Les Oreilles d’Aman 5tet – Klezmer Tzigane

Les Oreilles d’Aman 5tet – Klezmer Tzigane - Culture Concerts - Opéras - Soirées Musique du monde Gypsy - tzigane Concert - Latté - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Les Oreilles d’Aman en quintet au Latté !
Balagan, mot yiddish signifiant « foire », « désordre », est la facette plus festive de ce groupe.

Les cinq musiciens transforment avec audace les codes de la musique klezmer, créant un « klezmer d’aujourd’hui ». Ils insufflent une nouvelle vie à ces mélodies ancestrales, qui ont voyagé à travers les siècles, portées de musiciens en musiciens. Cette musique, comme toutes les musiques populaires, se rattache aux fêtes et réjouissances ou à la vie quotidienne.

Que ce soit sur la place d’un village ou sur une scène, Balagan garde l’essence festive et sentimentale de ces airs venus d’Europe de l’Est et d’Orient, qui pleurent et rient à la fois, qui se dansent, et bien sûr, qui se partagent. Laissez-vous entraîner par ces mélodies traditionnelles réinventées et interprétées avec sensibilité et allégresse !

Léa Platini, clarinette, chant
Mathilde, accordéon
Jacotte Recolin, violon
Thomas Bourgeois, percussions (daf, derbuka, zarb)
Arthur Rendu, contrebasse

Bal Concert Brésilien – Souad Bensa et Sanfona Branca

Bal Concert Brésilien – Souad Bensa et Sanfona Branca - Culture Concerts - Opéras - Soirées Musique du monde Danse Concert - Latté - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Bal concert Souad Bensa et le nouveau groupe Sanfona Branca.

Souad Bensa est une chanteuse et compositrice aux influences pop et brésiliennes. Son univers est à la fois doux et énergique, propice aussi bien à l’écoute qu’à la danse.
Accompagnée de Dimë Vieira et de mestre Juruna, ils vous transporteront dans une soirée rythmée sur des airs de côco, forró, ciranda, maracatu…

Quand le brésil s’invite à Marseille, dans l’antre du Latté, cela devient une invitation au voyage dans le nordeste brésilien !
La MPB (musique populaire brésilienne) de Gil, Ze Ramalho et Alceu Valença renaît sous les rythmes du forrò à travers une interprétation qui ne laissera personne indifférent !
Sans oublier Luis Gonzaga, Dominguinhos … pour les connaisseurs plus traditionnels.

Le forrò est la nouvelle vague musicale en France, offrant une chaleur et une douceur enivrante et pouvant être quelque fois même endiablée grâce à ces divers styles très variés !
Une richesse culturelle et musicale unique.

Le groupe 100% Brasileiros :
Nenzim, accordéon, chant
Dimi, chant, zabumba
Juruna, triangle, Berimbau, coeur

Yancouba Diebaté & Wato

Yancouba Diebaté & Wato - Culture Concerts - Opéras - Soirées Jazz - swing - blues Musique du monde Concert - Le Jam - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Yancouba Diebaté – Chant & Cora
Avec son groupe Wato

En 1988, au cours du festival de la  » Jeunesse et de la Culture  » à Dakar, l’Ensemble Instrumental de Kolda – dont Yancouba est le chanteur – remporte le Premier Prix et Yancouba est consacré « Meilleur Chanteur Compositeur » grâce à son magnifique chant pour la jeunesse : Fondinké.

Après ce succès, de retour en Casamance, il tourne avec son grand frère Boucar Diébaté dans tout le pays. Griots reconnus, ils animent les fêtes lors des récoltes, des baptêmes et autres réjouissances populaires qui rythment la vie des Casamançais.

Musiciens accomplis, ils incorporent à leur répertoire divers types de musiques d’Afrique de l’Ouest. Yancouba participe aussi à de nombreuses émissions de radio, comme la « Nuit des griots » et la « Nuit des artistes Sénégalais ».

En 1998, il s’expatrie en France et tourne, compose et interprète pour France 3 la musique du film d’Agnès Bert « Sarjee Batman Venus Hottentote ». Il collabore avec la compagnie Création du Monde du célèbre danseur Georges Momboye. En 2003, il rencontre le groupe Touki et participe avec lui au « Festival de la jeunesse » à Marseille ainsi qu’à un  » Hommage à Léopold Sedar Senghor  » à Nevers.

WATO : Après avoir conquis le public à paris en solo (Kora & chant )Yancouba cherche à former un groupe de Jazz, reggae, soul, Trad plutôt Afro-Beat, il sillonne la France et l’Europe et en 2008, il se pose à Marseille. Il forma une 1ère formation avec Kora, Batterie, guitare bass, guitare solo, saxo et/ou piano cette formation a eu un réel succès car il se sont produit dans les plus grandes scène internationales: Babelmed, festival Jazz des 5 continents, festival Jazz à Viennes, Nice Jazz festival, festival Jazz de Saint louis Sénégal, Festival

De Zinginchor, et des 1ere parties : Baaba maal en 2011 Marseille, ainsi que des festivals de grande envergure en Europe, Italie, Belgique, Suède, Espagne… Pendant 7 ans le Groupe n’a pas de repos, aux grands bonheurs de ces artistes accomplis.

S3NS – Ibrahim Maalouf

S3NS – Ibrahim Maalouf - Culture Concerts - Opéras - Soirées Jazz - swing - blues Musique du monde Pop - Rock - Folk Concert - Parc du Palais Longchamp - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Euphorisant ! Ibrahim Maalouf a une place unique dans la musique instrumentale contemporaine en France. Il est le seul à avoir réussi à créer un paysage sensoriel aussi large et aussi riche. À partir du jazz, à partir de la musique orientale aussi, à partir de sa passion pour le rock certainement et de son admiration pour les grands compositeurs, il a créé une musique qui ressemble vraiment au monde d’aujourd’hui et touche un public très large. C’est le vrai sens de la musique populaire. Son immense concert à Bercy reste à ce titre comme une apothéose, de même que ses 4 victoires de la musique ou ses collaborations avec un autre super artiste français, M, versant pop rock de la musique qui remplit les salles de l’hexagone avec de l’amour ! Inclassable ? Seulement pour ceux qui ont la manie d’enfermer les artistes dans des cases.

Pour ceux qui sont épris de liberté, Ibrahim est typiquement l’homme libre qui traverse le monde, croise les sonorités, partage les rythmes et nous raconte que la planète, dans son immense diversité, est partout la même ! C’est aussi pour cela que nous aimons particulièrement ce parcours artistique qui colle à l’essence du Marseille Jazz des cinq continents. C’est pour cela que nous suivons attentivement les pérégrinations de ce trompettiste insatiable.

Son nouveau show à découvrir sur la scène du Palais Longchamp en clôture du Marseille Jazz 2020, ce sera : un grand ensemble de cuivres chauffés à blanc, des percussions explosives, une rythmique taillée dans le roc, de la lumière et du son en mode XXL. Avec la complicité unique qu’il installe avec le public, Ibrahim et ses 15 musiciens vont vous embarquer pour un grand tour décapant qui ouvre sur la culture latine et la musique afro-cubaine, revient aux origines de sa musique et déploie son énergie sensible tellement reconnaissable, sur des titres qui font sa force. Euphorisant on vous disait !

Tarik Aït Menguellet

Tarik Aït Menguellet - Culture Concerts - Opéras - Soirées Musique du monde Concert - Le 15e Art - Sud Culture - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Tarik Aït Menguellet (dit TAM) est auteur, compositeur et interprète.

Il propose un univers musical mêlant des mélodies universelles aux couleurs traditionnelles berbères.
Il choisit une formation instrumentale acoustique qui lui permet d’obtenir la sonorité idéale : l’élégance musicale en toute simplicité, au service des mots, de sa poésie kabyle.

Pour quoi ? L’exigence de démocratie et de pluralisme – Algérie-France, la voix des objets

Pour quoi ? L’exigence de démocratie et de pluralisme – Algérie-France, la voix des objets - Culture Conférences - Débats Concerts - Opéras - Soirées Histoire et sciences humaines Musique du monde Table ronde - rencontres - débat Concert - Musée des Civilisations d'Europe et Méditerranée Mucem - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Table ronde suivie d’un concert d’Amazigh Kateb.

Avec Charlotte Courreye (historienne) et Mohamed Kacimi (romancier et dramaturge)
Modération : Daikha Dridi (journaliste)

Au prix de huit années de guerre, l’indépendance du pays a matérialisé ce droit démocratique d’un peuple à disposer de lui-même déjà revendiqué en 1945, et même à partir de 1936 par l’Étoile nord-africaine-PPA appelant à une « Constituante souveraine »… En parlant d’une « seconde indépendance », d’une « Deuxième République », d’un « État civil et non militaire », les membres du hirak exigent que la population reconquière une souveraineté pluraliste dont elle a été dépossédée dès juillet 1962. Les bases mêmes du « système » en place depuis lors sont ainsi remises en débat. Quel type de vie civique inventer, qui puisse échapper au contrôle par les forces de « l’État profond » ? Comment garantir la sincérité des élections, le caractère civil de l’État et une réelle séparation des pouvoirs ? L' »algérianité » peut-elle se réduire à la référence « arabo-musulmane » ? Qu’attendre à l’avenir des Algériens de France et des binationaux ?

Rendez-vous à 18h30 au forum pour une introduction à la thématique de la soirée, suivie d’une présentation des objets exposés dans la vitrine. La table ronde sera suivie à 20h30 d’un concert d’Amazigh Kateb. Possibilité de se restaurer sur place avec l’association Espoir et Culture.

► Amazigh Kateb

Fils de l’écrivain et dramaturge Kateb Yacine (1929-1989), Amazigh Kateb est musicien et chanteur, leader du groupe franco-algérien Gnawa Diffusion. Formé à Grenoble en 1992, Gnawa Diffusion fusionne les musiques traditionnelles et actuelles, mêlant allégrement châabi, funk et reggae, guitares électriques, qarqab et guembri. Alors qu’un nouvel album était en préparation, le groupe a mis ses projets en suspens lorsqu’a éclaté le hirak. Amazigh Kateb, qui prépare aussi un nouveau projet en solo, sera accompagné de quatre musiciens pour ce live au Mucem à l’occasion duquel il évoquera son engagement pour une réécriture populaire de la Constitution.

► Daikha Dridi

Daikha Dridi est journaliste (Middle East Eye). Elle a animé, à Alger, le Café presse politique, talk-show politique de la web radio algérienne Radio M. Elle a été rédactrice en chef adjointe du HuffPost Algérie. À San Francisco, elle a créé et codirigé le site d’informations alternatif International Boulevard. Elle est l’auteure de Alger, blessée et lumineuse (Autrement, 2006). Elle a été reporter au sein de quotidiens de la presse algérienne tout au long de la période de la guerre civile des années 1990.

► Charlotte Courreye

Charlotte Courreye, née à Paris en 1988, est spécialiste de l’Algérie contemporaine. Arabisante et historienne formée à l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco, Paris), elle y a ensuite été enseignante d’histoire du monde arabe, d’histoire du Maghreb et d’arabe littéral, de 2013 à 2019. Ses travaux s’intéressent particulièrement à l’islam et à la langue arabe dans le Maghreb contemporain. Son prochain ouvrage, tiré de sa thèse sur l’Association des oulémas musulmans algériens et la construction de l’État algérien indépendant (1931-1991), paraîtra aux Éditions de la Sorbonne au printemps 2020. Charlotte Courreye commence en novembre 2019 un nouveau projet de recherche sur la musique dans l’Algérie coloniale, dans le cadre de l’ERC MUSICOL de Jann Pasler.

► Mohamed Kacimi

Né en Algérie en 1955, Mohamed Kacimi est écrivain et dramaturge. Il a notamment publié Arabe, vous avez dit Arabe ? avec Chantal Dagron (Balland, 1990) et Naissance du désert (Balland, 1992) avant de se tourner vers le théâtre avec Le Vin, le Vent, la Vie, qui sera mis en espace par Ariane Mnouchkine au lycée Saint-Joseph dans le cadre du Festival d’Avignon 1995. Il écrit par la suite 1962, une pièce sur l’indépendance de l’Algérie, qui sera mise en scène par Valérie Grail et accueillie au théâtre du Soleil.
Il édite en 2000 La Confession d’Abraham, publié chez Gallimard. Le spectacle, interprété par Pierre Forest, obtient un grand succès au festival Off d’Avignon. En 2003, il conçoit pour la Comédie-Française Présences de Kateb Yacine qui sera mis en scène par Marcel Bozonnet. En 2006, il écrit Terre sainte, pièce traduite dans plus de 12 langues et jouée dans le monde entier. Sa pièce À la table de l’éternité est mise en scène en 2017 par Patrick Sommier au Maly Théâtre de Saint-Pétersbourg.
Mohamed Kacimi anime par ailleurs l’association Écritures du monde qui a pour vocation de faire connaître les dramaturgies étrangères émergentes et qui organise chaque année des chantiers d’écriture à travers le monde.

Qui ? Un peuple, ses forces vives Algérie-France, la voix des objets

Qui ? Un peuple, ses forces vives Algérie-France, la voix des objets - Culture Conférences - Débats Concerts - Opéras - Soirées Histoire et sciences humaines Musique du monde Table ronde - rencontres - débat Concert - Musée des Civilisations d'Europe et Méditerranée Mucem - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Table ronde suivie d’un concert d’Amel Zen.

Avec Maïssa Bey (romancière) et Pierre Vermeren (historien)
Modération : Daikha Dridi (journaliste)

Un mouvement qui réunit en masse depuis des mois femmes et hommes de tous âges, origines et conditions invite à réinterroger nombre des questions propres à l’émergence du peuple algérien dans l’histoire : quelles mobilisations professionnelles ou locales ont préparé le mouvement actuel ? Quel rôle ont joué les femmes dans l’action collective, aujourd’hui comme hier, et quel statut auront-elles dans l’Algérie de demain ? Comment la jeunesse actuelle se réapproprie-t-elle l’histoire de la libération nationale et celle de l’Algérie indépendante ? Comment les Algériens savent-ils faire du langage et de l’humour l’une des meilleures armes de leur combat ?

Rendez-vous à 18h30 au forum pour une introduction à la thématique de la soirée, suivie d’une présentation des objets exposés dans la vitrine. La table ronde sera suivie à 20h30 d’un concert d’Amel Zen. Possibilité de se restaurer sur place avec l’association Espoir et Culture.

► Amel Zen

Auteur, compositeur et interprète, originaire de Gouraya dans la région de Tipaza, Amel Zen est l’une des voix de la nouvelle scène musicale algérienne. Sorti en 2013, son premier album mêle ethno pop, rock et chaâbi. Engagée dans de nombreuses causes notamment pour l’enfance, elle est membre du collectif Hbab l’Unicef. En février 2019, elle s’engage pour soutenir le mouvement populaire algérien, participe également au clip musical Libérez l’Algérie et relaie activement les manifestations du hirak. Elle promeut notamment l’émancipation des femmes algériennes. Joussour, son nouvel album, sortira fin 2019.

Production : Piment Rouge Prod.

► Daikha Dridi

Daikha Dridi est journaliste (Middle East Eye). Elle a animé, à Alger, le Café presse politique, talk-show politique de la web radio algérienne Radio M. Elle a été rédactrice en chef adjointe du HuffPost Algérie. À San Francisco, elle a créé et codirigé le site d’informations alternatif International Boulevard. Elle est l’auteure de Alger, blessée et lumineuse (Autrement, 2006). Elle a été reporter au sein de quotidiens de la presse algérienne tout au long de la période de la guerre civile des années 1990.

Ali Ferhati

Ali Ferhati - Culture Concerts - Opéras - Soirées Musique du monde Concert - Le 15e Art - Sud Culture - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

La saison musicale au 15e Art commencera avec un concert de ALI FERHATI !

Icône de la jeunesse Kabyle dans les années 90, Ali Ferhati a trouvé sa place parmi les plus grands et est aujourd’hui, un artiste incontestable de la scène Kabyle. Très jeune, les mots l’ont pris par la main. Depuis, il n’a cessé d’écrire, de composer, de rêver et d’aimer. Son oeuvre retrace la difficulté artistique et humaine d’être compris lorsque l’on est étouffé par des conventions villageoises et l’ont vient d’une culture opprimée.

Ainsi, Ali met l’austérité à la mode et rend au langage toute sa valeur. Pourtant la virtuosité n’intervient jamais sur l’émotion. Une émotion pure qui ne doit rien à la psychologie, à une quelconque morale. En matière d’art, Ali préfère l’outrance. Il est à l’affût de l’inédit et sensible aux idées pures. Ses arrangements pleinement instinctifs reçoivent leurs rythmes non pas de la forme, mais du sens.

Ses compositions séduisent les techniques modernes sa musique n’est plus cause de la parole, elle est l’un des effets. Une chanson vit de mots, d’un air et, surtout, d’une saveur complice et particulière convenue entre l’artiste et ses fans passionnés. D’un naturel assez sociable et habité par une curieuse imagination créatrice, Ali raffine ses compositions par la richesse de son langage poétique profondément subtil, par la fécondité de sa musique aux rythmes et contrepoints si changeants et par le style de son art d’émouvoir. Ses harmonies traduisent des mouvements mélodiques très divers.

Accompagné de son mandole ou de son luth, Ali chante et conjugue l’amour à tous les temps. Qu’il nous confie ses préoccupations ou qu’il rumine sur l’éternité de la vie et de l’amour, Ali nous procure un vif plaisir et nous gratifie d’un délice où lui seul cultive son art qui est tout à fait sien. Soucieux de son public, Ali Ferhati est un artiste généreux qui cherche à établir une complicité avec ses auditeurs et fait de chaque concert un spectacle émouvant que l’on n’oublie pas.

Maraboutage Airlines

Maraboutage Airlines - Culture Concerts - Opéras - Soirées Electro Musique du monde Soirée - clubbing - DJ set - Makeda - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Maraboutage Airlines c’est la nouvelle résidence de la Famille Maraboutage qui vous fera voyager dans l’Afro futur une fois par mois au départ de Marseille.

6 Destinations phares avec les collectifs et labels européens qui nous font vibrer toute l’année : Londres, Lisbonne, Milan, Bruxelles et même un petit détour par Kampala en Ouganda. Prêt à embarquer ?

• Samedi 7 décembre
London – GB – Tash LC I CLUB YEKE – Boko Boko
+ Maraboutage Gang Dj’s + Danseurs

• Samedi 25 janvier
Lisboa – PT – Príncipe I DLycox + Dj NinOo Txiga Pro

• Samedi 15 février
Milan- IT – Balera Favela I Ckrono + Go Dugong + prp

• Samedi 21 mars
Bruxelles- BE – Lowup I Max le Daron + GAN GAH

• Samedi 10 avril
Kampala- UG – Hakuna Kulala I Mc Yallah + Debmaster

• Jeudi 7 mai
London – GB – More Time I Ahadadream + SNØW

Vol inaugural Maraboutage Airlines
Samedi 7 Décembre Le Makeda avec Tash LC , la boss du label Londonien CLUB YEKE et membre fondatrice de Boko Boko le Trio féminin le plus chaud d’Europe avec MINA & Juba Music

Toute la saison les danseurs du collectif viendront performer sur la stage et sur le dancefloor : SUN aka Henri-Abraham I Maryam Kaba – Afrovibe I Barak aka Scorpio Qveen I Alice aka Mars Masala I Alex aka Softboi Lacoste I Samir

On vous attend pour bouger vos corps !

Mélissa Laveaux – Label No Format !

Mélissa Laveaux – Label No Format ! - Culture Concerts - Opéras - Soirées Pop - Rock - Folk Musique du monde Concert - Le Zef - Scène Nationale de Marseille - À cour - Site du Merlan - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

Il suffit d’un couplet et de quelques mesures pour s’enivrer de la pop chaloupée et ondoyante de Mélissa Laveaux…

Originaire du Canada, la chanteuse et musicienne sait pourtant que ses racines et son histoire se trouvent ailleurs : en Haïti. Cette terre, celle de ses parents, habite sa chair.
Après y être retournée en voyage, Mélissa en a rapporté des sons, des ambiances et des histoires de temps évanouis mais jamais révolus… comme autant de preuves qui ont accompagné la longue et tortueuse histoire d’Haïti.
Ainsi est né Radyo Siwèl, son premier album chanté uniquement en créole. Une création à partir de bribes, de phrases, d’airs anciens, d’hymnes vaudous, assemblés comme un patchwork identitaire au gré de l’imaginaire de Mélissa.
Dans les oscillations folk et blues de ces mélodies aussi somptueuses qu’entraînantes subsistent une force invincible, une volonté impérieuse de résistance.

Un concert plus que prometteur pour découvrir cet album généreux.

En coproduction avec la Coopérative Internexterne et la SAS – Seconde Opinion.