Savoir-faire textiles en Méditerranée

Savoir-faire textiles en Méditerranée - Culture Expositions - Rétrospectives Artisanat Divers arts Sciences humaines et sociales Exposition - Centre de Conservation et de Ressources du Mucem - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

La révolution industrielle, dont l’avènement a profondément bouleversé nos modes de vie, a commencé par le textile. La production artisanale, ses gestes et ses savoir-faire ont progressivement cédé la place à la mécanisation et à la standardisation. À cet éloignement technique s’est ajouté l’éloignement géographique causé par la mondialisation ; les vêtements que nous portons étant de plus en plus souvent confectionnés à l’autre bout du monde.

Comme d’autres phénomènes émanant des sociétés préindustrielles, les savoir-faire textiles traditionnels et leurs témoignages matériels ont été minutieusement étudiés, documentés, photographiés et collectés par des ethnologues dont le travail est aujourd’hui conservé au sein de musées comme le Mucem. Ces savoir-faire sont également au cœur de la démarche de l’association Itinérance Méditerranée qui a pour objectif de préserver ce patrimoine immatériel en participant à sa transmission dans une logique locale et environnementale.

L’exposition « Savoir-faire textiles en Méditerranée », conçue par le Mucem et Itinérance, met en évidence ce que le patrimoine, matériel comme immatériel, peut apporter à la création contemporaine.

Pour ce projet, des jeunes créateurs de l’École nationale supérieure des arts décoratifs se sont confrontés aux collections d’ex-voto méditerranéens du Mucem afin de réaliser une collection textile dans le cadre de leur formation ; tandis que des élèves de l’école Casa Moda de Casablanca (Maroc) se sont inspirés d’objets et de rituels liés aux cérémonies de mariage traditionnelles.

L’exposition poursuit son voyage en Méditerranée par la Tunisie et la Grèce, sur les traces des ethnologues ayant étudié ces savoir-faire textiles et à la rencontre des artisanes qui les pratiquent encore aujourd’hui, s’efforçant de les faire vivre et de les transmettre.

Commissaires :

Raphaël Bories, conservateur du patrimoine, responsable du pôle croyances et religions au Mucem
Caroline Perdrix, directrice artistique d’Itinérance

Trocadance 10

Trocadance 10 - Culture Expositions - Rétrospectives Peinture Photographie Sculpture Divers arts Dessin Exposition - Marseille 3013 - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Le principe : des oeuvres sont exposées et le public est invité à formuler des propositions de troc qu’il colle à côté de l’oeuvre. A la fin l’artiste choisi le troc avec lequel il va échanger son oeuvre.

Pour cette 10e édition de la Trocadance nous allons présenter 52 œuvres d’artistes de Marseille, mais également des Bouches-du-Rhône, du Var, du Vaucluse et même un qui vient de Metz !

Les 52 artistes présents pour cette Trocadance
Carine Barbotte – Mireille Boissel – Sébastien Boistel – Aziz Boumedienne – Virgil Chassatte – Didier Chiarabini – Aorie – Christopher Curtis – Emmanuelle De Rosa – Bruno Delauzun – Delfine Demangeon – Mathieu Do Duc – Estelle Doher – Louise Doumeng – Georges Drumez – Emile G – Nathalie Gemy – Didier Gianella – Pascale Guerrini – Béatrice Guibergia – Nicole Guidi – Satabdi Hati – Christophe Hugon – Sarah Ivars – Mathieu Kedzerski – Lalasaïdko – Edith L’Haridon – Christine Lopez – Lucoplesse – Manyoly – Yvette Mechkak-Ville – Virginie Meyssard – Malika Moine – Ana Montoya – Jean Paul Nogues – Laurent Nurisso – Caroline Paul – Adèle Pecout – Catherine Ricoul – Martine Rieffel – Richard Ross-Harris – Rouska – Carole Sabri – Charlotte Santiago – Max Texier – Tooza Theis – Lorraine Thomas – Lucile Travert – Michel Uderso – Manon Uettwiller – Aurora Vernazzini

Le programme du 6 au 17 décembre

• TROKAKID du 6 au 9 décembre
Mardi 6 décembre : école primaire la Busserine
Mercredi 7 décembre : centre aéré
Jeudi 8 décembre : école primaire Eugene Cas
Vendredi 9 décembre : école primaire école Major

• Samedi 10 décembre 14h-17h
Loto de Marseillologie

• Dimanche 11 décembre 14h-17h
Thé dansant des voisins

• Mardi 13 décembre 18h-21h
Inauguration

• Mercredi 14 décembre 14h-19h
ateliers animés par les artistes
Delfine Demangeon : ravi de la crèche (14h-19h)
Martine Rieffel : Cyanotype (14h-19h)
Christophe Hugon : découpe laser (14h-18h)
Michel Uderso : Initiation peinture (14h-16h)
Lalasaïdko : sérigraphie (16h-18h)
Carole Sabrie : Photo nature Morte (16h-19h)
Lalasaïdko : sérigraphie (18h-19h)

• Jeudi 15 décembre 14h-19h
ateliers animés par les artistes
Manyoly : portrait (14h-19h)
Sabdati Hati : dessin et impression végétale (16h-18h)
Lalasaïdko : sérigraphie (16h-18h)
Sébastien Boistel : initiation au fanzine (14h-16h)
Michel Uderso : Initiation peinture (14h-16h)

• Vendredi 16 décembre 14h-19h
ateliers animés par les artistes
Sabdati Hati : dessin et impression végétale (14h-18h)
Lalasaïdko : sérigraphie (16h-17h)
Adèle Pécout : initiation à la broderie (14h-16h)
Tooza Theis : initiation à la sculpture d’osier (16h-17h)
Max Texier : gravure nomade (17h-19h)
Carine Barbotte : collage (17h-19h)

• Samedi 17 décembre 18h-0h00 (Paf 5 euros)
Soirée de clôture avec les Grumpys Pappés en concert et DJ set de SAAZ
Si tu hésites entre Chicago, New Dehli, Rio ou Londres, viens au 3013, Saaz réunit tous les genres musicaux de la planète dans sa sono.

L’histoire du fort Saint-Jean

L’histoire du fort Saint-Jean - Culture Expositions - Rétrospectives Historique Divers arts Sciences Exposition - Musée des Civilisations d'Europe et Méditerranée - Mucem - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

A travers une sélection d’oeuvres et d’objets (en partie issus des collections du Mucem), l’exposition « Ruralités » explore les fondements de l’agriculture et de l’élevage en Méditerranée. Du Néolithique à nos jours, de l’invention de l’agriculture à la naissance des dieux, l’exposition propose une odyssée de 10 000 ans à la découverte des hommes, des cultures et des techniques qui ont contribué à façonner le monde d’aujourd’hui.

La présentation s’attache plus particulièrement à la « triade méditerranéenne » (céréales, vigne et olivier), à l’élevage et à la domestication de l’eau douce… Autant de problématiques qui, à l’heure de la démographie urbaine galopante, des bouleversements climatiques et de la réduction des ressources en eau, entrent en résonance avec les enjeux contemporains.

Commissaire : Edouard de Laubrie, responsable du pôle « Agriculture & Alimentation », Mucem
Comité scientifique : Jean-Paul Aeschlimann, agronome, Montpellier-Zeev Gourarier, directeur scientifique et des collections, Mucem-Christine Lorre, conservateur du patrimoine, musée d’Archéologie nationale, Saint-Germain-en-Laye
Direction artistique, muséographie et scénographie, mandataire : Studio Adeline Rispal
Design et ingénierie multimédia : InnoVision
Design et ingénierie sonore : Diasonic
Eclairage muséographique : Licht Kunst Licht
Production des films : Film d’introduction L’oeil graphique, Label 42 studio : Mucem-Foyer des agricultures dans le monde et productions agricoles : Sabine Allard-Mare Nostrum Paysages méditerranéens : Les films du Soleil-Le voyage de la sakieh : Centre d’études Alexandrines-Threshing broadbean – battage des fèves : Patricia Anderson-PATREM : Dominique Bidaubayle, L’Omnibus : Samuel Keller et Mickael Zeilder, Protis-Tv : Philippe Houssin-Amour de pains : Dominique Czarny, Edouard de Laubrie – MNATP/Mucem

Avec le soutien de Domaines et Châteaux de Châteauneuf-du-Pape et la participation du Fonds épicurien.

Connectivités

Connectivités - Culture Expositions - Rétrospectives Historique Divers arts Sciences Exposition - Musée des Civilisations d'Europe et Méditerranée - Mucem - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

L’exposition propose de suivre les pas de Fernand Braudel et d’aborder la Méditerranée des XVIe et XVIIe siècles comme un personnage dont il s’agirait de raconter l’histoire en l’inscrivant dans la longue durée, allant jusqu’à l’interroger sur le monde contemporain.

« Connectivités » raconte une histoire des grandes cités portuaires en Méditerranée aux XVIe et XVIIe siècles. Istanbul, Venise, Alger, Gênes, Séville et Lisbonne sont les centres névralgiques d’un monde ouvert marqué par une première mondialisation des échanges. Proposant aux visiteurs un saut dans le temps, cette histoire urbaine est également interrogée dans sa dimension contemporaine à travers quatre mégapoles et métropoles d’aujourd’hui : Istanbul, Le Caire, Marseille et Casablanca qui sont au cœur des connexions et des flux mondiaux. Elle permet au public d’appréhender les grands enjeux de l’espace méditerranéen contemporain.

Plus de 350 œuvres et documents sont présentés, provenant à la fois des collections du Mucem et de grands musées français et européens. L’une des originalités de l’exposition est de permettre au public de choisir son itinéraire entre les XVIe-XVIIe siècles et celui du XXIe siècle.