What a blast from the past – Skunkdog

What a blast from the past – Skunkdog - Culture Expositions - Rétrospectives Arts plastiques - graphiques Peinture Exposition temporaire - Espace 53 - David Pluskwa Art Contemporain - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Démarrage en trombe pour cette nouvelle année artistique à la Galerie David Pluskwa Art Contemporain !

Skunkdog revient nous enchanter avec un nouveau solo show, véritable synthèse de l’évolution de son oeuvre qu’il vient nous dévoiler dans cet espace qu’il sait si bien investir.

Dessins et peintures cohabitent pour une exposition haute en couleur, dans laquelle nous retrouvons ses personnages et sujets fétiches, tout en découvrant une nouvelle façon d’appréhender la toile et le papier.

« What a blast from the past » s’ancre dans le passé pour nous offrir une exposition inscrite dans le présent et le futur de Skunkdog…

Le Rocher

Le Rocher - Culture Expositions - Rétrospectives Arts et Beaux-arts Exposition temporaire - La Vitrine du Sentier152 la Canebière, 1er - Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Le Bureau des Guides – GR 2013 propose depuis 2018 un programme de constructions nommé « Les Hospitalités du GR2013 ».

Une invitation est lancée à des équipes artistiques pour concevoir ces aménagements, telle une halte pour marcheurs, aux abords du chemin.

Fruit de la rencontre entre des artistes marcheurs : SAFI, un groupe d’architectes : ETC et un projet photographique : l’OPP GR2013, le Rocher est la première construction de ce programme dans les différents parcs départementaux.

Structure à habiter, halte sur le chemin du Badaïre, le Rocher est un abri singulier dans le paysage provençal, une construction de bois, un signal étonnant que les curieux viennent visiter. Il permet une halte, un moment de contemplation de plusieurs éléments remarquables : ici le canal et son tunnel, là le vallon et sa « mange », ou encore le thym et la mangeoire, un morceau de ciel.

Le Bureau des guides vous propose à travers cette exposition, une rencontre avec cet étrange objet afin que la curiosité vous pousse à aller le rencontrer « en personne », sur le plateau de l’Arbois.

Pour l’occasion, le groupe MPL nous fera l’honneur de jouer quelques chansons pour conter en musique les paysages qui entourent cette étrange habitacle posé au milieu de l’Arbois.

Avec le collectif SAFI, le collectif ETC, Geoffroy Mathieu et Loïc Magnant.

Vernissage jeudi 20 février à 18h.

Girls ! All i need is… Girls !

Girls ! All i need is… Girls ! - Culture Expositions - Rétrospectives Concerts - Opéras - Soirées Audiovisuel - photographie - numérique Pop - Rock - Folk Exposition temporaire Soirée - clubbing - DJ set Concert - WAAW bistrot culture info - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

2020 …Viens !

« C’est le maître-mot de cette année qui s’annonce plus que merveilleuse ! Le WAAW renaît et brille de tous ses froufrous pour vous accueillir au mieux.

Expo, live, showcase, blind test et dj sets… l’occasion pour nous de vous présenter des artistes gracieux, des musiciens chaleureux, et des filles punk, libérées, déjantées !!! Plein de filles talentueuses réunies pour une programmation spéciale « Girls ! All I need is…girls ! ».

Cette année sera aussi celle de nos 10 ans et on ne vous cache pas que l’envie de fêter cet anniversaire commence à sérieusement nous titiller… mais chut, encore un peu de patience ! On vous promet, vous serez les premiers prévenus ! »

L’équipe du WAAW

Au programme :

La Boop’s Camp au Dour Festival

► HOT DOUR (expo photo)
ven. 14.02.20 > sam. 7.03.20

Stéphanie Di Domenico s’installe au WAAW pour une exposition sur deux espaces! L’annexe du WAAW au 19 rue des 3 rois et nos fameuses toilettes, régulièrement tapissées, dans le bistrot.

« Oublier les codes, dérégler les pendules, multiplier l’amitié, taquiner la belle étoile, pousser sur les décibels, vivre presque à poil, pisser dans la nature, danser jusqu’à flageoler, mélanger make-up et boue séchée, sentir la sueur salée et la mousse amère, montrer ses seins si on veut, être une squaw rock’n’roll, inventer sa tribu, étirer la liberté… C’est aussi cela le Dour Festival, bien plus que cinq jours de musiques : des festivalières et des festivaliers que j’ai suivis, que j’ai collés, avec qui j’ai campé. »
S. Di Domenico

► Vernissage Hot Dour
w/ ALCALINE JUKEBOXE (dj set)
Ven. 14.02.20 > 19h30

C’est qui ? Moitie du duo féminin de dj selectors INDISCIPLINE, fervente supportrice de La Boop’s et secrétaire de rédaction de son  » fanzinérotique  » Ouhlala! sous l’alias Ella Caïn.
Ça sonne ? Sexy, chaloupé, électrique, sauvage, tranchant, caressant, moite, virevoltant, échevelé… C’est plein de virages, de croisement et autres collisions dansantes entre les époques et les genres. Bim !

► Apéro blind test + dj set
w/ LIL’PEA & LAU
Mar. 18.02.20 > 19h30

LIL’PEA se prête au jeu du blind test 100% féminin en invitant LAU des Wicked Girls. Places de festivals à gagner ! Puis c’est derrière les platines qu’on les retrouvera !

► The love 3000 release party
w/ TOUT DE SUITE (live)
Ven. 21.02.20 > 19h

Ça y est, le nouvel album du groupe légendaire TOUT DE SUITE est sorti. Il s’appelle « Je ne croyais plus à l’amour « , et c’est une révolution sociale, musicale et sentimentale.
Bouteilles de plongée en pack de 12, pour chasse aux trésors dans nos failles les plus profondes, craquages de fusée de détresse pour faire comme des lueurs, enfin, au loin, au beau milieu de l’océan la nuit parce que TOUT DE SUITE c’est la vie, la mort et tout ce qu’il y a autour, un peu, beaucoup, passionnément, à folie…

► Showcase punk électrique russe
w/ IRINA POPOVSKA
Jeu. 05.03.20 > 19h30

Chanteuse issue de l’improbable scène punk de Novossibirsk, Irina Popovska trouve son combustible dans les grandes plaines de Sibérie où l’électro se consomme bien frappée et cul sec.  » I try to write new songs and I am forced to sing at the same time I play keyboard live, because Sergueï can’t do everything!!! Fuck him!!! I can not wait to see you again on stage, I miss you, fucking public!!!  » Irina

► Clôture Hot Dour
w/ POLA FACETTES (45T dj set)
Sam. 07.03.20 > 20h00

Pour clôturer l’exposition de la Boop’s Camp c’est le grand retour de Pola Facettes en 45 tours pour une sélection féminine et échevelée.

Geneviève Duris

Geneviève Duris - Culture Expositions - Rétrospectives Peinture Exposition - Galerie du Tableau - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Répondre à des questions que l’on se pose par des images et envoyer ces images vers la troisième dimension est le curieux et enviable résumé du travail de Geneviève Duris. L’autre versant de l’existence de l’objet est une quête de la rencontre d’un matériau propice et incertain, porteur à son tour de questions subsidiaires: tissus de récupération, plastiques, métaux, papiers, rapiécées en kimonos hantés, en manteaux-enveloppes, en robes-paysages, comme les costumes d’un théâtre fantasque.

Couleur et couture ont leurs trois premières lettres en commun comme ciseau et pinceau ont leurs dernières. Ensemble, ils vont mettre en accord les matériaux hétérogènes, les trouvailles urbaines, les natures mortes de trottoirs dans un jeu essentiel. Toutes les différences vont ainsi s’accorder à la seule réponse visible dont il restera à faire le tour agencée en volume.
Bernard Plasse

Vernissage le lundì 17 à partir de 18h 30

Arthur Aillaud, en continu

Arthur Aillaud, en continu - Culture Expositions - Rétrospectives Arts et Beaux-arts Exposition temporaire - Galerie Béa Ba - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

La nouvelle exposition d’Arthur Aillaud à la galerie Béa-Ba présente un ensemble de tableaux au format unique (50 x 40 cm) dans un accrochage linéaire et rythmé.

– Des archéologues manipulent la terre peinte, boueuse ou poussiéreuse, la tête penchée vers le sol qui vient se plaquer sur le mur en all over, à la verticale, basculant le point de vue.
– Des vues de chantiers (dalles bétonnées en construction ou charpentes nues) fragmentent le tableau en formes abstraites.

La circulation du regard fonctionne par associations d’idées, l’un ou l’autre tableau discute avec son voisin puis avec l’ensemble. Maintenant, le sentiment de disparité entre les sujets représentés est remplacé par la sensation de la peinture. Si le format est un indice, la réelle homogénéisation se fait par la main du peintre. Cette main, nous la retrouvons directement citée dans deux tableaux en gros plan sur le geste d’archéologues au travail, pinceau tenu, dépoussiérant un sol antique des particules qui le recouvrent, comme une mise en abîme de la main peignant la toile.

L’histoire se lit. Trois figures apparaissent, l’une physiquement présente, les deux autres largement suggérées : l’archéologue, l’ouvrier et le peintre, comme incarnations du travail intellectuel, du corps au travail et du travail artistique. L’architecture fait office de point de rencontre entre ces trois idées. Réunion savante, technique et artistique, elle est aussi la passerelle entre l’ancien et l’à venir. Dans les tableaux d’Arthur Aillaud les squelettes dénudés des bâtiments en construction évoquent les ruines de temples anciens, les dalles juste coulées un orchestra de théâtre antique, façonnant une description du présent comme permanence.

Vernissage vendredi 7 février à 18h.

Archive Invisible #3 – Mohamed Fariji, Coopérative Hôtel du Nord

Archive Invisible #3 – Mohamed Fariji, Coopérative Hôtel du Nord - Culture Expositions - Rétrospectives Arts et Beaux-arts Exposition temporaire - Le Tiers QG - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

L’artiste marocain Mohamed Fariji s’associe à la coopérative d’habitants Hôtel du Nord pour la troisième exposition des Archives Invisibles.

Investi dans l’exploration des mythes urbains et de la mémoire collective, Mohamed Fariji, développe des projets artistiques engagés et participatifs sur le long terme. Après une résidence de trois semaines chez des hôtes de l’Hôtel du Nord, l’artiste présentera sa collaboration et son travail sur les archives du collectif au Tiers QG, pour Archive Invisible #3.

Créée en 2011 la coopérative Hôtel du Nord s’inscrit dans la poursuite d’un processus patrimonial initié en 1995 dans les quartiers Nord de Marseille par Christine Breton. Réseau d’une trentaine de chambres et gîtes urbains, l’Hôtel du Nord met en valeur l’hospitalité et le patrimoine naturel et culturel de Marseille, à partir d’un ancrage dans les quartiers Nord de la ville. Les promenades patrimoniales organisées par l’Hôtel du Nord et son modèle socio-économique servent aujourd’hui d’exemple au Conseil de l’Europe pour illustrer leur définition de la Convention de Faro (convention sur la valeur du patrimoine culturel).

En prolongement de l’exposition, le Tiers programme vous propose d’explorer chemins de traverse, recherches, hospitalités et récits, au cours d’une rencontre et de trois balades de Noailles jusqu’aux Aygalades.

Gratuit et ouvert à tou.te.s

► Pendaison de crémaillère
21.01.20 I Tiers QG

*GBA du bas, GBA du haut I Balade #1 en centre-ville
22.02.20 – 9h30-12h30
Départ : rue de la Palud, Marseille 1er / Durée 3h
Balade polyphonique sur l’asséchement des flux de vie en ville.

*GBA : nom féminin. 1. Glissières Béton Armé,
2. Bacilles (bactérie), trouvés en souche dans les collines de Septême, proche de Marseille.

► Traces et récits visibles et invisibles des communautés I Agora
22.02.20 – 14h-18h I Tiers QG

Discussions autour d’expériences de réactivation de traces et de murs. Histoires de territoire à Marseille, Casablanca (Maroc), Kaunas (Lituanie), Castille (Espagne), Machkhaani (Georgie) et Novisad (Serbie). Agora modérée par Prosper Wanner (coopératives Hôtel du Nord et Les oiseaux de Passage).

► Remonter la mer I Balade #2 en direction du Nord
14.03.20 – 14h-17h
Départ : tour CMA CGM, Marseille 2e / Durée 3h

Traversée pédestre d’une zone arrière portuaire adossée au ruisseau des Aygalades, pour aller à la rencontre d’anciens villages industriels témoins du développement au nord de la ville : les Crottes, St Louis et la Cabucelle. Une arrière-zone portuaire chargée d’histoire coloniale, industrielle et migratoire, aujourd’hui en pleine transformation au sein d’Euromed 2.

► Se relier malgré tout I Balade #3 en direction du Nord, un peu plus loin
21.03.20 – 14h-17h30
Départ : quartier des Arnavaux, Marseille 14e . Arrivée : Foresta, Marseille 15e / Durée 3h30

Remontée entre ruisseau et tufs d’un ancien terroir industriel. Cette balade à voix multiples explorera les désirs et les possibilités d’un chemin entre la Cité des arts de la rue et Foresta par la cité de la Viste. Elle sera aussi une manière de partager une partie de l’histoire du processus patrimonial expérimenté à Marseille depuis la fin des années 90.

Lucie Evans-Trebuchet – Suzon Magné – Vues

Lucie Evans-Trebuchet – Suzon Magné – Vues - Culture Expositions - Rétrospectives Arts et Beaux-arts Exposition temporaire - Cook in Potes MPG2019 - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Commissariat d’exposition : Maria Estevens

Déplacement lent du regard. La technique est ambiguë on se ressaisit, on prend position et on reconsidère le tissu. Dessiner au fil et le faire évoluer au détour du corps, le tissu prend vie et le rendu m’échappe.
Empreinte d’un regard nomade
L’équilibre est indissociable entre l’endroit (visible, recherché) et l’envers (nécessaire, structure, sous-entendu). Dans une mécanique de regards, une sensualité passagère se déploie vibrante, accidentée, translucide.
Cook in Potes : « Un lieu de vie comme oeuvre d’art », un processus créatif, une sculpture sociale et artistique, où l’art est vécu comme forme de dialogue transdisciplinaire, entre art et nourriture. Une halte obligatoire pour les assoiffés de la jeune création artistique marseillaise !

Vernissage le jeudi 13 février à 12h30

Hannah Waldron, Solmania

Hannah Waldron, Solmania - Culture Expositions - Rétrospectives Arts et Beaux-arts Exposition temporaire - Studio Fotokino - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Il y a dix ans, Hannah Waldron découvrait et s’emparait de la technique du tissage pour créer son propre langage graphique, entre figuration et abstraction. Depuis, elle a mis entre parenthèses sa pratique d’illustratrice et n’a cessé d’explorer les possibilités offertes par le support textile, combinant motifs géométriques, couleurs et trames, dessinant des cartographies sensibles et poétiques, retranscriptions visuelles d’un voyage ou d’un paysage.

Pour sa première exposition monographique en France, Hannah Waldron présente au Studio un ensemble d’oeuvres comprenant croquis, céramiques, dessins et tapisseries. À travers la symbolique du soleil, source de vie et de lumière, l’artiste anglaise tisse avec ses pièces récentes des récits imprégnés de cosmologie et de mythologie, tout en sondant la représentation de l’espace et du temps.

Vernissage samedi 11 avril à 11h, en présence de l’artiste !

AUTOUR DE L’EXPOSITION
• Séance programmée par l’artiste, vendredi 10 avril à 19h au Vidéodrome 2
• Atelier pour adultes dimanche 12 avril à 14h
• Rencontre dimanche 12 avril à 17h30
• Ateliers pour enfants

Lisa Mouchet, Le mystère de la maison brume

Lisa Mouchet, Le mystère de la maison brume - Culture Expositions - Rétrospectives Arts et Beaux-arts Exposition temporaire - Studio Fotokino - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Cet hiver, Lisa Mouchet publie sa première bande dessinée, Le mystère de la maison brume, aux éditions Magnani. Un polar graphique et énigmatique qui nous plonge dans le grain poudreux de ses dessins. Pour la sortie du livre, elle en présente une sélection dans la librairie du Studio.

Vernissage samedi 11 avril à 11h en présence de l’artiste !

AUTOUR DE L’EXPOSITION
Rencontre dimanche 12 avril à 17h30