Ordéal by water + Rosarosarosae

Ordéal by water + Rosarosarosae - Culture Spectacles - Cirques Danse Spectacle de danse - Théâtre des Calanques (Anciennement Théâtre Nono) - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

SOIRÉE COMPOSÉE DE DEUX SPECTACLES

► Ordéal by water

Conception : grégoire schaller
Mise en scène : Grégoire Schaller et Simon Déliot
Interprète(s) : Anna Chirescu et Simon Déliot
Musique : Simon Déliot

Une pièce chorégraphique en forme de challenge, où l’issue est inévitablement l’ultime échec du corps sur la performance, forcément inaccessible.
Corps exploité, exalté, extra-ordinaire.

Celui qu’on galvanise pour qu’il soit exploit sportif, celui qu’on automatise pour qu’il devienne langage codifié, alphabet incarné, celui qu’on idéalise pour qu’il soit Perfection.

Un être, un corps, coiffé d’un heaume d’escrime, doté d’une paire de chaussures à crampons, sera mis à l’épreuve – ordeal by – par la présence d’icônes sculptées, figures inanimées issues d’une écriture runique étrange et tutélaire.

Entre l’humain, la femme, plus précisément, car ce corps aveuglé n’est pas asexué, désirant, vaillant, et l’objet- symbolique, hors du temps et immobile, la confrontation est splendide. N’est-ce pas alors l’objet qui est mis à l’épreuve du mouvement ?

Ne s’anime-t-il pas de cette âme dansante ?
Dans leur fréquentation toujours ironique et virtuose des conventions établies, des langages parallèles, et des règles du sport, Anna et Grégoire nous fascinent joyeusement.

► Rosarosarosae

Conception : Sara Lupoli
Musique : Matteo Vinti, Giorgio Bosso
Création lumières : Marco Ghidelli

Sara Lupoli est une danseuse-plasticienne et son corps dans l’espace est le support/surface de sa recherche chorégraphique, sa palette graphique et sa plume. Elle nous avait enchantés l’an passé avec Off Cells, ode à une sensualité épidermique autant que visuelle.

Une complicité artistique lie dorénavant son travail au théâtre des Calanques et elle présente  » La peau des images « , premier mouvement de RosaRosaRosae. L’oeuvre, inspirée des postures des modèles de Balthus, des fresques cinématographiques morcelées de David Lynch, du pouvoir affectif des images de Gaston Bachelard, ou de la Carte du Tendre de Madeleine de Scudéry, est une architecture multimédia.

C’est un pays imaginaire, circonscrit à son propre corps, que parcourt et déchiffre la chorégraphe. Comme un objet étrange, et ôté à soi-même. Comme le tissu en forme d’hologramme d’un suaire ou d’une toile de maître. Comme un enfant qui fouillerait un grenier immatériel où résideraient sentiments, émotions et voyages rêvés. La latin, langue- mère de ce titre, et les strates sensibles – oeil, oreille, membres, nerfs, muscles, peau – semblent décliner la cartographie d’une expérience sensorielle d’une très grande intensité.

Alta Tensào & Black Belt

Alta Tensào & Black Belt - Culture Conférences - Débats Spectacles - Cirques Danse Spectacle de danse Conférence - Théâtre La Cité - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Alta Tensào est une conférence musicale et immersive autour des musiques urbaines de Franck Micheletti. Animée par un phonographe, des vinyles et des images, elle permet de suivre l’essor des musiques et des danses inventées aujourd’hui dans les townships d’Afrique du Sud, du Nigéria, du Ghana ou d’Ethiopie, et de comprendre le rôle que celles-ci peuvent jouer dans les transformations et évolutions des sociétés africaines.

Black Belt est un solo de danse performé par Idio Chichava, qui visite et explore les zones troubles et agitées du vivant tout en dénonçant les idées reçues qu’on se fait de l’imaginaire et du réel africain.

« Je fais une musique de lutte pour porter la voix du peuple, les sons de lutte sont l’arme du futur parce que dans la vue d’ensemble, il nous faut plus de couleur. » – Seun Kuti

ALTA TENSÀO à 18h [durée 60 mn]
BLACK BELT à 19h30 [durée 40 mn]

Tremplin Danse 2

Tremplin Danse 2 - Culture Spectacles - Cirques Danse Spectacle de danse - Théâtre des Calanques (Anciennement Théâtre Nono) - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Avec : emma terno, liam warren, perle cayron, cie heart of gold, collectif chapacans
MOIS DE LA JEUNE CRÉATION

Cinq soirées, pour permettre à des artistes qui n’ont pas – ou peu – eu accès à des scènes, de présenter un format court de leur travail dans des conditions professionnelles que nous souhaitons les meilleures et les plus adaptées possibles. Pour les spectateurs c’est le privilège de goûter  » l’air du temps  » en matière de création d’aujourd’hui, au travers de dramaturgies plurielles, en théâtre, danse et musique : sensibilités et esthétiques seront perçues communes ou dissemblables, mais se distingue déjà la personnalité des jeunes artistes :

WONDERBOX

chorégraphie emma terno

avec fanny alton, marine constant, maé nayrolles

Empruntant tant à l’escape game qu’à l’expérience anthropologique, sonore et immersif, le travail d’Emma et Fanny Terno s’inspire de la symbolique des rites gestuels universels sous une forme de protocole de jeu interactifs. Un nouveau langage des signes.

MERGE

chorégraphie liam warren

distribution en cours

Dans une conception astrophysique des corps dansants, entrelacés, en mouvement perpétuel, en rotation, le chorégraphe induit une sorte de transe collective à la force percutante. Une fluctuation hypnotique où mouvement, lumière et son se confondent.

JAMAIS JE N’OUBLIE

chorégraphie perle cayron

avec perle cayron et maria cargnelli

Ayant accompagné et observé des malades d’Alzheimer, la chorégraphe et son binôme explorent le thème de la perte de mémoire et d’identité. Traquant émotions et perceptions, les deux danseuses proposent un combat intérieur haletant.

ENFANCE ?

cie heart of gold

chorégraphie et interprétation hugo rigny

Jeu après jeu, l’enfant devient  » Je  » l’esprit d’un homme parcourt le chemin de sa vie. Mouvant, changeant, il se laisse guider par les réminiscences bariolées de l’enfance. Le droit à la rêverie du corps, et à la métamorphose.

33 TOURS

collectif chapacans

écriture et mise en scène collective collectif chapacans quentin beaufils, cecilia coquillat, martine depoorter, noëmie ede decugis, felix doullay, guillaume doullay, margaux favier, ugo gasiglia, pauline malbaux, byron wallis

Bercé au son d’un harmonium, un choeur s’éveille. Cirque, danse et musique sont conviés pour un récit des corps que le hasard éveille. Une fantasmagorie collective qui interroge joyeusement le sens de la vie.

Tremplin Danse

Tremplin Danse - Culture Spectacles - Cirques Danse Spectacle de danse - Théâtre des Calanques (Anciennement Théâtre Nono) - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Avec : cie co-incidanse, andrés garcía martínez, ensemble /k/inêtikos, elsa ferret et elisabetta guttuso, cie norma
MOIS DE LA JEUNE CRÉATION

Cinq soirées, pour permettre à des artistes qui n’ont pas – ou peu – eu accès à des scènes, de présenter un format court de leur travail dans des conditions professionnelles que nous souhaitons les meilleures et les plus adaptées possibles. Pour les spectateurs c’est le privilège de goûter  » l’air du temps  » en matière de création d’aujourd’hui, au travers de dramaturgies plurielles, en théâtre, danse et musique : sensibilités et esthétiques seront perçues communes ou dissemblables, mais se distingue déjà la personnalité des jeunes artistes.

DESTINATION

cie co-incidanse

chorégraphie wilfried ohouchou distribution en cours

Est-ce pareil ailleurs ? D’où vient-on ? Que recherchons- nous ? Qu’elle soit animale ou humaine, la manifestation est la manifestation de la vie. Le sens de ce mouvement est interrogé et le corps des danseurs en devient la vivante incarnation, force et fragilité.

GREAT THINGS BEGIN WITH A LITTLE TREMBLE

chorégraphie andrés garcía martínez

Une histoire d’amour ? Une réflexion ? Une célébration ? Dans cette pièce, le danseur et chorégraphe s’insurge contre l’intuition de son propre corps, initiant ce qui pourrait être une routine quotidienne pour aller vers un rituel transcendant son être et son esprit.

PIA ET MAREA’S

ensemble /k/inêtikos

chorégraphies et interprètes léa bridarolli et eneas vaca bualo

À la croisée des arts vivants et numériques, cette création chorégraphique s’attache au destin lié de deux êtres. Qui se rencontrent, s’observent, s’amusent, s’aiment, se déchirent, s’ignorent. La société mène le bal, la vérité surgit, la dualité s’invite.

EN VRAC

avec elsa ferret et elisabetta guttuso

Trois figures : le créateur, la créature et le destructeur, façonnent un récit imagé, sonore et dansé inspiré de la recherche du philosophe Umberto Galimberti sur les vices de la société contemporaine, et questionnent l’idée du futur : espoir ou désastre ?

LOOK

cie norma

chorégraphie nordine belmekki
avec laura cortes, léa favre, sinath ouk, nordine belmekki, pierre boileau

Nous sommes entraînés dans une boutique de prêt à porter. Les mannequins deviennent créatures, prennent corps et s’animent. Ils se jouent des codes de l’individualité ou de l’appartenance au groupe, et leur fantaisie nous embarque.

Cerveau

Cerveau - Culture Conférences - Débats Spectacles - Cirques Théâtre Musique Danse Spectacle Conférence - Théâtre Joliette - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Au centre du plateau blanc épuré, la maquette géante et transparente d’un cerveau humain avec ses réseaux internes fluorescents. Au fil de cette nouvelle création de Clara Le Picard, qui débute comme une conférence et se termine dans une danse collective libératoire, les personnages mêlent parole scientifique, personnelle, fictive et littéraire pour questionner notre relation à la peur et au désir, à la vie et à la mort. Et le rôle de notre cerveau au centre de tout cela.

La metteuse en scène, autrice et comédienne Clara Le Picard ressent l’urgence de créer ce spectacle au moment où sa mère plonge dans le coma suite à un accident vasculaire cérébral. La proximité de la mort, sur fond de crise écologique, accélère l’incarnation de ce désir et force le passage à l’acte. Pour nourrir sa réflexion, l’artiste interroge neurologue, psychiatre, philosophe, sociologue… et crée un moment théâtral, musical et chorégraphique où chaque situation vécue par les protagonistes est décortiquée par une scientifique qui en livre la traduction du point de vue du cerveau. La maquette s’anime, portée par la partition électronique composée et jouée en live par Fred Nevché. Nous suivons la vie et les émotions de ces personnages, à cerveau ouvert.

Urgence

Urgence - Culture Spectacles - Cirques Théâtre Danse Spectacle - Théâtre Joliette - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Dans une prise de parole radicale et un engagement physique brûlant, cinq jeunes interprètes interrogent ce qui déclenche le mouvement de l’émancipation individuelle et collective. Ils incarnent le vivant de cette question dans une création transverse théâtre et danse.

Quel est ce sentiment d’urgence qui appelle la nécessité d’un mouvement, d’un changement ? Pour ces cinq danseurs émergents issus du hip-hop, le choix de la scène est un combat contre les lois du déterminisme social et culturel. Et c’est la puissance de cette décision qui nourrit cette création et qui donne à voir sur le plateau une présence et une parole fougueuse, entière.

Partition chorégraphique et théâtrale s’imbriquent et s’entrechoquent pour faire naître un langage à l’alphabet multiple, résultat d’une fertile collaboration entre l’autrice Anne Rehbinder, le chorégraphe Amala Dianor et le metteur en scène Antoine Colnot. L’écriture s’est nourrie du regard incisif que les cinq interprètes posent sur le monde. Et cette jeunesse porteuse d’idéaux et en quête de justice nous interpelle et nous bouleverse.

La compagnie HKC poursuit ici son exploration de la notion d’émancipation. Le volet féminin du projet, avec des artistes émergentes pluridisciplinaires, verra le jour en 2022.

Traverses

Traverses - Culture Spectacles - Cirques Théâtre Musique Danse Spectacle - Théâtre Joliette - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Réseau de 30 structures culturelles de la Région SUD-PACA, Traverses vous invite à la 1ère édition de son temps fort professionnel. Conçue collectivement par l’ensemble des directrices et directeurs membres du réseau, cette programmation met à l’honneur des spectacles vus, aimés et disponibles en tournée, ainsi que des projets qui ne demandent qu’à être créés.

Danse, théâtre, musique… Pendant deux jours, rendez-vous au Théâtre Joliette pour une plongée exaltante au coeur du spectacle vivant régional, rythmée par des représentations ouvertes au public et aux professionnels, des temps de rencontre et de grandes tablées.

MARDI 1er DÉCEMBRE

11h – petite salle – durée 1h10
Là où je devais être il n’y avait personne
Anaïs Müller et Bertrand Poncet – Compagnie Shindô

14h30 – salle de Lenche – durée 1h
Noir et Humide
Frédéric Garbe – L’autre Compagnie

17h30 – petite salle – durée 50 min
Dans ma chambre #2
Arnaud Saury – MMFF – Mathieu Ma Fille Foundation

21h – grande salle – durée 1h15
L’Amérique
Paul Pascot – Compagnie Bon-qu’à-ça

Portraimaton
May Laporte et Charlotte Tessier
La Bouillonnante

MERCREDI 2 DÉCEMBRE

11h – petite salle – durée 1h
Noorg
Loïc Guénin – Le Phare à Lucioles

17h – salle de Lenche – durée 1h15
La Promenade
Malte Schwind – Compagnie En Devenir 2

20h30 – grande salle – durée 1h
Ballroom
Arthur Perole – Compagnie F

Pièces Courtes

Pièces Courtes - Culture Spectacles - Cirques Danse Spectacle - Théâtre Joliette - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

 » Voyages, coffrets magiques aux promesses rêveuses, vous ne livrerez plus vos trésors intacts. Une civilisation proliférante et surexcitée trouble à jamais le silence des mers.*
Si nous considérons les spectacles comme autant de promesses rêveuses, dès lors qu’affranchis de toute imposition de sens et de tout pouvoir de sidération, ils doivent offrir aux spectateurs la liberté de voyager dans leur propre imaginaire.

Scène et salle résonnent alors dans l’intelligence silencieuse d’une Manifestation de la fluidité de l’esprit, circulation de pensée, d’image, d’un cerveau à un autre cerveau. […] Des significations multiples se manifestent, le spectacle se gonfle de substances qui restent inexprimées— tout est là, travaillé, disponible, explosif, mais caché, suspendu, avec effet retard.**
Si nous considérons le mouvement comme un développement de la pensée, l’exercice de la concision commandé aux artistes pour les Pièces Courtes est un enjeu supplémentaire qui pique d’autant la curiosité.
Le plaisir est grand à embarquer pour ces traversées sensibles, et, qui sait ? à se révéler à soi-même de surprenants coffrets magiques que chacun porte en lui secrètement.

Ce sont là un espoir et une ambition que nous partageons sans faillir depuis plus de 30 ans avec nos partenaires et amis du Théâtre Joliette. « 
Josette Pisani, 21 juin 2020

Faire caillou – Cie Itinérrances

Faire caillou – Cie Itinérrances - Culture Spectacles - Cirques Théâtre Danse Spectacle - Théâtre Badaboum - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

En prenant appui sur Le livre noir des couleurs dans lequel Thomas qui ne voit pas les couleurs mais les ressent autrement, la chorégraphie nous invite à faire confiance à nos sensations et à les écouter. Elles sont porteuses d’imaginaire, de poésie, et permettent de plonger dans le monde du sensible.

Voyage sensoriel, chorégraphique et sonore : une invitation à se découvrir et à découvrir le monde.

Thomas dit que le rouge est acidulé comme la fraise, puissant comme la colère,
et il fait mal lorsqu’il apparaît sur son genou écorché.
La couleur verte sent l’herbe fraîchement coupée et elle a la saveur de la glace à la menthe.

Avec Alice Galodé
Chorégraphie : Christine Fricker

A partir de 2 ans
(durée : 45 min)

May B – Cie Maguy Marin

May B – Cie Maguy Marin - Culture Spectacles - Cirques Danse Spectacle de danse - Le Zef - Scène Nationale de Marseille - À cour - Site du Merlan - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Chef-d’oeuvre de Maguy Marin, près de quarante ans après sa création, May B bouleverse encore aujourd‘hui les codes et ne laisse personne indiffèrent, touchant au point sensible d’un questionnement universel. Une référence incontournable du répertoire de la danse.

Dix corps sans âge, au visage blafard et aux corps difforme s’égarent aux quatre coins du plateau, à la recherche d’un destin collectif mystérieux. Quiconque croise ces regards perdus, affronte ces pantins usés, poussiéreux et étriqués, en ressort troublé et bouleversé. Par la danse, ils expriment leur errance, dans une chorégraphie faite de mouvements étrangement familiers, intimes et instinctifs, portés par le rythme de leurs pas lourds sur le sol. Entre oppression du groupe et incapacité tragique à rester seul, les échappées sont rares. Ils se frottent, se repoussent, s’étreignent et racontent dans un méli-mélo de figures d’humanité absolue, le chao de l’existence et la beauté de sa fragile vie. La lecture des chefs-d’oeuvre de Samuel Beckett et la rencontre avec l’auteur irlandais, sont à l’origine de cette pièce. C’est d’ailleurs la réplique mythique de Fin de partie « Fini, c’est fini, ça va finir, ça va peut-être finir. » qui clôture ce ballet, lugubre et lumineux, autour des fêlures humaines.

Chorégraphie : Maguy Marin
Lumières : Alexandre Beneteaud
Costumes : Louise Marin
Musiques originales : Franz Schubert, Gilles de Binche, Gavin Bryars
Avec Laura Frigato, Lazare Huet, Antoine Laval, Françoise Leick, Lise Messina, Cathy Polo, Agnès Potié, Rolando Rocha, Ennio Sammarco, Marcelo Sepulveda

(durée 1h30 – dès 12 ans)