Muriel Moreau – En dormance

Muriel Moreau – En dormance - Culture Expositions - Rétrospectives Arts plastiques / graphiques Sculpture Vidéo Exposition - L'Autoportrait - Spectacle-Marseille - Sortir-a-Marseille

À travers ses eaux-fortes, sculptures et vidéos, Muriel Moreau déploie un monde fantasmagorique, à la poésie étrange. Dans ses films Super 8, elle apparaît vêtue de coiffes végétales ou textiles, évoluant dans un sous-bois telle une créature hybride, mi-femme, mi-insecte. Disposés au milieu du salon de coiffure, ces curieux couvre-chefs se font frêles sculptures de fleurs et de graines, évocation d’une métamorphose organique en suspens, comme dans les gravures et céramiques qui les accompagnent. L’ensemble nous invite à une pause au milieu de l’hiver, au moment symbolique où la croissance végétale est en repos. En brouillant les frontières entre l’humain et la nature, la plasticienne nous rappelle ainsi les liens qui nous rattachent à la terre et au vivant.

Muriel Moreau est née à Paris en 1975 et vit actuellement dans la Drôme. Après une formation à l’Atelier Clouet à Paris et à l’Ecole des Arts décoratifs de Strasbourg, elle étudie la gravure à l’Ecole des Beaux Arts de Berlin en 1999. Dans des réalisations minutieuses, Muriel Moreau explore sur ses plaques de cuivre les matières végétales, la nature. Des traits infimes blancs ancrés sur une surface noire, ou sanguines sur un support blanc, relient entre eux une végétation dense, des maisons, des huttes, parfois des êtres humains.
Muriel Moreau a été invitée en résidence dans la ville d’Ahmedabad en Inde ainsi qu’à Madrid à la Casa Velazquez, où elle a séjourné deux années. Elle a obtenu de nombreux Prix de gravure en France ainsi qu’en Espagne et Belgique dont le Prix Lacourière et le Prix Pierre Cardin, le Prix de la Gravure et de l’Image imprimée à La Louvière. Elle est exposée dans plusieurs galeries, notamment à Paris.