Un tramway nommé désir

Un tramway nommé désir - Culture Théâtre - Café-théâtre Drame Théâtre - Le Cepac Silo - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Héritière ruinée, Blanche s’installe chez sa sœur Stella dans un quartier pauvre de La Nouvelle-Orléans. Délicate, méprisante, mythomane, Blanche semble habitée par des rêves étranges.

Stella est mariée à Stanley Kowalski, un ouvrier, viril et brutal qui n’apprécie pas l’arrivée de cette étrangère dans sa vie.

Entre thriller psychologique et comédie dramatique, ce huis-clos nous entraîne dans la vertigineuse folie de Blanche, poursuivie par ses démons et incapable de répondre à la violence de la société qui l’entoure…

La pièce de Tennessee Williams traduite par Isabelle Famchon, est mise en scène par Pauline Susini.
Avec Cristiana Reali, Lionel Abelanski, Alysson Paradis, Nicolas Avinée, Marie-Pierre Nouveau, Djibril Pavadé et Simon Zampieri en alternance avec Tanguy Malaterre (distribution provisoire, sous réserve de modifications.).

Je te promets

Je te promets - Culture Spectacles - Cirques Théâtre - Café-théâtre Drame Spectacle Théâtre - L'Art Dû - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Un groupe d’amis se retrouve comme chaque année dans la maison familiale d’Alex. Mais cette année Hélène vient avec Adam, son nouveau compagnon, qui se sent mal à l’aise parmi ce «clan» très soudé.
L’ambiance se tend lorsqu’ils apprennent la mort accidentelle d’un jeune migrant près de la maison.
Le doute est alors semé et la tension monte entre illusion et réalité.
Hélène Costaglioli et sa compagnie La Locomotrice composée de 7 talentueux comédiens explorent le thriller théâtral dans cette pièce qui plonge le spectateur dans une intrigue haletante.
Jusqu’où peut-on pousser les limites de l’amitié face à la brutalité du monde extérieur ?

Wanderer, une larme échappée des fleuves afghans

Wanderer, une larme échappée des fleuves afghans - Culture Théâtre - Café-théâtre Drame Sujet de société Théâtre - La Criée - Théâtre National de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Le wanderer, le vagabond, c’est ainsi que se définit Abdul Haq Haqjoo, voyageur forcé à l’exil, dans ce récit autobiographique qui mêle théâtre documentaire et marionnettes.

Trois fois il a dû quitter son pays, l’Afghanistan. La dernière fois c’était en 2021, après le retour des talibans. Abdul Haq Haqjoo est parti avec sa femme, ses quatre enfants et quelques affaires parmi lesquelles son nez de clown et des marionnettes. Car à Kaboul, il avait enseigné le théâtre, créé un festival, une compagnie … Aujourd’hui doctorant à Aix-Marseille Université, Abdul Haq Haqjoo nous présente ici le volet artistique de sa thèse autour des « Traces biographiques et mémorielles dans la pratique du théâtre contemporain. »

De l’Afghanistan à la France, en passant par le Pakistan et par l’Allemagne, sa propre histoire est au coeur de sa création, également nourrie de son travail théorique. Au plateau, cette exploration fait résonner plusieurs voix et se livre dans une forme qui croise le théâtre d’objet, le théâtre de marionnette et le jeu de l’acteur. Le vécu, la pensée et l’imaginaire.

Texte et mise en scène : Abdul Haq Haqjoo
Collaboratrice artistique et traduction : Guilda Chahverdi
Jeu et marionnettes : Abdul Haq Haqjoo, Samaneh Latifi, Farhad Yaqubi

Taire

Taire - Culture Théâtre - Café-théâtre Art moderne / contemporain Drame Théâtre - La Criée - Théâtre National de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Tamara Al Saadi propose une réécriture sensible d’Antigone dans un spectacle choral qui, au-delà du mythe, interroge une adolescence qui ne parvient plus à penser son avenir.

Un mythe peut éclairer le présent, mais l’inverse est également possible. Après avoir longtemps travaillé sur la figure d’Antigone avec des adolescent·es, Tamara Al Saadi a décidé de composer sa propre version de cette histoire, en la tissant avec celle d’une jeune fille d’aujourd’hui.

Ébranlée par les études qui témoignent du mal-être d’une part grandissante de la jeunesse contemporaine, l’autrice et metteuse en scène tresse ici des « intimités de jeunes filles qui ne savent plus comment être au monde ». Car si Antigone est souvent convoquée comme symbole de révolte, elle est aussi une adolescente en grande souffrance qui finit par se donner la mort.

La création sonore et musicale accompagne les comédien·nes dans cette fabrique d’un théâtre qui croit, en dépit de tout, à la poésie et à la douceur.

Texte, mise en scène et scénographie de Tamara Al Saadi
Jeu : Manon Combes, Ryan Larras, Mohammed Louridi, Eléonore Mallo, Bachar Mar-Khalifé, Fabio Meschini, Chloé Monteiro, Mayya Sanbar, Tatiana Spivakova, Ismaël Tifouche Nieto, Marie Tirmont, Clémentine Vignais

Phèdre

Phèdre - Culture Théâtre - Café-théâtre Drame Théâtre - La Criée - Théâtre National de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Robin Renucci reprend le chef-d’oeuvre de Racine qui dit un combat entre désir et transgression, poussé par la violence des sentiments qui animent Phèdre, la plus touchante et la plus mémorable victime de la passion.

Phèdre, l’héroïne tragique par excellence, confesse son tourment et son coupable amour pour le jeune Hippolyte, fils de son mari Thésée, roi d’Athènes, qu’il a eu d’une Amazone. Bientôt la rumeur de la mort de Thésée se répand dans la cité, Phèdre annonce à Hippolyte cette tragique disparition et lui avoue son désir. Le jeune homme qui aime Aricie repousse Phèdre. Douleur des aveux. Éclate alors une autre nouvelle, terrible pour Phèdre : Thésée n’est pas mort ; il est de retour et Hippolyte l’accompagne.

Sur un plateau incandescent,les comédiens font vibrer avec limpidité les alexandrins raciniens dans toutes leur poésie et leur beauté funeste.

Pièce de Jean Racine, mise en scène de Robin Renucci.
Avec Nadine Darmon, Marilyne Fontaine, Solenn Goix, Serge Nicolaï, Patrick Palmero, Eugénie Pouillot, Ulysse Robin, Chani Sabaty

La Question

La Question - Culture Théâtre - Café-théâtre Historique Drame Théâtre - Théâtre Les Bernardines - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Adapté du texte d’Henri Alleg qu’incarne superbement Stanislas Nordey, la question posée par Laurent Meininger interroge sur la torture pratiquée par l’armée française en Algérie.

Témoigner de l’indicible au nom de tous ceux qui sont morts sans avoir pu parler. Prisonnier pendant la guerre d’Algérie, le journaliste et militant communiste Henri Alleg a subi la torture de militaires français. Poussé par son avocat, il entreprend de raconter minutieusement ce qu’il endure au quotidien : les chairs brûlées à vif, la douleur insoutenable, les humiliations.

Plongé dans ce cauchemar, Stanislas Nordey ne joue pas, il est Henri Alleg et tous ces hommes qui souffrent sous la torture et résistent. Aujourd’hui encore.

Mise en scène Laurent Meininger assisté de Jeanne François
Scénographie Nicolas Milhé et Renaud Lagier
Avec Stanislas Nordey

La Truelle

La Truelle - Culture Théâtre - Café-théâtre Divers arts Drame Théâtre - Théâtre Les Bernardines - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Oscillant entre documentaire et fiction, la pièce entrelace les destins, les histoires et les personnages incarnés par un François Nadin étincelant. Pour un soir, la Cosa Nostra aura, pour une fois, gain de cause dans l’ombre du juge Falcone.

Peut-être parce qu’un petit peu de sang calabrais coule dans ses veines, peut-être aussi parce que son copain François Nadin est également fils d’immigrés italiens, Fabrice Melquiot nous livre une version personnelle de l’histoire des mafias, construite à La Truelle sur leurs souvenirs d’enfance en Italie, émaillés de photos, de lettres, d’images d’archives et de coupures de presse.

Texte, mise en scène et scénographie Fabrice Melquiot
Avec François Nadin
Collaboration artistique Camille Dubois
Scénographie Raymond Sarti

Le mage du Kremlin

Le mage du Kremlin - Culture Théâtre - Café-théâtre Art moderne / contemporain Drame Théâtre - Friche Belle de Mai - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Adapté du roman de Giuliano Da Empoli, Le Mage du Kremlin, mis en scène par Roland Auzet, démonte la mécanique du pouvoir de Vladimir Poutine dans un récit plus vrai que nature.

L’homme qui souffla pendant quinze ans à l’oreille de Poutine s’appelle Vadim Baranov. Écarté des affaires publiques après être tombé en disgrâce, il se confie à un amateur de littérature, croisé sur les réseaux sociaux. En digne héritier de Raspoutine et de Machiavel, il décortique les stratégies, dissèque les manipulations et démonte les mythologies qu’il a imaginées pour asseoir le pouvoir du tsar. Mis en scène par Roland Auzet, grand adepte des adaptations littéraires et porté par Philippe Girard.

Avec Karina Beuthe Orr, Philippe Girard, Andranic Manet, Hervé Pierre, Irène Ranson Terestchenko, Stanislas Roquette, Claire Sermonne, et la participation de Jean Alibert.

Mise en scène et conception et musique de Roland Auzet

Scénographie et lumières Cédric Delorme Bouchard

Mise au blanc

Mise au blanc - Culture Théâtre - Café-théâtre Art moderne / contemporain Drame Théâtre - Théâtre Toursky International - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Sortie de résidence de création, Mise au Blanc est une promenade à l’intérieur de l’œuvre d’Henri-Frédéric Blanc, entre utopie et réalisme cru, à travers une palette de textes turbulents et perturbants, qui ne laissent jamais indifférent.

Création de Thierry B. Audibert sur des textes de Henri-Frédéric Blanc
Mise en scène Henri-Frédéric Blanc et Thierry B. Audibert

Je suis la maman du bourreau

Je suis la maman du bourreau - Culture Théâtre - Café-théâtre Drame Théâtre - Théâtre Toursky International - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Après son triomphe au dernier festival d’Avignon, Meilleur Seule en scène Avignon Off 2023, retrouvez Clémentine Célarié sur la scène du Toursky.

Rien ne présageait le drame à venir. Distillant aux comptes gouttes les pièces du puzzle, à la manière d’un thriller, une femme enquête au plus profond de son être pour comprendre ce qu’elle a pu faire ou ne pas faire pour que la chair de sa chair, qu’elle a modelé, construit pour qu’il soit un homme vertueux, ait pu tomber dans la pire des perversions : la pédophilie. Quand Gabrielle découvre quel monstre est vraiment son fils adoré, il est déjà trop tard… Sous l’armure de cette femme sévère, éclate le cœur en miettes d’une mère.

Comment survivre à la trahison ultime ? Où peut la mener son amour de mère ? Vacillante, Gabrielle part en quête d’elle-même.
À quel moment s’est-elle trompée ? A-t-elle donc mal aimé ? Ou simplement trop ?

Je suis la maman du bourreau adapté du roman de David Lelait-Helo (Prix Claude Chabrol 2022) nous emporte dans les profondeurs de l’âme humaine où s’entrechoquent les espoirs déçus, les promesses trahies et l’invincible amour d’une maman.
Clémentine Célarié, sublime, nous offre une fois de plus une performance d’actrice exceptionnelle.

Texte de David Lelait-Helo
Adaptation et mise en scène de Clémentine Célarié
Ce spectacle a été en résidence de création au Toursky