L’Orient sonore – Musiques oubliées, Musiques vivantes

L’Orient sonore – Musiques oubliées, Musiques vivantes - Culture Expositions - Rétrospectives Arts et Beaux-arts Histoire et sciences humaines Musique Exposition temporaire - Musée des Civilisations d'Europe et Méditerranée Mucem - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

À partir de la richesse exceptionnelle des collections de la Fondation AMAR, l’exposition « L’Orient sonore » donne à voir – et à entendre – l’histoire des traditions musicales arabes menacées et de leur sauvegarde.

Maisons de disques d’hier : premier récit de sauvetage
La première partie de l’exposition présente la première « sauvegarde » du patrimoine sonore arabe du début du XXe siècle au travers de la découverte de maisons de disques occidentales qui, à partir de 1903, date du premier enregistrement de musique arabe, avaient étendu leurs marchés au monde arabe, rapidement suivies par des sociétés levantines. On y découvrira une sélection de 60 disques rares (78 tours) couvrant une grande variété de genres musicaux. À partir de 1930, la forme de la musique arabe commence à changer radicalement et ces disques, avec la musique qu’ils transportent, tombent dans l’oubli. La numérisation entreprise par la Fondation Amar à partir de 2009 permet aujourd’hui de redécouvrir ces enregistrements.

Vidéos d’aujourd’hui : deuxième récit de sauvetage
La deuxième partie de l’exposition présente, sous forme d’installations vidéo, douze traditions musicales orales menacées de disparition, pour lesquelles un travail inédit de recherche, de documentation et de captation a été mené sur le terrain entre 2016 et 2019.
De l’Irak à l’Afrique du Nord, en passant par le Golfe, ce sont autant de traditions musicales qui témoignent de la diversité des sons, des chants et de rythmes des musiques arabes, qu’elles soient profanes ou sacrées, d’origines populaires ou savantes.
L’exposition  » L’Orient sonore  » interroge ces musiques de tradition orale menacées du fait des guerres et des bouleversements politiques, de la persécution de minorités ethniques ou religieuses, ou du fait de la mondialisation et de l’évolution des moeurs. Soulevant par là-même, une réflexion sur la préservation d’un patrimoine culturel multiséculaire mis en péril et sur le rôle que les nouvelles technologies offrent pour préserver cet héritage.
L’exposition se présentera tel un salon d’écoute et de regards : « Plongé au milieu des voix et des instruments, de la musique et des images en mouvement, chacun s’immergera dans un ailleurs musical sensuel et profond, pour découvrir l’expérience vive des traditions musicales du monde arabe. »
Pierre Giner

Des événements culturels alimentent cette proposition : concerts, conférences, débats et projections.
Une publication, complémentaire à l’exposition, sera proposée avec des regards croisés sur la diversité des musiques arabes, leur évolution et l’état actuel de leurs existences.

Commissariat : Kamal Kassar, Amar foundation, commissaire général Fadi Yeni Turk, réalisateur des films
Direction artistique : Pierre Giner

XVIe Rencontres Tambor y Canto – Cuba

XVIe Rencontres Tambor y Canto – Cuba - Culture Festivals - Fêtes Projections Expositions - Rétrospectives Concerts - Opéras - Soirées Musique du monde Cinéma - documentaire Festival Projection Concert Exposition temporaire - Cité de la Musique de Marseille - L'Auditorium, Médiathèque - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

La seizième édition des Rencontres nous emmènera à Cuba.

Comme à chaque nouveau voyage dans l’île des tambours batas et de la rumba, la découverte est au rendez-vous. Une relecture avisée, moderne et créative de la tradition ancestrale.

Depuis 2005, Picante organise un événement culturel pluridisciplinaire : Les Rencontres Tambor y Canto.
Centré autour de la présence d’artistes porteurs de la tradition d’un pays, et en particulier autour des chants et des rythmes traditionnels, cet événement annuel regroupe sur une semaine des concerts, des ateliers de pratique amateur, des conférences musicalisées, des projections de documentaires, et des expositions de peintures et de photographies. L’objectif de ces rencontres est de mettre en avant la richesse des musiques traditionnelles, pays par pays : Cuba, Venezuela, Colombie, Brésil, Pérou, Argentine, Uruguay.

A NOTER
EL PAQUETE, exposition du 7 au 29 novembre
L’atelier Bacane est un collectif de recherche (séri)graphique. L’exposition El Paquete est née d’un voyage à Cuba qui dévoile une pratique détournée des usages classiques de la sérigraphie en l’amenant au sein des différents contextes de collectivité qu’offre l’espace public.
Vernissage jeudi 7 novembre à 18h30