Sous les profondeurs… Intuitive Mind

Sous les profondeurs… Intuitive Mind - Culture Expositions - Rétrospectives Peinture Exposition temporaire - Longchamp Palace - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Aorie, peintre abstrait.

Cet art, l’abstrait vient du coeur, il est personnel dans le ressenti des lumières, couleurs et sentiments qu’il dégage. Dans cette exposition, vous trouverez des toiles uniques de différents formats composés de peinture acrylique vive et coloré.
Dans le cadre de son travail artistique, A O R I E se base sur le ressenti instinctif et primaire des choses.
Aucune visualisation d’avance, pas d’anticipation, le mental habituellement sans cesse en activité est là absent. Une capture de l’inconscient conforme à la théorie de l’écriture automatique.

Place au geste, aux couleurs qui l’appellent, à l’écoute attentive de l’intuition. Des compositions abstraites élaborées au spalter et au couteau via des projections de matière, des coulures sur la toile.
Une totale remise en cause du sens même de l’acte créateur car l’artiste s’interdit toute préméditation comme toute opération préalable de déchiffrement. Il s’agit de s’abandonner sans retour à la spontanéité fulgurante du  » geste  » et partant de là, d’aller à la rencontre des  » signes « .
Quelle vitalité dans cet art !
Ces signes qui naissent alors de cette improvisation absolue s’imposent dès lors comme les témoins irrécusables d’une expérience vitale.Dans ces expériences, la notion de vitesse est primordiale pour empêcher le mental de prendre la place du geste irréfléchi.

Née en 1985, A O R I E originaire de la région bordelaise étudie la communication.
Depuis 2009 elle vit et travaille à Marseille.
Chacune de ces oeuvres est l’occasion de questionner le statut de l’intuition : ses modes d’apparition et les phénomènes physiques qui s’y rattachent.

Vernissage Jeudi 9 janvier à partir de 18h

Urban Republik

Urban Republik - Culture Expositions - Rétrospectives Street art Exposition temporaire - 14 rue de la République, 2e - Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

35 oeuvres originales de 4 grands artistes issus de l’art urbain :

• SPEEDY GRAPHITO
L’une des plus grandes stars du Street Art mondial, artiste historique du mouvement, référence incontestée de l’art urbain international, c’est l’un des artistes phares de notre galerie. Sa dernière exposition muséale organisée dans la région à Toulon a réuni plus de 36.000 visiteurs.

• ASTRO
L’un des plus grands muralistes internationaux. Sur tous les grands festivals internationaux ses oeuvres monumentales en trompe l’oeil émerveillent. il fait partie des rares artistes mondiaux capables de s’exprimer aussi bien en très grands formats, sur des façades d’immeubles immenses que dans un très minutieux travail d’atelier sur toile. Nous l’exposons pour la première fois à Marseille et c’est la première fois qu’il sera exposé à Marseille, nous sommes heureux d’offrir son travail aux marseillais.

• LADY M
Parmi les rares artistes féminines du mouvement urban. Elle manie l’abstraction à merveille, sa progression impressionne, ses oeuvres fines et spirituelles sont très appréciée des collectionneurs et son travail sur de grands murs force le respect de tous.

• BAULT
Le poète du mouvement urbain. Ses oeuvres sont touchantes, sensibles et fortes à la fois. Son univers de personnages étranges et de gentils monstres raconte des histoires qui quand on y regarde de plus près racontent elles mêmes encore d’autres histoires.

Fibre sensible

Fibre sensible - Culture Expositions - Rétrospectives Arts plastiques - graphiques Exposition temporaire - Maison de l'artisanat et des métiers d'art - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Après le bois en 2017 et le textile en 2018, cet hiver la MAMA poursuit le parcours de la fibre végétale pour explorer le papier. L’exposition invite à découvrir les métamorphoses des feuilles.

Quinze créateurs et un collectif qui consacrent leur talent à l’art du papier, investissent la MAMA pendant deux mois. Leurs univers créatifs parfois éloignés ont en commun d’utiliser la légèreté du papier pour composer des oeuvres fortes qui éveillent la fibre sensible du spectateur.

Avec la participation de Mathilde Arnaud, Sarah Barthélemy Sibi, Sandrine Beaudun, Aïdée Bernard, Viviane, Colautti Iva nova, Maryse Dugois, Laurence Grateau, Aline HD, Mademoiselle Maurice, Isabelle Papas ian, Maryline Pomian, Marion Riguera, Charlotte Sagory, Jean-Charles Trebbi, Laurence Villerot et le collectif le CRIMP.

Le Mauvais Oeil 51 : Tricéphale

Le Mauvais Oeil 51 : Tricéphale - Culture Expositions - Rétrospectives Arts plastiques - graphiques Exposition temporaire - Friche Belle de Mai - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Pour cette nouvelle édition du mauvais oeil, découvrez une exposition à trois têtes. L’atelier expose trois nouveaux auteurs pour leurs premières publications aux éditions du dernier cri.

LES ARTISTES

• Cha Kinon
L’artiste est née en Belgique en 1993, vit et travaille à Marseille. Elevée à la bière et aux frites avariées, elle découvre la gravure sur métal après avoir torturé ses cousins. « Le métal et l’acide ça j’aime. » Elle ressort des Beaux Arts de Liége avec un diplôme homologué en 2018. En 2019, elle sort le fascicule « déformation belge » et diverses estampes montrant des jeunes filles faméliques dans des situations inconfortables. « Petite, j’étais très maigre, on m’appelait le moineau, ma mère devait me gaver de pizza, fallait bien que je finisse à Marseille ».

• FRAMAX
Né 1981, il vit et travaille à Paris. « Impaled in hell » est un recueil d’images embrochées au dernier cri, une série de dessins « vaccinatoires » pour préserver l’auteur de la gangrène du cerveau face à l’implacable bêtise humaine. Des visions d’enfer post médiévales… « Car comme dirait l’autre, l’enfer c’est les autres. »

• GOTIER
Gotier vit et travaille au sein des éditions du Monstre, basé dans une ancienne briqueterie sur Amiens. « Gotier ne dessine pas ce qu’il se passe. Il dessine ce qu’il ne se passe pas. Ou ce ce qui aurait pu se passer. Ou qu’il aurait aimé qu’il se passe mais finalement non. Frénésie cafféinomane de la passivité. Humoriste en avance sur le retard, toujours à coté. »

Une proposition Le Dernier Cri.

Le ministère des possibles – Ouroboros

Le ministère des possibles – Ouroboros - Culture Expositions - Rétrospectives Arts et Beaux-arts Exposition temporaire - Ecole de la deuxième chance - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Le ministère des possibles – Cgnie Lr , Stéphanie Lemonnier
Théâtre invisible

OUROBOROS
L’Ouroboros est souvent symbolisé à travers les âges et civilisations par un serpent qui se mord la queue et maintient l’harmonie des mondes.
La tenségrité, en tant que principe d’équilibre entre les forces de tension et de compression est à l’oeuvre dans l’univers, dans l’anatomie, dans l’architecture contemporaine et aussi dans les arts.
Notre proposition met en avant la recherche de stabilité entre des forces contradictoires et nous questionne sur les paradoxes de notre environnement actuel.
L’association L’Ombre des Idées réunit des artistes de divers horizons aux pratiques variées.
Pour cette installation, Axel Lück et Pierre Blanchard, tous deux plasticiens et peintres, sortent de leurs pratiques picturales pour réaliser cette sculpture basée sur la tenségrité.

Artistes et diversités en France, 1900-2017

Exposition conçue et réalisée par le Groupe de recherches de l’ACHAC et en partenariat avec Ancrages pour la région de Marseille/PACA.
Le programme Artistes de France s’inscrit dans une dynamique de valorisation patrimoniale commune en mettant en lumière l’apport, à l’histoire culturelle française, des artistes venus des quatre coins du monde. Ces artistes sont désormais éternels dans nos imaginaires. Ils sont les agents d’une transmission culturelle forte, riche de nos diversités.

Vernissage mardi 19 novembre à 18h.

Dans la cadre de 15-16 Arts.

Exposition peinture de Marie Behier

Exposition peinture de Marie Behier - Culture Expositions - Rétrospectives Peinture Exposition temporaire - Camille Fleurs - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Exposition de 12 tableaux, encres, de MARIE BEHIER du 13 novembre au 8 décembre 2019 chez CAMILLE FLEURS

Le 15 Novembre cela fera 40 ans d’existence pour Camille Fleurs.

Grande Exposition de Noël

Grande Exposition de Noël - Culture Expositions - Rétrospectives Arts et Beaux-arts Exposition temporaire - 14 rue de la République13001 Marseille - Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Galerie1809 présente son « Exposition de Noël »

6 artistes : Laëtitia Giraud / France Gobbo / Alexandra Delya / Valérie Betoulaud / Renaud Grizard / Grégoire Gardette
Un corner Art Market petits formats

Des peintures, des sérigraphies, des linogravures… ‘art contemporain
Un lieu central à deux pas du Vieux Port

A cette occasion, Galerie1809 a choisi de mettre en avant 6 artistes, principalement de la région :
Laëtitia Giraud : lumières et couleurs étranges de la nuit
France Gobbo : des paysages urbains entre fiction et réalité
Alexandra Delya : notre coup de coeur Art Brut du moment
Valérie Betoulaud : un univers mêlant nostalgie et modernité
Renaud Grizard : une valeur sûre de l’art contemporain
Grégoire Gardette : Reverso ou une vie à rebours 2019-1961

Artistes présents côté corner shop :
Stéphane Dupuis, Alejandra Melin Lopez, Clément Garnung, Lionel Borla, Valérie Betoulaud, Julien Solé, Raphaële Anfré, Nathalie Berger, Salam, Alexandra Delya, Elise Oudin Gilles, Sophie Geider, Séverine Dietrich, Sébastien Arcouet, Lcot, Marynn, Cécile Pujol, Julien Isnard, Silas, Clémence Renaud, Florent Touchot, Amandine Maria, Sourski.

L’exposition aura lieu juste à côté du Vieux Port, au 14 rue de la République, dans un bel espace de 250m2.
« Les amateurs d’art et collectionneurs, ainsi que le grand public, sauront apprécier cette nouvelle exposition de Galerie1809 où une fois de plus l’éclectisme, les artistes de la galerie mais aussi de nouveaux artistes sont à l’honneur. Pour cet événement nous avons sélectionné des artistes aux styles et univers variés, et il y aura un corner shop avec une sélection petits formats, parfaite pour se faire plaisir ou pour offrir avec Noël qui approche !  » explique Florent Touchot, artiste et co-fondateur de Galerie1809.

A propos de Galerie1809 :
Galerie1809 est une galerie d’art contemporain en ligne créée en 2017 par des artistes pour des artistes.
Depuis mai 2019 la galerie est installée dans un showroom permanent près de La Plaine à Marseille, 9 rue Ferdinand Rey 13006 Marseille (sur RV). Les trois fondateurs, Sébastien Arcouet (artiste), Florent Touchot (artiste) et Marina Leprince-Ringuet (web) sont établis à Marseille.

Aznavour l’expo

Aznavour l’expo - Culture Expositions - Rétrospectives Variété - Chanson française Audiovisuel - photographie - numérique Art et culture divers Exposition temporaire - La Buzine Maison des Cinématographies de la Méditerranée - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Après Jean-Paul Belmondo, Johnny Hallyday et Brigitte Bardot, c’est à une autre icône de la culture populaire française que le Château consacre sa nouvelle exposition.

Exceptionnelle, cette exposition l’est par la personnalité de l’artiste auquel l’hommage est ainsi rendu. En 80 ans de carrière internationale, Charles AZNAVOUR a bâti une oeuvre considérable d’auteur, de compositeur et d’interprète. De son vivant, il avait accepté le principe d’une manifestation autour de sa carrière dans le « Château de ma mère » cher à Marcel PAGNOL qu’il appréciait énormément, et dans cette ville de Marseille pour laquelle il avait un attachement particulier.

Et exceptionnelle, l’exposition présentée l’est aussi sans conteste puisque, pour la toute première fois, avec le plein accord de sa famille et de ses amis, le Château de la Buzine a eu accès aux collections particulières de Charles AZNAVOUR, et notamment des souvenirs, documents, manuscrits, correspondance, objets, photographies, vidéos, disques, affiches, tenues et accessoires divers qu’il conservait dans sa maison de Mouriès.

Ainsi, ce qui sera exposé au Château de la Buzine, à partir du 26 mars, et pour plusieurs mois, n’a encore jamais été montré !

Et nul n’étant mieux placé que le propriétaire de ces trésors pour en parler, c’est Charles AZNAVOUR, par le texte, la voix et l’image, qui racontera l’extraordinaire carrière de la star mondiale.

Comme il est d’usage au Château de la Buzine, Maison des cinématographies de la Méditerranée, AZNAVOUR l’expo proposera un cycle des films dont l’artiste a été l’interprète. À prévoir également des rencontres et dédicaces avec des auteurs, des amis et des proches de Charles AZNAVOUR.

A l’occasion de cette rétrospective, le journaliste Jacques Pessis recevra le prix Alain Terzian pour sa biographie écrite avec Charles Aznavour, juste avant son décès, « Dialogue inachevé » aux éditions TohuBohu.

Venez découvrir notre hommage personnel à travers l’exposition temporaire du moment, la première a être consacrée à ce véritable monument de la chanson depuis sa disparition.

Modulor III

Modulor III - Culture Expositions - Rétrospectives Arts et Beaux-arts Exposition - Galerie Hors les Murs / HLM - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

L’exposition MODULOR est la troisième exposition d’une série de quatre (Cambridge, Toulouse, Marseille, Londres), organisée par Benet Spencer et David Ryan de la Cambridge School of Art, en coopération avec le Réseau Peinture.

Ces différentes présentations cherchent à explorer la relation entre dessin, peinture et architecture.

La présence de La Cité radieuse de Le Corbusier à Marseille est le moteur qui a structuré cette nouvelle exposition. Plus particulièrement, elle aborde le concept de MODULOR, cette échelle anthropométrique de proportions créée par Le Corbusier en 1948. Le MODULOR est un outil incarnant une gamme de mesures harmonieuses à échelle humaine et universellement applicable à l’architecture. Située dans un certain programme humaniste occidental qui remonte à « L’homme, mesure de toutes choses » de Protagoras, puis relancé par l’homme de Vitruve de Léonard de Vinci, le MODULOR de Le Corbusier est une version actualisée d’un universalisme masculin. Il représente un corps normatif et normalisé d’un homme de 1,83 m, autour duquel le Corbusier a conçu la structure et la taille de ses Unités d’Habitation. 

Après une année d’échanges, les participant.e.s de l’Atelier de Recherche et Création (ARC) MODULOR, aux Beaux Arts de Marseille, ont décidé de déployer dans l’espace d’exposition spécifique de HLM, une structure en bois volontairement encombrante.

Cette structure, réalisée grâce à l’aide de l’atelier bois et du service technique de l’école, est à la fois physiquement, mais aussi conceptuellement une introduction au sujet. Elle se réfère aux mesures d’un appartement standard de l’Unité d’Habitation.

21,7 – Matthieu Bertéa

21,7 – Matthieu Bertéa - Culture Expositions - Rétrospectives Arts et Beaux-arts Exposition temporaire - Pôle des Arts Visuels - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Carte blanche
Installation et processus scanographique itinérant

Matthieu Bertéa est un artiste français issu des quartiers nord de Marseille. Son activité la plus emblématique consiste à utiliser un scanneur portable. Poussé par le désir de s’ancrer au monde, cet outil lui sert d’alibi pour créer un contact dit « haptique ». Si sa pratique combine des notions d’identité, de mémoire, de déplacements, de territoires et de jeux, la question de l’humain demeure en filigrane. Son intérêt pour la matière ou l’espace, tout comme la valeur qu’il accorde au travail et à l’échange, convoque les personnages qui ont rythmé son enfance : des artisans aux ouvriers, en passant par les acteurs des boites de nuit ou les membres de sa famille. Il observait aux horaires de temps morts, la façon dont le milieu du football ou de la nuit déjouait les règles avec un geste symbolique, politique et parfois ambivalent.

La fragilité de la mémoire, la préciosité d’une rencontre, l’absence de frontières ou de règles hantent donc ses travaux qui l’emmènent à collecter des scanographies de diverses choses. Figée éternellement par l’image, cette interférence de 21,7 cm de large et de longueur infinie entre présent et souvenir produit enfin une énergie continue et débordante qui refaçonne le rôle du réceptacle, tel le reliquaire étiré d’un nouveau genre. Toujours à la dérive, et en ayant comme pierre angulaire le tissage de relations interconnectées, son dernier projet sonde ainsi le territoire et les habitants d’Argentine sur près de 7500 km.

Vernissage le 20 novembre à 18h30.

Une proposition d’Art et développement, dans la cadre de 15-16 Arts.