Sonata – Benjamin de la Fuente, Samuel Sighicelli

Sonata – Benjamin de la Fuente, Samuel Sighicelli - Culture Concerts - Opéras - Soirées Musique contemporaine Concert - Friche Belle de Mai - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Sonata est une création pour deux duos piano/violon qui jouent simultanément dans deux espaces distincts.

Dans une salle de concert, la violoniste Constance Ronzatti et la pianiste Claudine Simon interprètent deux œuvres emblématiques du répertoire : La Sonate n°3 op 45 de Edvard Grieg et La Sonate de Debussy.

Non loin de là, dans un autre espace, le violoniste Benjamin de la Fuente et le pianiste Samuel Sighicelli plongent dans la matière sonore des mêmes instruments, augmentés, détournés, en commentaire, relecture ou contrepoint de cette musique de répertoire qui leur parvient par le son traité en temps réel depuis la salle de concert. Leur jeu instrumental est augmenté d’objets sonores, machines, sampler, pédales…
D’un côté donc la beauté du geste inscrit dans l’histoire esthétique, exposé dans sa forme la plus simple, de l’autre le présent et sa versatilité, qui travaille en direct cette matière au sein d’un laboratoire où tout est permis. L’enjeu étant aussi de construire un pont entre le passé et le présent, les faire coïncider en une forme de réconciliation tournée vers l’avenir.

Le public est divisé en deux et change de salle à mi-chemin du concert. L’expérience de l’auditeur est alors marquée à la fois par l’intervalle entre les deux univers et ce qui les réunit. Dans le deuxième espace le public est équipé de casques audio sans fil.

Benjamin de la Fuente et Samuel Sighicelli, compositions originales
Claudine Simon, piano
Constance Ronzatti, violon
Samuel Sighicelli, clavier électronique et cithare détournée
Benjamin de la Fuente, violon augmenté
Etienne Démoulin et Rémi le Taillandier, son et réalisation en informatique musicale

Dans le cadre des Modulations.
Durée : 1h

La naissance des mots – Marie Ythier

La naissance des mots – Marie Ythier - Culture Concerts - Opéras - Soirées Musique contemporaine Concert - Friche Belle de Mai - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

« Marie Ythier est rien moins qu’impressionnante dans cette performance exigeante et plurielle qui engage la virtuosité du jeu, la variété des couleurs et l’autorité du geste […] » Michèle Tosi, Resmusica

Musicienne classique, engagée dans une démarche de création auprès des compositeurs de sa génération, Marie Ythier a déjà à son actif cinq disques. Lauréate de nombreux prix nationaux et internationaux, elle se produit en soliste dans le monde entier.

Spécialement pour ce concert, Marie Ythier a imaginé un programme autour du langage…

« J’ai construit ce programme sur le langage. En effet, les récitations de Georges Aperghis sont clairement influencées par son travail sur la voix, comme leur titre l’indique.

La pièce de la compositrice chinoise Shuhan Hu, commande de Radio France est basée sur un poème chinois de Youyou Yu. J’ai créé cette pièce en février 2022 lors du festival Présences de Radio France.

Gone In No Time, de la compositrice grecque Myrto Nizami, est la pièce benjamine de ce programme car je l’ai créée il y a seulement quelques mois, en septembre 2022, lors du Festival de Royaumont. Inspirée par le langage de Beckett, elle ânnone en vain des phrases qui volontairement peinent à aboutir.

La Naissance des mots, de la compositrice catalane Nuria Gimenez-Comas, est pour violoncelle solo et électronique. Elle nous emmène dans les prémices du langage, des raclements de gorge, grognements et consonnes articulées. Cette pièce est en octophonie et spatialise le son.

Enfin, la « petite nouvelle » de ce programme est la pièce de Matteo Gualandi Fotagrafie rarissime di angeli. Écrite pour moi en 2023, c’est une commande de la Fondation Royaumont que j’ai créé lors du festival 2023. »
Marie Ythier

Marie Ythier, violoncelliste

Oeuvres de
– Nuria Gimenez-Comas : « La naissance des mots », pour violoncelle solo et électronique – 8 min
– Georges Aperghis : « Récitation n° 2 » – 5 min
– Shuhan Hu : « Les fleurs de pêchers s’épanouissent à travers les fissures des os », pour violoncelle seul – 11 min
– Myrto Nizami : « Gone In No Time », pour violoncelle seul – 9 min
– Georges Aperghis : « Récitation n° 1 » – 5 min
– Matteo Gualandi : « Fotografie rarissime di angeli »

Dans le cadre des Modulations.
Durée : 1h

L’Opéra invite le GMEM – Modulations : Primaria

L’Opéra invite le GMEM – Modulations : Primaria - Culture Concerts - Opéras - Soirées Musique contemporaine Concert - Opéra de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Le GMEM en coproduction avec l’Opéra, s’engage auprès d’interprètes pour soutenir la création, l’émergence, et faire découvrir le répertoire d’aujourd’hui. 3 rendez-vous à l’Opéra, pour partager des moments inattendus et privilégiés entre les artistes et le public.

Le trio Primaria est né en 2019, lors d’une carte blanche donnée à Silvia Tarozzi et Deborah Walker pour l’émission « À l’improviste » d’Anne Montaron. Les deux musiciennes italiennes, qui se sont imposées comme l’un des duos les plus intéressants de la musique contemporaine et de l’improvisation, ont choisi d’ouvrir leur duo au trio, en invitant une figure de la musique improvisée : la vocaliste et accordéoniste Claire Bergerault.

Si la musique de ce trio entre en résonance avec leurs pratiques des musiques expérimentales, c’est aussi à leur goût commun pour l’aria que l’on doit une musique poétique et sur le fil, comme si à chaque note, se re-définissait le tout premier air entendu : Primaria.

Claire Bergerault, voix et accordéon
Silvia Tarozzi, violon
Deborah Walker, violoncelle

Dans le cadre des Modulations.

L’Opéra invite le GMEM – Modulations : Clairière, symbiose électronique

L’Opéra invite le GMEM – Modulations : Clairière, symbiose électronique - Culture Concerts - Opéras - Soirées Musique contemporaine Concert - Opéra de Marseille - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Le GMEM en coproduction avec l’Opéra, s’engage auprès d’interprètes pour soutenir la création, l’émergence, et faire découvrir le répertoire d’aujourd’hui. 3 rendez-vous à l’Opéra, pour partager des moments inattendus et privilégiés entre les artistes et le public.

Une clairière est un lieu à part, lieu ouvert ou enfermé selon le point de vue, où se développent des écosystèmes qui ne peuvent vivre ailleurs.
Clairière est une invitation à découvrir une nature renouvelée, hybride. Proxima Centauri se propose de transporter musiciens et spectateurs dans une nouvelle clairière où électronique et organique se mélangent pour donner corps à des sons nouveaux.
L’occasion d’interroger le dialogue entre voix et électronique, deux médiums qui évoquent un mélange entre le réel et l’irréel. Un parcours fantasmagorique à travers nos rêves, notre Histoire, nos légendes et notre univers.

Proxima Centauri, ensemble musical composé de
Marie-Bernadette Charrier, direction artistique et saxophone
Muriel Ferraro, voix
Sylvain Millepied, flûte
Hilomi Sakaguchi, piano
Benoit Poly, percussion
Christophe Havel, électronique

Programme (en cours)

Núria Giménez Comas
Clairière – Création
Texte de Laure Gauthier

Christophe Havel
Pli d’Eden

Raphaèle Biston
Ombres

Núria Giménez Comas
The Second Coming

Pierre Jodlowski
Coliseum

Dans le cadre des Modulations.