Les Suppliques

Les Suppliques - Culture Théâtre - Café-théâtre Art moderne / contemporain Historique Théâtre - Le Zef - Scène Nationale de Marseille - À cour - Site du Merlan - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Que savez-vous des Suppliques ?
Ces lettres étaient un dernier recours pour les familles juives, écrivant à l’administration du régime de Vichy dans l’espoir que leurs requêtes soient entendues. Découvertes il y a vingt ans par l’historien Laurent Joly, associé dans l’écriture de la pièce, elles racontent surtout l’institutionnalisation de la persécution des juifs. Les témoignages sont divers : une épicerie saisie, des comptes bancaires bloqués, un proche disparu soudainement malgré le port de son étoile jaune, le désir de vivre à vingt ans malgré la certitude de sa déportation…

En archéologue de la mémoire, Le Birgit Ensemble fait vivre sur le plateau six de ces lettres, offrant une approche sensible de l’Histoire et une immersion dans l’imaginaire des victimes. Archives audio, extraits de lettres, scènes fictives, gestes dansés élaborés avec le chorégraphe Thierry Thieû Niang et réflexions des acteur·rice·s à travers un dispositif bi-frontal, s’imbriquent dans cette puissante pièce-documentaire. Une alerte d’actualité envers les dangers d’une administration apathique et la complicité d’un État qui ignore et condamne celles et ceux qu’il est pourtant censé protéger.

Ensemble, Julie Bertin et Jade Herbulot fondent en 2014 Le Birgit Ensemble, à la suite de la présentation en 2013 au Conservatoire national supérieur d’Art dramatique de leur premier projet, Berliner Mauer: vestiges.

Conception, écriture et mise en scène : Julie Bertin et Jade Herbulot – Le Birgit Ensemble
D’après les lettres de Rachel Schleifer, Gaston Lévy, Renée Haguenauer, Alice Grunebaum, Léon Kacenelenbogen et Charlotte Lewin.
Avec Salomé Ayache, Marie Bunel, Pascal Cesari, Gilles Privat en alternance avec Vincent Winterhalter.

Léon Blum une vie héroïque

Léon Blum une vie héroïque - Culture Spectacles - Cirques Art moderne / contemporain Historique Divers arts Spectacle - La Criée - Théâtre National de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Evénement théâtral participatif et radiophonique, « léon Blum une vie héroïque » est adapté du podcast original de France Inter écrit et raconté par Philippe Collin.

Homme de lettres, chef du gouvernement du Front populaire en 1936, déporté à Buchenwald pendant la Deuxième Guerre mondiale, l’esprit de justice chevillé au corps jusqu’à sa mort en 1950 : c’est bien une vie héroïque que peignait Philippe Collin dans son podcast consacré à Léon Blum, diffusé sur France Inter.

Le journaliste, qui avait fait appel à Charles Berling pour les enregistrements, a partagé avec lui son désir de porter ce récit à la scène.

Plus qu’un spectacle, cette fresque est un prolongement du travail radiophonique qui se construit et se vit avec le public : un événement théâtral participatif. Aux textes de Blum et au propos historique s’ajoutent des débats, un banquet républicain et un bal populaire, pour vivre ensemble une grande épopée de neuf heures où la pensée fuse et se partage aussi dans la joie.

Ecriture et narration de Philippe Collin
Interprètes Charles Berling et Bérengère Warluzel
Conception Philippe Collin, Violaine Ballet et Charles Berling

Production Châteauvallon-Liberté, scène nationale Coproduction Cité européenne du théâtre – Domaine d’O – Montpellier, Printemps des Comédiens.

L’Été marseillais

L’Été marseillais - Culture Festivals - Fêtes Concerts - Opéras - Soirées Spectacles - Cirques Cinéma Art contemporain Arts plastiques / graphiques Historique Théâtre de rue Conte Divers arts Divers musique Sport divers Lecture Spectacle Fête locale Concert - Scène sur l'eau Hôtel de Ville et dans tous les quartiers de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Depuis quatre ans, dans le sillage d’un soleil complice et du retour des grandes vacances, l’Été marseillais se fraye un chemin à travers la ville et souffle un vent de culture, de loisirs et de fête sur tout le territoire. Avec une programmation gratuite, populaire et fédératrice, la Ville de Marseille met tout en œuvre pour que chaque année, les Marseillaises, les Marseillais et les visiteurs puissent vivre à l’unisson un été festif, joyeux et inoubliable.

Pour cette cinquième édition, la Ville de Marseille a donc imaginé une programmation gratuite et inédite, encore plus riche, plus éclectique et plus proche des Marseillaises et des Marseillais, avec de nouveaux rendez-vous sur toute la durée de la saison estivale.

Entre nocturnes dans les musées, spectacles dans un parc différent chaque semaine, concerts à deux pas de l’eau, ciné-plein air, piétonnisation du Vieux Port : l’Été Marseillais promet une ambiance de festival, populaire et intergénérationnel, qui fera rayonner la culture phocéenne sur toute la ville et à l’extérieur.

Chaque Marseillaise et chaque Marseillais pourra alors se sentir un peu en vacances dans sa bibliothèque de quartier, au frais dans un parc ou en flânant sur le Vieux-Port piétonisé. Les visiteurs pourront également se joindre à la fête et (re)découvrir Marseille rayonnante de culture, de sport, d’art et de musique, éclairée du faisceau coloré de l’Été marseillais.

A l’instar des éditions précédentes, l’Été marseillais 2024 s’articule autour d’une programmation gratuite et de qualité, pour que toutes et tous profitent pleinement des activités organisées dans la continuité des engagements de la Ville de Marseille en faveur d’une culture accessible au plus grand nombre.

L’ÉTÉ MARSEILLAIS,C’EST :

Une grande fête populaire
Marseille remet au goût du jour les
traditions de fêtes populaires en y ajoutant une dimension festival avec des spectacles en plein air et des scènes ouvertes.

De la culture
Une fois de plus, l’Été marseillais promet de belles surprises !
Concerts, danse, arts du cirque, humour, piste de danse ou
karaoké…

Du sport
En cette année olympique, l’Été marseillais propose toujours
plus de démonstrations sportives et des ateliers pour
pratiquer votre sport préféré.

Des découvertes
L’Été Marseillais c’est le moment de vous initier à un sport, un
art, de découvrir un lieu ou une initiative,d’apprendre en suivant un atelier scientifique…

Pour toutes et tous, partout
Entièrement gratuit, l’Été marseillais s’adresse aux jeunes comme aux aînés, aux enfants comme à leurs parents.

LA SCÈNE SUR L’EAU : UN FESTIVAL SUR LE VIEUX-PORT

Pour la deuxième année, retrouvez la Scène sur l’eau amarrée sur le Vieux-Port en face de l’Hôtel de Ville. Elle accueillera les artistes
de toute la Méditerranée.

Apparue sur le Vieux-Port l’année dernière, la scène sur l’eau a tout de suite rencontré le succès. Quatre jours de spectacles, qui avaient réuni 75 000 spectateurs. Avec elle, c’est une ambiance de festival qui s’installait dans l’Eté Marseillais.

Forte de son succès, la Scène sur l’eau revient, cette fois pour
tout l’été. Paritaire (autant d’artistes femmes que d’hommes),
la programmation sera aussi éclectique. Chanson française,
rap, électro, pop, musique du monde, classique et même du
cirque et du stand-up… Autant de soirées festives qui pourront
satisfaire tous les publics.

À partir du 6 juillet et jusqu’à début août, toute la Méditerranée
défilera devant les Marseillaises et les Marseillais pour
12 soirées gratuites et accessibles à tous.

6 juillet – 20h
Kid Francescoli – Pellegrino & Zodiaco

11 juillet – 21h
Groupe acrobatique de Tanger

12 juillet – 21h
La nuit du Stand up avec Thomas Angelvy, programmée par Montreux Comedy

13 juillet – 20h
Véronique Sanson – Djazia Satour

17 juillet – 21h30
Ballet National de Marseille – (La) Horde

19 juillet – 19h30
Massilia Sound System – Demi Portion – Chichi & Banane

20 juillet – 20h00
Hommage à Fairuz par Mazzica Orchestra – Rami Khalifé

21 juillet – 19h
Cheb Bilal – Raïna Raï – Mystique – Hadj Sameer

26 juillet – 20h
Dj Bens – WarEnd

1er août – 19h30
French 79 – Johan Papaconstino – Deli Teli

4 août – 19h30
Soso Maness – Abo El Anwar – Achim – Ekloz

LES TEMPS FORTS DE L’ÉTÉ MARSEILLAIS

• Le mercredi, la journée des enfants : Tous les mercredis pendant l’Été marseillais, c’est le jour des enfants. Dans les parcs, la Ville propose à des collectifs d’artistes des cartes blanches pour des spectacles pour enfants. Rendez-vous dans les parcs et jardins, suffisamment tard pour éviter les grosses chaleurs mais assez tôt pour s’adapter au rythme des plus petits.

• Tous les jeudis, rendez-vous dans les musées municipaux ! Alors que les expositions permanentes sont déjà accessibles gratuitement, pendant l’Eté marseillais, la Ville ouvre aussi les expositions temporaires à toutes et à tous chaque jeudi. Pour profiter au mieux, chaque jeudi, en dehors des horaires d’ouverture, un musée de la ville accueillera des collectifs d’artistes marseillais pour une animation musicale.

• Le vendredi et samedi, la ville en fête : Pour accueillir le week-end comme il se doit, l’Été marseillais organise des temps festifs à deux pas de l’eau avec le retour de la scène flottante sur Vieux-Port, mais aussi des bals populaires et des karaokés.

• Le dimanche : la journée en famille : d’autres animations pour faire plaisir à toute la famille

Les autres jours, la Ville de Marseille propose évidemment des activités ludiques diverses, du sport à la culture, au plus près des habitantes et des habitants : coach bien-être, Sport Santé Sénior, Tremplin Sport…

A chacun sa pratique ! Sur tout le littoral, les Marseillaises et Marseillais pourront ainsi tester des activités aquatiques nautiques et sportives. Plutôt envie de se cultiver ? L’Été marseillais, ce sont aussi des livrodromes, des animations dans les bibliothèques et des Ateliers ludiques dans les centres sociaux. Ces derniers organisent aussi des activités hors les murs (sorties en mer, observations scientifiques, randonnées…).

Flâner sur le Vieux-Port piétonisé

C’est désormais une institution : le Vieux- Port devient piéton tout l’été pour un espace public agréable et apaisé. Habitants et touristes peuvent profiter de ses îlots de fraîcheur, ses bancs, ses tables et ses chaises longues en bois. Autour de l’esplanade Bargemon s’installent 1001 activités : un livrodrome, un village éco citoyen, un terrain de pétanque, une piste de sécurité routière pour sensibiliser les enfants…

En face, des barques marseillaises et joutes provençales. Cette année le bas de la Canebière se végétalise lui aussi. S’y installe le marché estival, avec une quarantaine de cabanons pour présenter les savoir-faire des métiers d’art, de l’artisanat local. Marseille s’habille aux couleurs de l’été.

Du 5 juillet au 1er septembre dans toute la ville et avec vos mairies de secteurs. Tout le programme sur www.etemarseillais.fr

La Question

La Question - Culture Théâtre - Café-théâtre Historique Drame Théâtre - Théâtre Les Bernardines - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Adapté du texte d’Henri Alleg qu’incarne superbement Stanislas Nordey, la question posée par Laurent Meininger interroge sur la torture pratiquée par l’armée française en Algérie.

Témoigner de l’indicible au nom de tous ceux qui sont morts sans avoir pu parler. Prisonnier pendant la guerre d’Algérie, le journaliste et militant communiste Henri Alleg a subi la torture de militaires français. Poussé par son avocat, il entreprend de raconter minutieusement ce qu’il endure au quotidien : les chairs brûlées à vif, la douleur insoutenable, les humiliations.

Plongé dans ce cauchemar, Stanislas Nordey ne joue pas, il est Henri Alleg et tous ces hommes qui souffrent sous la torture et résistent. Aujourd’hui encore.

Mise en scène Laurent Meininger assisté de Jeanne François
Scénographie Nicolas Milhé et Renaud Lagier
Avec Stanislas Nordey

Belles de scène

Belles de scène - Culture Théâtre - Café-théâtre Comique Historique Théâtre - Théâtre Toursky International - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Une histoire inspirée de faits historiques, sensible et cruelle, drôle et émouvante. Un récit au souffle shakespearien qui vous entraîne dans le sillage de personnages hauts en couleur, tour à tour petits et grandioses, mesquins et superbes… Poétiques… Humains.

A l’heure où les générations regardent le monde dans sa complexité et refusent les représentations binaires et genrées, cette pièce décapante, vivante et drôle du début à la fin est d’une brûlante actualité.

Londres, 1661. Après dix-huit années de fermeture imposée par la révolution puritaine, les théâtres ouvrent à nouveau. Mais la loi, contrairement à la France, interdit toujours aux femmes de se présenter sur scène. Edward Kyneston est LA vedette de Londres. Il excelle en “maniérant” les traits féminins et fait un tabac en Desdémone, la belle épouse d’Othello… Mais le roi d’Angleterre, épris d’une jeune beauté rêvant faire ses débuts au théâtre, décrète l’interdiction aux hommes de se glisser dans des rôles féminins…

L’idée ne plaît pas mais alors pas du tout à Kyneston qui ne supporte pas qu’une femme vienne lui voler la vedette en même temps que son plaisir d’incarner l’autre sexe. Lui qui se plaît à être l’objet de tous les fantasmes -aussi bien ceux des femmes que des hommes- n’entend pas céder le moins du monde à cette lubie.

Pièce de Jeffrey Hatcher, adaptatée par Agnès Boury, Vincent Heden, Stéphane Cottin.

Mise en scène et scénographie Stéphane Cottin

Avec Patrick Chayriguès, Stéphane Cottin, Emma Gamet, Vincent Heden, Jean-Pierre Malignon, Sophie Tellier.

Production François Volard – Acte 2, Hauteroque Capital, Leo Théâtre avec le soutien de Maurice Gay, L’Athénée – Le Petit Théâtre de Rueil-Malmaison