. La plupart des costumes, accessoires et objets présentés viennent des États-Unis. Ils ont généralement été utilisés pendant le tournage des films, et ils complètent une sélection de photos, affiches et lithographies, de manière à plonger le visiteur en immersion dans l’univers 007, au milieu des stars et des visages, des voitures, des montres, des ambiances, des gadgets. Chaque objet, chaque image sollicite ainsi la mémoire du lecteur et du spectateur.

Les Instants Vidéo

Les Instants Vidéo - Culture Festivals - Fêtes Expositions - Rétrospectives Audiovisuel - photographie - numérique Cinéma - documentaire Performance - Installation Festival Exposition temporaire - Friche Belle de MaiDeux galeries populaires éphémères - Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Le Festival international Les Instants Vidéo
Performances et programmations internationales

Depuis 1988, le festival international Les Instants Vidéo est une manifestation dédiée aux arts vidéo, numériques et poétiques (monobandes, installations, performances, multi-médias…). Il se déroule à Marseille Friche la Belle de Mai en novembre, et avant et après ces dates, nous collaborons avec des structures partenaires pour organiser les escales du festival dans d’autres lieux de Marseille, dans la Région… et à l’étranger. L’ensemble de ces escales forment ce que nous appelons une constellation poétronique. Il n’y a pas de concours, les entrées sont libres et gratuites, tout comme l’appel à participation ouvert chaque année entre janvier et juin.

Le festival se veut un laboratoire où se côtoient artistes et oeuvres de réputation internationale et des travaux encore fragiles, en gestation, délicats.

L’édition 2020 :

Cette année, plus de 20 installations sont présentées à Marseille, à la Friche la Belle de Mai, un espace de 600 m2 dédié à l’art contemporain, et dans deux galeries populaires éphémères, l’ADPEI et le SARA Logissol qui travaillent toutes les deux dans le champs du social.

Ce qui nous a réunit il y a quelques années avec l’ADPEI et le SARA Logissol, c’est une volonté de sortir de l’entre-soi, de briser les frontières, en nous ouvrant à un partenariat de la relation humaine, de la rencontre, du partage.

Ce que nous recherchons c’est de permettre à l’art d’exister dans nos vies, là où nous travaillons, où nous habitons, où nous affirmons notre existence. L’art devient alors un territoire où il est possible d’habiter le monde et soi-même activement. Il est un espace où des rencontres peuvent s’effectuer, un espace pour recevoir, pour entendre d’autres conceptions sensibles et intelligentes du monde.

► ADPEI
18 bd Flammarion – 1er
du 13 au 27 novembre 2020
Installation, du lundi au vendredi de 14h à 17h :

L’autre rive / François Vogel (France)
Un homme sur une embarcation entreprend de traverser la rivière. Au fur et à mesure de sa lente progression, le spectateur peut observer l’image qui se décompose puis se recompose. L’homme semble toujours s’approcher de l’autre rive sans jamais l’atteindre.

► SARA Logisol
33 Rue Sénac – 1er
du 13 au 27 novembre 2020

Dancing Painting (2019) / Dasha Lyubimova (Kazakhstan)
Mon projet est d’observer quelques célèbres tableaux de Maitres depuis l’intérieur du cadre, en me rapprochant de l’humain qu’ils contiennent. J’ai essayé de faire connaissance avec les personnages, d’imaginer leurs histoires, parfois drôles, ordinaires ou cruciales, parfois soulevant quelques questions un tant soit peu philosophiques. Je suis certaine que chaque spectateur.rice trouvera dans ces tableaux une partie de lui/elle-même. Ces vidéo s’inscrivent dans un projet que j’ai nommé  » le langage de la danse « .

► Friche la Belle de Mai Tour 5e étage – 41 rue Jobin – 3e
du 12 novembre 2020 au 3 Janvier 2021

En 1965, l’artiste surréaliste Jean Benoît déambulait vêtu d’un costume de nécrophile sur le dos duquel se lisait Mort, la vie te guette ! Aujourd’hui plus que jamais, l’humanité est sommée de tempérer ses ardeurs car le pire la menace (chômage, réchauffement climatique, attentats, virus…). Les artistes renversent la table de la fatalité. 17 installations vidéo pour prendre en mains nos désirs et nos libertés.

XVIe Rencontres Tambor y Canto – Cuba

XVIe Rencontres Tambor y Canto – Cuba - Culture Festivals - Fêtes Projections Expositions - Rétrospectives Concerts - Opéras - Soirées Musique du monde Cinéma - documentaire Festival Projection Concert Exposition temporaire - Cité de la Musique de Marseille - L'Auditorium, Médiathèque - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

La seizième édition des Rencontres nous emmènera à Cuba.

Comme à chaque nouveau voyage dans l’île des tambours batas et de la rumba, la découverte est au rendez-vous. Une relecture avisée, moderne et créative de la tradition ancestrale.

Depuis 2005, Picante organise un événement culturel pluridisciplinaire : Les Rencontres Tambor y Canto.
Centré autour de la présence d’artistes porteurs de la tradition d’un pays, et en particulier autour des chants et des rythmes traditionnels, cet événement annuel regroupe sur une semaine des concerts, des ateliers de pratique amateur, des conférences musicalisées, des projections de documentaires, et des expositions de peintures et de photographies. L’objectif de ces rencontres est de mettre en avant la richesse des musiques traditionnelles, pays par pays : Cuba, Venezuela, Colombie, Brésil, Pérou, Argentine, Uruguay.

A NOTER
EL PAQUETE, exposition du 7 au 29 novembre
L’atelier Bacane est un collectif de recherche (séri)graphique. L’exposition El Paquete est née d’un voyage à Cuba qui dévoile une pratique détournée des usages classiques de la sérigraphie en l’amenant au sein des différents contextes de collectivité qu’offre l’espace public.
Vernissage jeudi 7 novembre à 18h30