PriMed Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen

PriMed Prix International du Documentaire et du Reportage Méditerranéen - Culture Festivals - Fêtes Cinéma Festival - BMVR L’Alcazar,  Mucem,  Mairie des 1er&7e arrondissements - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

PriMed, le Festival de la Méditerranée en images

Le PriMed, véritable semaine audiovisuelle de la Méditerranée, a pour but de promouvoir et de récompenser des programmes dont la qualité et la créativité, aussi bien au niveau des contenus que dans les formes artistiques, sont privilégiées.

Cette manifestation est ouverte à toutes les télévisions, aux structures de production, aux auteurs, réalisateurs, journalistes et documentaristes qui, par le biais de leurs œuvres et de leurs programmes, participent à une meilleure connaissance de la Méditerranée, de son histoire, de ses cultures et de ses traditions.

Le PriMed offre aussi l’occasion d’une rencontre annuelle entre professionnels de l’audiovisuel et contribue ainsi au dialogue et à la coopération entre tous les pays du bassin méditerranéen.

À chaque édition du PriMed les projections publiques sont organisées entre fin novembre et début décembre à Marseille dans différents lieux de culture.

Cette 25e édition sera organisée à Marseille à la BMVR L’Alcazar, au Mucem et à la Mairie des 1er&7e arrondissements du 6 au 11 décembre 2021. Les projections sont gratuites.

Ze Festival

Ze Festival - Culture Festivals - Fêtes Projections Cinéma Festival Séance / Projection cinéma - Cinéma Les Variétés - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

La programmation :

• Jeudi 14 octobre à 20h30 – Ouverture
« Mon Père Marianne »
(Suède, 2020, 1h50, VOSTFR)
Après avoir rompu avec son petit ami, Hanna, 28 ans, retourne dans la ville de son enfance. Son monde est encore plus bouleversé lorsque son père bien-aimé, le prêtre local à la grande barbe, révèle que son plus grand désir est d’être Marianne.

• Vendredi, 15 octobre à 19h30
« Tu peux embrasser le marié »
(Italie, 2018, 1h38, VOSTFR)
Antonio a finalement trouvé l’amour de sa vie, avec qui il vit heureux à Berlin. Antonio a demandé à Paolo de l’épouser, le moment est donc venu de se confronter aux familles.
Précédé du court métrage « Let There Be Colours » (en présence de son réalisateur Ado Hasanovic et de son actrice Ludovica Filomeno).

• Vendredi 15 octobre à 21h30
« Kiss me before it blows up »

• Samedi 16 octobre à 19h15
« Love spell and all that »
(Turquie, 2019, 1h36, VOSTFR)
Après ne pas s’être vues depuis 20 ans, deux femmes se retrouvent sur la petite île turque où, adolescentes, elles sont tombées amoureuses pour la première fois. Quelle est la force mystérieuse qui les lie après tout ce temps ? Et que peuvent-elles y faire ?
Précédé du court « Madame la directrice » (en présence de sa réalisatrice Michèle Massé).

• Dimanche, 17 octobre à 17h30
« Sublet »
(Israël, 2020, 1h39, VOSTFR)
Un critique de voyage pour le New York Times arrive à Tel Aviv après avoir subi une tragédie. L’énergie de la ville et sa relation avec un homme plus jeune vont le réanimer.

Un festival porté par l’association Polychromes.

XVIIe Rencontre Tambor y Canto

XVIIe Rencontre Tambor y Canto - Culture Festivals - Fêtes Cinéma Musique du monde Photographie Jazz et blues Festival - Cité de la Musique de Marseille - L'Auditorium, Médiathèque - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

La Compagnie Tambor y Canto propose le mélange du jazz avec les nombreuses musiques traditionnelles d’Amérique du Sud et des Caraïbes.

Quatre maestros percussionnistes chantent, dansent, déclament, frappent leurs tambours, prêts à vous faire partager la richesse des chants et des rythmes ancestraux. Le mélange s’opère grâce à l’action du piano, du saxophone et de la contrebasse, rivalisant de virtuosité pour basculer d’un pays à l’autre et finalement arriver à une musique inédite, inclassable, entre jazz et musiques traditionnelles, faite de rythmes d’origine africaine, de mélodies amérindiennes, de textes d’Europe ancienne, et de création actuelle.

Un concentré d’énergie, de plaisir et d’audace créative : Tambor y Canto !

Programme

DU 9 AU 27 NOVEMBRE
L’ATAJO D’AMADOR BALLUMBROSIO – MILENA CARRANZA (exposition)
Grace à la vision engagée de Milena, et à la volonté des ancêtres, nous sommes enveloppes à travers chaque image dans cette expérience sacrée.
Cité de la Musique, Le Hall

JEUDI 25 NOVEMBRE 2021 À 19H30
SIGO SIENDO (projection)
Embarquez dans un étonnant périple au cœur des paysages musicaux du Pérou : des chants quechuas hérités des Incas aux rythmes endiablés afro-péruviens…

VENDREDI 26 NOVEMBRE 2021 À 20H30
LA SEGUNDA (concert)
« La segunda » nous emmène en Colombie. Les incontournables : Cuba, Brésil et Argentine sont toujours de la partie.

SAMEDI 27 NOVEMBRE 2021 À 10H00
ATELIER PERCUSSIONS LATINO-AMÉRICAINE

Co-production L’Assos’Picante dans le cadre du Pôle des Musiques du Monde – Cité de la Musique de Marseille.

Films Femmes Méditerranée

Films Femmes Méditerranée - Culture Festivals - Fêtes Cinéma Festival - Cinémas et lieux culturels à Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Après une année particulière, Films Femmes Méditerranée contraint en 2020 de poursuivre la diffusion des films en ligne, revient en force pour vous offrir, en présentiel et aussi en ligne une sélection de films haut en couleurs !

Cap sur l’Italie ! La Grèce ! Le Maghreb ou encore l’Égypte ! FFM vous emmène dans un voyage cinématographique au cœur de la méditerranée, avec
pour capitaine des femmes engagées.

Les cinéastes se livrent à cœur ouvert à travers leurs films. Elles nous offrent un regard singulier sur des sujets brûlants d’actualité comme l’immigration : Ailleurs, Partout réalisé par Vivianne Perelmuter et Isabelle Ingold, Leur Algérie de Lina Soulem ; la recherche d’une quête d’identité à travers des documentaires intimes
comme Nous réalisé par Alice Diop ou sur la jeunesse transgenre et queer avec les courts métrages Dustin par Naila Guiget ou La Grande Nuit de Sharon Hakim.

Films Femmes Méditerranée hisse les voiles de sa programmation du 20 au 25 novembre 2021 pour sa 16e édition !

EN SALLES :
13 LONGS MÉTRAGES :
7 FICTIONS
6 DOCUMENTAIRES
11 COURTS MÉTRAGE

De part et d’autre de la méditerranée, c’est surtout le cri d’une jeunesse éprise de liberté qui veut se faire entendre : des jeunes femmes perdues entre la règle sociale et leurs désirs les plus profonds comme Souad réalisé par l’égyptienne Ayten Amin ou encore Ghost, le premier long métrage de la cinéaste turque
Azra Deniz Okayay. A noter la projection exceptionnelle, en partenariat avec les
Variétés, de L’Orphelinat de la réalisatrice afghane Sharbanco Sadat.

Femmes d’hier et d’aujourd’hui, le combat continue plus que jamais en cette période de crise et de bouleversements.

Cette année pour La Leçon de Cinéma, Angeliki Antoniou est à l’honneur pour parler de son film Green Sea, le 23 novembre. au Vidéodrome.

Vous êtes ainsi amené à échanger avec les réalisatrices sur des questionnements qui nous concernent tous.

Marseille Web Fest – Festival international de la série courte

Marseille Web Fest – Festival international de la série courte - Culture Festivals - Fêtes Cinéma Festival - Mairie de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Le Marseille Web Fest, festival international de la série courte, se tient chaque année en octobre depuis 2011.

La 11e édition du Marseille Web Fest devrait se tenir les 20, 21 et 22 Octobre 2021 sous une forme hybrique avec des évènements physiques et d’autres en ligne.

Au programme de cette prochaine édition des séries courtes du monde entier à découvrir, des tables-rondes et masterclass exceptionnelles. En attendant, profitez d’un programme en ligne depuis notre plateforme dédiée.

Image de ville

Image de ville - Culture Festivals - Fêtes Architecture Cinéma Sciences Festival - Différents cinémas et salles de projection. - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

La 19e édition du Festival Image de ville, festival du film sur l’architecture et l’espace urbain se tiendra du 14 au 24 octobre 2021 à Aix-en-Provence, Marseille, Martigues et Port-de-Bouc.

Festivals de films sur l’architecture, l’espace urbain et l’environnement.

Image de ville propose de promouvoir un cinéma qui ouvre sur le monde pour animer un espace public de réflexion sur la civilisation urbaine :

– en organisant deux événements festivaliers annuels et des rendez-vous publics réguliers
– en élaborant des programmations cinématographiques spécifiques
– en favorisant l’émergence de projets cinématographiques sur l’architecture et l’espace urbain
– en proposant des sessions d’éducation à l’image et de formation audiovisuelle sur les questions urbaines.

Au programme projections, rencontres, tables rondes.

Programmation à Marseille :

• Vendredi 15 octobre à 20h15
« Stillwater » de Tom McCarthy, blockbuster tourné à Marseille avec Matt Damon, précédé à 19h de la conférence ‘Les traces de Marseille au cinéma’ de Katharina Bellan.
Gyptis

• Vendredi 15 octobre à 21h
« Le Kiosque », en présence de la cinéaste
Alchimistes Films – La Baleine Marseille

• Samedi 16 octobre à 18h
« O Fim Do Mundo », en présence du cinéaste
La Baleine Marseille

• Samedi 16 octobre à 20h
« Habités »
Cinéma Le César

• Dimanche 17 octobre à 17h30
« Traverser »
Cinéma Le César

• Dimanche 17 octobre à 20h30
« Le Périmètre de Kamsé », en présence du cinéaste
La Baleine Marseille

• Lundi 18 octobre à 20h00
« 140km à l’ouest du paradis »
Cinéma Le César

• Mardi 19 octobre à 20h30
« Le Solitaire » de Michael Mann, grand classique précédé à 19h de la conférence Michael Mann, cinéaste de l’urbain d’Axel Cadieux.
Gyptis

• Du 19 au 21 octobre
Les séances au Videodrome 2
Videodrome 2

• Mercredi 20 octobre à 15h00
« Bains publics » de Kita Bauchet | Séance Jeune public – En Balade
Videodrome 2

• Mercredi 20 octobre à 20h
« Je m’appelle Bagdad » de Caru Alves de Souza, fiction sur une jeune skateuse de São Paulo au Brésil, suivi d’un débat avec le géographe Yves Raibaud (séance en partenariat avec Cinémas du Sud).
Gyptis

• Mercredi 20 octobre à 21h00
« La Fièvre », en présence de la cinéaste
La Baleine Marseille

• Jeudi 21 octobre à 20h30
« Demain est si loin »
Cinéma les Variétés

Les rencontres à l’échelle

Les rencontres à l’échelle - Culture Festivals - Fêtes Spectacles - Cirques Théâtre - Café-théâtre Cinéma Littérature Festival Théâtre Danse - Différents lieux dans Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Les Rencontres à l’échelle dédiées à la création contemporaine internationale, rassemblent des écritures, font découvrir des gestes et des volontés de penser le monde, mues par la conviction qu’il est nécessaire de partager ces expériences avec une communauté vivante, celle des spectateur.trice.s.

La seizième édition est composée de 4 temps entre le 15 juin et le 30 novembre 2021.
Un calendrier qui s’est ajusté à l’imprévu, aux annulations passées, aux créations empéchées mais aussi aux envies et aux nécessités qui ont surgi dans le contexte de la pandémie.

Dans des salles, dans des cours ou des jardins, la journée et la nuit, dedans ou dehors, sur des écrans, en ligne, il y aura une façon de se retrouver dont on fait le parique l’improvisation aura la part belle.

Cette édition constitutée par l’envie de rester en mouvement, celle de nous perdre plûtot que de nous enraciner, convoque des récits qui traversent tous la question des identités, qui suis-je ?, sans occulter la question des lieux, où suis-je ?
Il ne revient pas au même de vivre et de travailler, d’écrire et de créer à Bruxelles ou à Alger, à Paris ou au Caire, à Zurich ou à Brazzaville, à Téhéran ou à Ouagadougou, à New York ou à Marseille. Parce que si les artistes résistent à devenir des fanions ou à être isolées dans des pavillons, c’est à dire à représenter autre chose qu’elles.eux mêmes, nommer le lieu où l’on vit et pense n’est pas neutre.
Les conditions dans lesquelles nous vivons déterminent la façon dont nous avançons. Une partie de la programmation, notamment dans le cadre de la saison Africa2020, en témoigne sensiblement ; rien ne saurait mieux servir le repli sur soi que de se refermer sur un local, qui oublierait que c’est sa porosité avec le lointain qui le tien en éveil.

Cette seizième édition, imaginée en partie avec les ricochets de celle qui a été annulée l’an dernier, est conçue avec l’incertitude en ligne de mire et l’imprévisible comme l’innatendu pour appréhender le vivre-après – le vivre avec – le vivre en face de – le vivre autrement… quoi qu’il en soit.

Nos rendez-vous pour se-nous retrouver sont d’ores et déjà inscrits dans un calendrier qui saura improviser.

Julie Kretzschmar
& l’équipe des Rencontres à l’échelle – Bancs Publics.