Van Gogh et le Japon – Exposition sur grand écran

« J’envie les Japonais », écrivait Van Gogh à son frère, Théo. Grâce à l’exposition sur laquelle est basé ce film, « Van Gogh et le Japon », au musée Van Gogh d’Amsterdam, on comprend pourquoi.

Bien que Vincent Van Gogh n’ait jamais visité le Japon, il reste le pays qui a eu le plus d’influence sur lui et son oeuvre. En se rendant dans les galeries d’art japonais à Paris et en créant sa propre image du Japon après des recherches approfondies, des collections d’estampes et de longues discussions avec d’autres artistes, la découverte des oeuvres japonaises entraîna la carrière de Van Gogh dans une nouvelle direction très excitante.

EXPOSITIONS SUR GRAND ÉCRAN

Titre original : « Van Gogh & Japan »
Réalisé par David Bickerstaff
(durée 1h27)

Rembrandt – Exposition sur grand écran

Chaque exposition de Rembrandt est attendue avec impatience. Celle proposée par la National Gallery de Londres et le Rijksmuseum d’Amsterdam il y a quelques années met l’accent sur les dernières années de la vie de l’artiste et est jusque là la plus grande et la plus complexe exposition proposée depuis de nombreuses années.

EXPOSITIONS SUR GRAND ÉCRAN

Titre original : « Rembrandt from the National Gallery, London and Rijkmuseum, Amsterdam »
Réalisé par Kat Mansoor
(durée 1h25)

Le jeune Picasso – Exposition sur grand écran

Pablo Picasso est l’un des plus grands artistes au monde, et jusqu’à sa mort en 1973, il était le plus prolifique. Comment tout a commencé ? Comment s’est construit Picasso ?

Après avoir été trop longtemps ignorées, il est temps de se concentrer sur les jeunes années de l’artiste, son éducation et les leçons qui lui ont permis d’accomplir l’extraordinaire. Trois villes ont joué un rôle-clé : Malaga, Barcelone et Paris.
« Young Picasso » les traverse et explore leur influence sur l’artiste, en analysant des oeuvres spécifiques de ses débuts.

EXPOSITIONS SUR GRAND ÉCRAN

Titre original : « Young Picasso »
Réalisé par Phil Grabsky
(durée 1h25)

Et Bardot créa le mythe

Dans la France et le monde de 1956, le film « Et Dieu créa la femme » et sa jeune interprète féminine ont produit l’effet d’une bombe.

Bientôt superstar planétaire, admirée, adulée, imitée, convoitée, mais également décriée, jalousée et diabolisée, l’ex-starlette Brigitte Bardot a fait sien le mot de Jean Cocteau en vivant comme personne sans être comme tout le monde. Outre qu’elle a changé les canons de la beauté, imposé son look aux créateurs de mode, B.B. a incarné la femme libérée qui n’acceptait aucune contrainte et aucune concession.

Riche de documents, objets et accessoires rares, une exposition qui fera date !

Nos forêts intérieures #7

Le projet Nos forêts Intérieures sèmera ses forêts pour une dernière saison.

Depuis l’automne 2015, la metteure en scène Céline Schnepf, en compagnie d’artistes complices et de l’équipe du Merlan travaillent ensemble à la mise en oeuvre du projet Nos Forêts Intérieures. Construit autour de l’imaginaire de la forêt, ce projet s’adresse aux plus petits des spectateurs mais également aux adultes qui les accompagnent : parents, grands-parents, mais aussi personnel des crèches, professionnels de la petite enfance, enseignants, associations… Il est co-construit à chaque fois avec divers partenaires et trouve ainsi toute sa résonance et sa pertinence dans cette inscription territoriale.

Chaque année, ce projet transforme et poétise des lieux pour un temps fort avec au centre de chacun d’entre eux, une création théâtrale destinée à la toute petite enfance. Cette saison vous pourrez découvrir Far West en novembre.

Autour de ces spectacles : une exposition de  » boîte à forêt « , des artistes invités, des ateliers artistiques, des espaces de contemplation, des transformations de l’espace et d’autres surprises encore.

31e Festival Les Instants Vidéo

Marseille (et sa région) est notre terre d’ancrage, notre terrain t’atterrissage pour accueillir le monde et notre piste d’envol pour rencontrer les ailleurs.

Itinéraire local et international : des expositions, des projections, des performances, des rencontres, des concerts, des débats et des ébats et un opéra en 3 actes et 3 jours.
Vous pourrez voir 244 oeuvres (210 monobandes, 26 installations, 5 performances, 1 concert,1 opéra) réalisées par 190 artistes issu(e)s de 46 pays : Afrique du Sud, Allemagne, Argentine, Bangladesh, Belgique, Brésil, Burundi, Canada, Chili, Chine, Colombie, Corée du Sud, Croatie, Cuba, Egypte, Emirats Arabes Unis, Espagne, Finlande, France, Grande-Bretagne, Grèce, Inde, Irak, Iran, Italie, Kurdistan irakien, Liban, Maroc, Mexique, Pakistan, Palestine, Philippines, Pologne, Portugal, Roumanie, Sénégal, Singapore, Slovénie, Suède, Suisse, Syrie, Taïwan, Tunisie, Turquie, Togo, USA.

# Marseille
AAJT – Mercredi 7 novembre. Discussion / Projection (15h30 – 17h30) / Installation (17h30)
SARA – Jeudi 8 novembre. Installation / Performance poétique. (16h – 17h)
ADPEI – Jeudi 8 novembre. Discussion (14h – 15h30) / Projection / Performance poétique (17h30)
Friche la Belle de Mai – Projections, performances, concert et opéra du 9 au 11 novembre. Exposition du 9 novembre au 2 décembre.
La Machine pneumatique – Projection et performance vendredi 16 novembre à 19h. Exposition du 9 au 2 décembre.
Vidéodrome 2 – Mardi 20 novembre. Programmations (18h30 et 20h30)
Marseille Tours Détours / Canebière (28 octobre) / Friche (9 novembre) / Cada 10e
Art-Cade (Galerie des Bains douches / Vitrine) – Exposition du 9 novembre au 2 décembre

# Autour de Marseille (Puyricard / Aix-en-Provence)
Puyricard (salle des Fêtes) – Samedi 13 octobre à 17h Projection / Discussion
Aix-en-Provence (Ecole Supérieure d’Art) – Mercredi 14 novembre à 18h. Projection / Discussion

Un festival soutenu par la Ville de Marseille, le Conseil Départemental (13), le Conseil Régional SUD et la DRAC et la Friche la Belle de Mai.

Parcours permanents à la Buzine

Des réaménagements d’espaces vont être engagés au château de la Buzine qui se transforme, se modernise, accroît ses capacités d’accueil et renouvelle ses équipements afin de répondre toujours mieux aux souhaits et aux demandes du public.
Il présentera ainsi une palette plus large et plus variée d’animations.

# LE PARCOURS SCÉNOGRAPHIQUE
Le changement le plus important concerne le parcours scénographique aménagé dans les anciennes caves du château. Toute la scénographie va être renouvelée, toujours sur le thème du cinéma, qui reste au coeur de l’activité, mais avec la technologie la plus actuelle sur 360 mètres carrés. Pour les visiteurs, ce sera un  » voyage  » au coeur de la “cité du cinéma” dont ils se souviendront…

# LA BIBLIOTHÈQUE/ MÉDIATHÈQUE
La partie bibliothèque/médiathèque, au 1er étage, va elle aussi être repensée de manière à disposer d’un accueil du public, d’un espace multimédia intéractif, de modules de travail couplés aux rayonnages, et d’un espace dédié aux plus jeunes.

# AUTOUR DE MARCEL PAGNOL
Au 2e étage, la partie consacrée à la vie et à l’oeuvre de Marcel Pagnol changera d’aspect et d’usage. Une reconstitution d’une salle de classe d’époque, avec pupitres en bois, estrade, tableau noir et cartes murales accueillera scolaires et groupes pour se mesurer aux textes de Pagnol.

Le visiteur sera ainsi plongé dans le souvenir et l’oeuvre du maitre des lieux !

Biennale des écritures du réel

À l’initiative du Théâtre La Cité à Marseille, en collaboration avec de nombreux partenaires à Marseille, Aix-en-Provence, Avignon et Cavaillon.

Du théâtre, du cinéma, de la musique, de la danse, des lectures, des conférences et des tables rondes.

UNE OUVERTURE SOUS LE SIGNE DE LA TENDRESSE
Invitation de la metteure en scène belge Frédérique Lecomte pour un happening avec Les super-héros de la cohésion sociale ! suivi de la projection d’un film sur son travail avec des enfants victimes de guerre Congo Paradiso. Théâtre de bistrot, concert et bal également au programme.

QUATRE FILS A SUIVRE
Continent jeunesse Auteurs face au réel Dans le vif du sujet Europe, quel théâtre

UN BON MOMENT
Balades, Récit de Suzanne Dalecky écrit et lu par Till Roeskens dans les jardins de la Gare Franche, suivi d’un repas aux herbes sauvages et d’un concert.

L’EXPERIENCE GATTI
Un hommage à Armand Gatti en clôture de la Biennale. Plongée dans une vie et une oeuvre protéiforme qui se mirent à la mesure de l’histoire du siècle dernier.